Les candidats sont en attente de processus de recrutement clairs et lisibles - Apec.fr - Cadres
 
Les délais de recrutement, enjeux et bonnes pratiques

commentaire (0) | | publié le 29/12/2016

Les candidats sont en attente de processus de recrutement clairs et lisibles

Les candidats sont en attente de processus de recrutement clairs et lisibles

Les processus de recrutement sont plutôt bien perçus par les cadres récemment embauchés. Deux facteurs leurs apparaissent importants : la rapidité du processus global et son organisation. Un processus mal géré ou trop long peut avoir un impact négatif sur leur perception de l’entreprise et ses modes de fonctionnements.

Les candidats ont des perceptions plutôt positives des processus de recrutement

Le premier facteur d’appréciation positive est la rapidité globale avec laquelle se déroule l’ensemble du processus de recrutement. Au-delà d’un délai moyen de 2 mois, la gestion des candidatures est compliquée pour les candidats et exposent les entreprises à des abandons. Second facteur jugé positif : l’organisation des entretiens. Elle réside dans leur nombre mais aussi dans leur déroulement, comme le regroupement sur une seule journée ou la visioconférence.

 

Des processus de recrutement clairs, un enjeu en termes d’image pour l’entreprise

Si la finalité première de la maîtrise des délais et de l’organisation est d’éviter de perdre des candidats qui pourraient être embauchés par une autre entreprise plus rapide, ils influent aussi sur l’image de l’entreprise. Les candidats associent la clarté du cheminement du recrutement et le respect de l’organisation des entretiens à une entreprise plutôt bien organisée et respectueuse des salariés.

 

Des attentes des candidats axées sur la lisibilité du processus de recrutement

  • Présenter un processus avec des étapes clairement identifiées et jalonnées dans le temps.
  • Les délais de réponse devraient être précisés et ne pas être trop longs : 2 semaines maximum après une candidature et 5 jours maximum après un entretien semblent convenables aux candidats.
  • Le délai entre l’envoi de la candidature et la proposition d’embauche devrait être de 2 mois. Au-delà, les processus sont jugés trop longs, rendant complexe la gestion des autres candidatures et soulignant pour les candidats une certaine inefficacité de l’entreprise, voire questionnant le candidat sur la réalité du poste et du recrutement.

 

Source : Apec, Les délais de recrutement : enjeux et bonnes pratiques, janvier 2017