Les femmes cadres gagnent 8,5% de moins que les hommes à éléments de profil comparables - Apec.fr - Cadres
 
Les écarts de salaire hommes-femmes

commentaire (0) | lu 2644 fois | publié le 04/03/2015

Les femmes cadres gagnent 8,5% de moins que les hommes à éléments de profil comparables

Les femmes cadres gagnent 8,5% de moins que les hommes à éléments de profil comparables

Même en neutralisant certaines caractéristiques, une étude de l'Apec mesure une différence de 8,5% entre les salaires fixes des hommes et des femmes.

L’analyse des salaires bruts annuels fixes des hommes et des femmes cadres révèle un écart de 18,6 % en considérant les moyennes et de 15,7 % pour les médianes. Ces écarts s’expliquent en partie par le fait que les femmes cadres sont en moyenne plus jeunes que leurs homologues masculins et occupent moins souvent des postes à responsabilité ou des postes mieux valorisés financièrement. A caractéristiques communes, l’écart est de 8,5 % en défaveur des femmes.

 

L’écart est le plus faible chez les moins de 30 ans (4,2%), mais il augmente progressivement avec l’âge des cadres pour atteindre 12,5 % chez les plus de 50 ans. Cette tendance s’observe aussi mais dans une moindre mesure selon l’ancienneté dans l’entreprise.

 

L’écart de salaire varie fortement selon la fonction, allant de 14,1 % en direction d’entreprise à 5,5% en informatique. L’importance variable de ces écarts ne s’explique pas par le taux de féminisation plus ou moins important. Une proportion élevée de femmes dans une fonction n’induit pas un écart faible de salaire.

 

Le degré d’écart de salaire entre hommes et femmes est lié aussi à l’effectif supervisé. Plus le nombre de cadres encadrés augmente, plus l’écart de salaire se creuse. Ainsi les hommes qui encadrent une équipe de 7 cadres et plus sont payés 10,8 % de plus que les femmes dans la même situation. Sans responsabilité hiérarchique, les hommes gagnent encore 7,4 % de plus que les femmes.

 

Enfin, plus les cadres ont un niveau de diplôme élevé, plus l’écart de salaire tend à diminuer. Il se situe au-dessus de 10 % pour les individus titulaires de diplômes inférieurs ou égaux à Bac+2. En revanche, chez les diplômés Bac+5 et plus, l’écart est de 7,5 %, ce qui pourrait indiquer un effet protecteur des diplômes de niveau supérieur.

 

Source : Apec, La situation comparée hommes-femmes des salaires des cadres, mars 2015

Mots-clés : cadrefemmeétude Apecsalairerémunération