Points clés de l’étude Cybersécurité en Bretagne : l’enjeu des compétences - Apec.fr - Cadres

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Cybersécurité en Bretagne : l’enjeu des compétences

commentaire (0) | | publié le 12/06/2017

Points clés de l’étude Cybersécurité en Bretagne : l’enjeu des compétences

Points clés de l'étude Cybersécurité en Bretagne : l’enjeu des compétences

Cette étude-action met en relief que la cybersécurité constitue un enjeu de plus en plus important, notamment pour l’emploi cadre. Les besoins en compétences pour affronter ce défi sont majeurs.

Un constat frappant…

86 % des informaticiens interrogés par l’Apec jugent que les entreprises sont mal préparées sur le sujet de la cybersécurité.

 

…qui explique le développement important de l’emploi en cybersécurité…

Les offres d’emploi dédiées à la cybersécurité diffusées sur apec.fr ont été multipliées par 4 entre 2014 et 2016.

Sept informaticiens sur dix jugent que la cybersécurité sera un secteur très porteur pour l’emploi d’ici trois à cinq ans. Le marché se structure autour d’entreprises utilisatrices de services de cybersécurité, de prestataires de services (cabinets de conseil, ESN, start-up) et d’acteurs du secteur de la défense.

 

…notamment en Bretagne dont le leadership en cybersécurité est reconnu !

Il n’y a pas que l’Île-de-France qui se distingue,  la Bretagne dispose d’un éco-système en cybersécurité unique. Les informaticiens placent d’ailleurs la Bretagne parmi les régions les plus à la pointe en la matière.

 

Des compétences fortement recherchées et en tension…

De nombreux métiers cadre sont recherchés par les entreprises, notamment autour de la conception de produits et systèmes sécurisés (architecte sécurité, développeur sécurité…), l’administration de la sécurité (RSSI, ingénieur SOC, gestionnaire de crise…) ou encore le conseil et l’audit de sécurité (auditeur sécurité, consultant sécurité, pentester). Beaucoup de ces métiers sont en tension.

Les entreprises recherchent une forte technicité mais les « soft skills » sont essentiels. La curiosité, l’agilité, le relationnel, l’éthique et le sens du service sont posés par les recruteurs comme autant d’aptitudes personnelles à mobiliser dans l’univers de la cybersécurité.

La Bretagne bénéficie d’un atout clef pour recruter : son attractivité. Un quart des informaticiens prêts à changer de région en cas de changement de poste citent la Bretagne comme une région envisagée, soit la région la plus attractive avec Paca et Nouvelle-Aquitaine.

 

…d’où l’enjeu majeur de la montée en compétences !

82 % des informaticiens (87 % en Bretagne) souhaitent développer leurs compétences en cybersécurité mais seulement 67 % des femmes : attirer les femmes constitue donc un défi pour la filière.

90% des informaticiens auraient besoin d’une formation pour développer leurs compétences en cybersécurité, que ce soit une formation continue (y compris en reprise d’études) ou d’une formation interne à leur entreprise.

 

L’action de l’Apec

L’Apec s’engage pour favoriser le développement des compétences en cybersécurité en Bretagne : outillage des consultants Apec, soutien aux entreprises bretonnes de la cybersécurité, évènements pour favoriser la rencontre entre cadres et entreprises…. Un plan d’action a été élaboré suite à l’étude. Il sera réalisé par la délégation régionale Apec Bretagne, en collaboration avec les partenaires de l’étude : le Conseil régional de Bretagne, la Direccte, BDI (Bretagne Développement Innovation), le Pôle d’excellence cyber.

 

Source : Apec, Cybersécurité en Bretagne : l’enjeu des compétences, juin 2017