Responsable industrialisation (chimie) - Apec.fr - Cadres

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Services techniques

commentaire (0) | lu 2980 fois | publié le 28/09/2017

Responsable industrialisation (chimie)

Jouant un rôle d’interface entre la R&D et la production, le responsable industrialisation définit les moyens à employer pour assurer le lancement de fabrication de nouveaux produits, et ce dans le respect du cahier des charges et des impératifs de qualité, de coûts, de délais, de sécurité et d’environnement. Très orienté technique, son objectif consiste également à assurer l’amélioration continue des procédés, des méthodes et des outils de fabrication déployés par son entreprise.

 

Plusieurs étapes et techniques sont nécessaires pour transformer la matière première végétale et pour générer des produits biosourcés à partir de celle-ci. Passée la phase de recherche en laboratoire, qui permet de travailler sur un certain nombre de molécules et d’en décrypter les caractéristiques et métabolismes, passée aussi la phase de conception d’un produit, vient la phase de son industrialisation, c’est-à-dire de son lancement à une échelle plus ou moins importante. Qu’elle soit internalisée ou externalisée par les grands groupes industriels, cette phase nécessite l’appui de cadres confirmés capables de prendre en charge tout ce volet d’exploitation. C’est à ce titre qu’interviennent les responsables industrialisation.

 

Autres intitulés

  • Ingénieur industrialisation
  • Responsable méthodes d’exploitation
  • Responsable méthodes et développement
  • Responsable méthodes industrielles
  • Responsable process et développement

 

Activités principales

Conception et optimisation de méthodes de fabrication

  • Participer à l’élaboration des cahiers des charges et des programmes prévisionnels de production à plus ou moins long terme.
  • Participer au choix des fournisseurs et réceptionner les outils de production.
  • Valider en amont les choix techniques (méthodes de fabrication de biens ou de produits) et leur faisabilité industrielle (capacité de production, fiabilité des procédés) en définissant et supervisant la réalisation de tests et essais de fabrication.
  • Vérifier les demandes d’investissements nécessaires à l’industrialisation et garantir la rentabilité des processus de fabrication.
  • Concevoir, mettre en place et coordonner les procédés et lignes de fabrication.
  • Identifier les dysfonctionnements (au niveau des procédés mêmes, ou encore au niveau des flux d’approvisionnement...), cerner les actions correctives à mettre en œuvre et les déployer.
  • Encadrer des techniciens de production et des techniciens de maintenance sur différents périmètres.
  • Construire des indicateurs d’activité des ateliers de production et organiser des réunions d’avancement.
  • Garantir l’obtention des résultats économiques, techniques, qualité ainsi que la tenue des délais de production.

 

Optimisation des méthodes, des appareils et des coûts de fabrication

  • Apporter un suivi technique aux équipes de production, de qualité et de maintenance.
  • Participer à l’optimisation des outils de production et à la conception de nouveaux procédés de fabrication.
  • Former des équipes de techniciens à la manipulation de nouvelles lignes de production.
  • Rechercher des solutions technico-économiques pour optimiser les coûts de production.

 

Activités éventuelles

  • Assurer une veille technologique et réglementaire.
  • Contribuer à l’harmonisation des procédés et technologies de production.
  • Mise en place de lignes de production pilote.

 

Compétences requises

  • Maîtrise des ERP c’est-à-dire des progiciels de gestion intégrés destinés à coordonner l’ensemble des activités d’une entreprise (gestion et suivi de planning)
  • Maîtrise des logiciels de conception de fabrication assistée par ordinateur (CFAO) ainsi que des logiciels de gestion de production et/ou de maintenance assistée par ordinateurs (GPAO-GMAO)
  • Maîtrise des techniques d’amélioration continue
  • Bonnes connaissances en mécanique, maîtrise des procédés de fabrication, des moyens de contrôles et méthodes d’assemblage
  • Goût pour l’innovation et les nouvelles technologies
  • Connaissance des réglementations HSE et maîtrise des normes qualité
  • Connaissance des techniques d’audit
  • Compétences en gestion de projet et capacités de management transversales
  • Savoir s’adapter à tout type de problématique industrielle
  • Savoir anticiper des problèmes et savoir les résoudre rapidement
  • Capacité d’analyse et de synthèse
  • Compétences linguistiques : l’anglais est souvent vu comme un impératif sur le secteur d’activité.
  • Disponibilité : être mobile géographiquement et accepter les astreintes

 

Le profil

Diplômes requis

  • Diplôme d’ingénieur généraliste ou spécialisé dans le domaine d’activité de l’entreprise (Bac +5)
  • Master spécialisé dans le domaine d’activité de l’entreprise (Bac +5)
  • Licence professionnelle (automatisme...) assortie d’une expérience en production industrielle (Bac +3)

 

Durée d’expérience

Une expérience minimale de cinq ans, dans le cœur d’activité de l’entreprise, est souvent requise sur ce type de poste. Idéalement, il s’agit d’expériences dans le domaine des études techniques, de la maintenance, de la production ou de la qualité.

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Services production
  • techniques
  • logistiques
  • QHSE
  • R&D

 

Externes :

  • Clients
  • Fournisseurs
  • Bureaux d’études

 

Evolution professionnelle (P+1)

Mots-clés : métierméthodesindustrieprocessindustrialisation