Que font les recruteurs pour pallier les difficultés de recrutement de cadres - Apec.fr - Cadres

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Les ajustements face aux difficultés de recrutement de cadres

| publié le 12/07/2019

Que font les recruteurs pour pallier les difficultés de recrutement de cadres

Les ajustements face aux difficultés de recrutement de cadres

Plus d’un quart des recrutements de cadre sont jugés difficiles. Aux causes multiples de ces difficultés, les recruteurs font face en révisant leur stratégie de sourcing de candidatures et/ou en ajustant leurs exigences.

27 % des recrutements de cadres sont jugés difficiles*

Les raisons avancées par les recruteurs pour expliquer ces difficultés ont des causes multiples. Quatre d’entre elles sont évoquées par plus de la moitié des recruteurs. Elles correspondent à des difficultés pour trouver les compétences recherchées ou pour attirer des candidat·e·s aux postes de cadres. Le trop faible nombre de candidatures est la principale source des difficultés à recruter, un phénomène particulièrement prégnant dans les fonctions de production, d’Études et informatique.

 

Trois types de recrutements de cadres difficiles

  • ceux considérés comme plutôt difficiles du fait des conditions d’emploi proposées,
  • ceux jugés plutôt difficiles voire particulièrement difficiles en raison d’une situation pénurique sectorielle,
  • ceux dont la difficulté résulte du délai court dans lequel ils doivent aboutir.

 

Les actions des recruteurs pour résoudre les difficultés de recrutement

Face à ces difficultés, la plupart des recruteurs modifient en premier lieu leur stratégie de sourcing de candidat·e·s. Les ajustements sur le profil recherché viennent ensuite, suivis des ajustements sur le poste à pourvoir. Selon les besoins, les recruteurs peuvent combiner nouvelle stratégie de sourcing et ajustements du profil ou du poste.

 

Des ajustements de profil avant tout sur le niveau d’expérience du candidat

Dans plus de 4 recrutements de cadre sur 10, la personne recrutée a une expérience différente de celle attendue, moins importante, voire plus faible. Les recruteurs s’écartent alors de leur cœur de cible qui est les cadres avec 1 à 10 ans d’expérience. Ce qui permet notamment aux jeunes diplômé·e·s mais aussi à aux professionnel·le·s les plus expérimenté·e·s, d’être recruté·e·s alors qu’ils ou qu’elles n’ont pas le niveau d’expérience initialement requis.

 

Source : Apec, Les ajustements face aux difficultés de recrutement de cadres, juin 2019

* source : Enquête OFER / Dares

Mots-clés : recrutementétude Apec