Panorama des salaires des cadres - Apec.fr - Cadres

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Les salaires dans la fonction Ressources humaines

lu 18400 fois | publié le 21/11/2016

Panorama des salaires des cadres

Pour vous aider à vous situer, voici un panorama des salaires des cadres en poste ainsi que des salaires proposés dans les offres d'emploi.

LES SALAIRES DES CADRES EN POSTE

La rémunération annuelle brute médiane des cadres en poste (fixe + part variable à court terme) est de 48 k€ : la moitié des cadres perçoit une rémunération inférieure à ce montant et l’autre moitié une rémunération supérieure. 80 % des salaires s’inscrivent entre 33 et 85 k€.

Un cadre sur deux perçoit une part variable « à court terme » : une prime sur objectif (pour 4 cadres sur 10), une commission sur le chiffre d’affaires de l’entreprise (1 cadre sur 10) ou d’autres éléments variables (1 cadre sur 10).

Des éléments de rémunération « différés » peuvent s’ajouter au salaire fixe et à la part variable « à court terme ». Les plus fréquents sont l’intéressement et la participation.

L’usage privé du téléphone (36 %) et de la voiture de fonction (20 %) sont les avantages les plus fréquemment proposés aux cadres.

 

L’âge est l’un des principaux déterminants du salaire

Les niveaux de rémunération des cadres sont liés à leur âge et à la durée de leur expérience professionnelle. Ils s’élèvent régulièrement au cours de la première moitié de la vie professionnelle puis la progression ralentit.

 

La rémunération annuelle brute médiane des cadres âgés de moins de 30 ans s’établit à 36 k€ ; elle atteint 55 k€ chez les cadres âgés de 55 ans et plus.

La rémunération varie aussi selon la fonction exercée par le cadre et les caractéristiques du poste occupé. Parmi les missions qui sont à l’origine des principaux écarts de salaire, la responsabilité hiérarchique (55 k€) et la gestion d’un budget (54 k€) sont les plus discriminantes.

Plus la taille de l’entreprise est importante, plus les niveaux de rémunération sont élevés. Dans les entreprises de moins de 20 salariés, la rémunération médiane s’établit à 42 k€, alors qu’elle atteint 51 k€ dans les entreprises de plus de 1 000 salariés.

L’Industrie propose des rémunérations plus importantes que les autres secteurs : 53 k€, contre 45 k€ dans les Services. Cet écart est à mettre en regard avec la spécificité des entreprises industrielles, plus souvent de grande taille et plus souvent positionnées à l’international.

Enfin, les niveaux de rémunération des cadres varient en fonction du lieu de travail. Les cadres qui travaillent en Île-de-France (51 k€) sont mieux rémunérés que les cadres qui travaillent en province (45 k€). Et les cadres qui occupent un poste à l’étranger (70 k€) perçoivent une rémunération nettement supérieure à celle des cadres qui travaillent en France métropolitaine.

 

LES SALAIRES PROPOSÉS DANS LES OFFRES D'EMPLOI

Les salaires proposés dans les offres sont plus faibles et plus concentrés que les salaires des cadres en poste

Le salaire médian des offres d’emploi publiées à l’Apec est de 38 k€ et 80 % des salaires sont compris dans une fourchette de 28 à 55 k€.

 

Niveau d’expérience et lieu de travail ont une influence sur les salaires proposés dans les offres

Tout comme pour les salaires des cadres en poste, les salaires proposés dans les offres dépendent des caractéristiques de la personne recherchée, du poste proposé et de l’entreprise qui recrute.

Parmi les caractéristiques de la personne recherchée, le niveau d’expérience professionnelle est de loin le principal critère de variation du salaire. En 2015, sur le marché des offres d’emploi, un tiers des offres étaient « ouvertes » aux jeunes diplômés. Le salaire médian associé à ces offres est naturellement inférieur à celui des offres destinées spécifiquement aux cadres confirmés, respectivement 35 et 40 k€.

Le lieu de travail a une influence majeure sur le salaire proposé dans l’offre. Les postes basés en Île-de-France affichent des salaires plus élevés que ceux proposés pour des postes en province (respectivement 40 et 38 k€ pour le salaire médian). Pour les postes basés en France Outre-mer ou à l’étranger, le salaire médian et de 45 k€.

 

Glossaire

La part variable de la rémunération « à court terme » : rémunération individuelle ou collective, dont le montant peut croître ou diminuer en fonction d’un critère de performance. Elle inclut les primes discrétionnaires, les primes d’objectifs individuelles, les commissions ou bonus versés sur la base de résultats individuels, les primes d’unité, à l’exception de l’intéressement et de la participation.

Prime sur objectif (individuel ou collectif) : complément de rémunération accordé à un salarié lorsque l’objectif qui lui était assigné (ou à son équipe) est atteint ou dépassé.

Avantages : biens ou services mis à disposition des salariés leur permettant de faire une économie de frais qu’ils auraient dû normalement supporter. La mise à disposition peut être gratuite ou moyennant une participation du salarié inférieure à leur valeur réelle.

Mots-clés : salairerémunération