Responsable environnement (chimie) - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Services techniques

lu 176 fois | publié le 28/09/2017

Responsable environnement (chimie)

Le responsable environnement développe les démarches environnementales de l’entreprise, il fait connaître, fait respecter et anticipe les réglementations environnementales dans toutes les activités de l’entreprise.

 

Il doit ainsi posséder des compétences en dialogue social. Le responsable environnement peut aussi travailler sur la partie R&D environnementale pour le développement de nouvelles voies de valorisation de la biomasse. Depuis une dizaine d’années, les réglementations environnementales se sont considérablement développées.

En 2007, la réglementation Reach a accru les obligations réglementaires pour les entreprises de tous les secteurs qui fabriquent ou utilisent des substances chimiques. Cela concerne l’enregistrement, l’évaluation, l’autorisation et les restrictions de substances chimiques, d’où la montée en compétences des métiers liés à l’environnement dans ce secteur. Les réglementations environnementales ont largement contribué à faire du développement durable un enjeu pour les entreprises au-delà d’un outil de communication. Limiter les impacts environnementaux, améliorer le recyclage de tout ce qui peut l’être (comme l’eau) tout comme l’efficacité énergétique, mais aussi réduire l’impact de l’odeur ou du bruit pour les riverains des usines en sont les principaux intérêts.

 

Autres intitulés

  • Responsable QHSE
  • Responsable sécurité et environnement

 

Activités principales

Mise en œuvre d’un management environnemental

  • Dans une perspective de développement durable, définir les indicateurs et mettre en place des audits pour améliorer les performances environnementales de l’entreprise en termes de réduction des gaz à effet de serre, de consommation d’eau et d’énergie, de réduction des déchets et de recyclage.
  • Analyser et évaluer les risques environnementaux.
  • Mettre en place un processus d’amélioration continue selon les résultats des mesures d’impacts environnementaux en tenant compte des contraintes réglementaires, techniques et économiques.
  • Mettre en place des actions pour la certification des normes environnementales.
  • Communiquer avec le personnel de l’entreprise et le sensibiliser aux problématiques environnementales.
  • Animer et participer à des réunions autour de la stratégie environnementale de l’entreprise.
  • Mener un projet QSE (qualité, sécurité, environnement) et une veille sur la qualité et la sécurité.

 

Suivi et anticipation de la réglementation en matière d’environnement

  • Faire de la veille réglementaire pour s’informer sur l’évolution des réglementations en matière
    d’environnement.
  • Communiquer sur les nuisances (olfactives, sonores...) des sites de production avec les riverains.
  • Mettre en place (en collaboration avec les collectivités et/ou à la demande des autorités) des dispositifs d’évaluation des nuisances sensorielles (perception et qualification des odeurs par exemple, par le biais de jurys de nez).
  • Conception et maintenance d’installations et de technologies respectueuses des principes 
    environnementaux (écoconception et écoconstruction).
  • Gérer le traitement des eaux, des déchets, la dépollution des sols et de l’air sur le plan technique en respectant les règles de qualité et de sécurité.

 

Activités éventuelles

Management fonctionnel et développement de partenariats

  • Encadrer une équipe d’ingénieurs et de techniciens.
  • Gérer un budget sur les investissements de procédés, la formation du personnel et définir les priorités budgétaires.
  • Créer et développer des partenariats pour la recherche environnementale.
  • Entretenir des relations avec la Dreal (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement).

 

Variabilité des activités

 

Compétences requises

  • Bonne connaissance de l’activité sectorielle de l’entreprise. Maîtriser les procédés et technologies associés à son secteur d’activité
  • Avoir des compétences dans le domaine de la chimie et de la biologie, mais aussi dans le domaine de l’économie
  • Bien maîtriser la réglementation et le droit de l’environnement. Par exemple, bien connaître les exigences réglementaires telles que la loi sur l’eau (campagne RSDE de mesure de rejets de substances dangereuses dans l’eau), sur l’air, le bruit, sur les sols pollués, la classification et le stockage des produits chimiques, les déchets (décret n°2011-828 du 11 juillet 2011)... Bien connaître aussi les réglementations des ICPE (Installations Classées pour la Protection de l’Environnement)
  • Bien connaître aussi la norme ISO 14001 qui donne des outils concrets aux entreprises souhaitant cerner et maîtriser leur impact sur l’environnement, et améliorer leur performance  environnementale
  • Savoir communiquer pour sensibiliser les industriels, les collectivités et les habitants sur les problématiques environnementales, et déployer des capacités d’écoute
  • Maîtrise de la gestion de projets
  • Maîtrise de l’anglais

 

Le profil

Diplômes requis

  • Diplôme d’école d’ingénieur, généraliste ou avec une spécialité en environnement (Bac +5).
  • Masters généralistes avec spécialité environnement, chimie ou biologie (Bac +5).

 

Durée d’expérience

Ce poste est accessible après 5 à 10 ans d’expérience dans une très grande entreprise, après 2 ou 3 ans dans des plus petites.

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Directions générale, technique, production, DRH
  • Service QHSE

 

Externes :

  • Directeurs d’usine
  • Acteurs locaux (associations, collectivités...)
  • Universités et organismes de recherche publics

 

Evolution professionnelle (P+1)