Ingénieur QHSE (construction) - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Services techniques

lu 8489 fois | publié le 28/09/2017

Ingénieur QHSE (construction)

L'ingénieur QHSE est chargé de concevoir et de déployer la politique de l'entreprise en matière de qualité, d'hygiène, de sécurité et de conditions de travail. Il peut également s'investir dans une démarche de certification.

Autres intitulés

  • Ingénieur HSE
  • Responsable QSE
  • Responsable qualité sécurité développement durable

 

Activités principales

Élaboration de la politique QHSE

  • Définir les objectifs et le plan d'action annuel en matière de qualité (processus, norme ISO 9001) et de prévention des risques liés à l'environnement (ISO 14001), à la santé et à la sécurité (OHSAS 18001) et au développement durable (ISO 26000).
  • Promouvoir la politique QHSE auprès de la direction général de l'entreprise afin d'obtenir des ressources dédiées (budgétaires, humaines, matérielles).
  • Animer et fédérer un réseau d'acteurs relais (correspondants HSE, conducteurs de travaux, ingénieurs maintenance) capables d'animer la mise en œuvre de cette politique entre les départements (marketing, achats, études, opérations) et de façon opérationnelle sur les chantiers ou les exploitations (carrières, centrales à béton). 
  • Travailler avec les autres acteurs de l'entreprise en matière de sécurité et d'environnement (intervention au comité d'hygiène de sécurité et des conditions de travail - CHSCT, coordination SPS).

 

Management de projets QHSE et suivi opérationnel

  • Auditer l'organisation interne (missions, processus de fonctionnement), externe (relations fournisseurs, prestataires) de l'entreprise et évaluer les possibilités de certification. 
  • Effectuer une revue des différents processus qualité à mettre en œuvre en lien avec les directions supports (achats, RH...) et opérationnelles (commercial, travaux, production).
  • Formaliser les processus de contrôle qualité (rédaction des procédures, plan d'assurance qualité...), les indicateurs de suivi et alimenter la base de données QHSE ou QSE de l'entreprise (référentiel qualité). 
  • Assurer une veille juridique et réglementaire générale sur l'actualité et les évolutions en matière de QHSE et celles plus spécifiques au secteur de la construction (normes ILO-OSH 2001 et 18001 sur la santé et la sécurité au travail, AFAQ 1000NR sur le développement durable).
  • Mettre en place une méthodologie et des processus d'amélioration continue au sein de l'organisation existante pour se confirmer aux standards des normes QHSE. 
  • Effectuer l'animation et le suivi de la certification (revue de processus : analyse des processus de fonctionnement, revue de direction : présentation aux directions) avec l'ensemble des directions de l'entreprise (direction générale, support, opérationnelle).
  • Développer les relations et accueillir les organismes de contrôle technique, de prévention, et de certification (Apave, Afnor).

 

Déployer la politique QHSE sur les chantiers

  • Conseiller les ingénieurs d'affaires sur la préparation des chantiers en amont des travaux : attribution des responsabilités, vérification des dispositifs de sécurité et de prévention des conditions de travail (PGCSPS, PPSPS). 
  • Intervenir en support sur les sites de production (chantiers, lignes/ateliers de production) pour former et accompagner le management opérationnel (conducteurs de travaux, responsables de production) dans l'application de la démarche.
  • Veiller avec les équipes de maîtrise d'œuvre et d'exécution à la conformité des process, des outils et des installations au regard des exigences réglementaires QHSE. 
  • Effectuer des audits ponctuels ou à la demande des opérationnels sur les chantiers ou les sites de production et préconiser des actions (correctives et/ou préventives) en lien avec les ingénieurs méthodes, le coordonnateur SPS ou les ingénieurs d'études BTP. 
  • Veiller à la gestion de la base de données QHSE et à la traçabilité des actions engagées (audit, actualisation des connaissances).
  • Concevoir des supports de formation et de communication en lien avec le service de communication (revue, tracts, imprimés, affiches).

 

Activités éventuelles

Le responsable QHSE peut intervenir en lien avec le département formation et la direction des ressources humaines de l'entreprise dans la formalisation d'un parcours de formation sur les thèmes de la qualité, de la sécurité ou de l'environnement spécifiques au secteur de la construction.

Dans le secteur du BTP, l'ingénieur QHSE peut être amené à constituer une équipe (projet ou service). Il est alors chargé de l'animation au quotidien, du recrutement et de la formation de ses collaborateurs.

S'il exerce au sein d'un cabinet conseil, l'ingénieur QHSE s'investira également dans une activité commerciale.

 

Variabilité des activités

Le responsable QHSE aura des prérogatives plus ou moins larges.

Le secteur d'intervention :

Le responsable QHSE est présent dans les grandes entreprises du BTP ayant entrepris une démarche volontaire de certification qualité ; il est également très présent dans les entreprises de production de matériaux. Il intervient autant sur des problématiques de certification du management (achats de prestations, amélioration de la logistique) que sur la production opérationnelle et le déroulement des travaux. Par le biais de contrôles, d'audits et de formations, son action complète celle des coordonnateurs SPS dont la mission est plus spécifiquement centrée sur le contrôle réglementaire.

 

La taille de l'entreprise :

Le responsable QHSE est surtout présent dans les groupes et les grandes entreprises de BTP. Suivant son degré de séniorité, il peut être amené à encadrer hiérarchiquement une équipe d'ingénieurs QHSE ou fonctionnellement un réseau de correspondants occupant des fonctions plus opérationnelles (audit qualité, formation). Lorsqu'il exerce au sein de petites et moyennes structures, c'est généralement sur des sites de production industrielle et beaucoup plus rarement dans les entreprises de BTP. Sa mission est souvent une extension des prérogatives du coordonnateur SPS ou du responsable matériel, c'est-à-dire qu'il intervient davantage sur les aspects de prévention et de contrôle.

 

Le mode de rattachement hiérarchique :

Le responsable QHSE peut encadrer un département au sein des services centraux de l'entreprise. Transversal dans l'entreprise, il est alors chargé de coordonner, de former et de vérifier l'application des processus de l'entreprise en matière de sécurité et d'environnement. L'ingénieur QHSE fera également partie du comité de direction d'une agence de grande taille (supérieure à 500/1 000 personnes). Auquel cas, il participe activement à la définition de l'ensemble de la politique en matière de prévention de la santé et de l'environnement de l'entreprise (sécurité, environnement, conditions de travail).

 

L'activité de l'entreprise :

Dans les entreprises de BTP, il est chargé de l'élaboration de la stratégie de certification de l'entreprise en fonction des évolutions réglementaires et de sa déclinaison opérationnelle. Lorsqu'il intervient en tant que consultant, il accompagne ses clients dans la formalisation des actions QHSE (veille réglementaire, support méthodologique) et l'obtention des certifications nécessaires. Dans ce cadre, il est fréquemment investi d'une mission de développement commercial. Enfin, il peut aussi exercer dans un organisme de contrôle et de certification. Dans ce contexte, il contrôle la conformité et le respect des procédures QHSE au regard des normes en vigueur et se prononce sur la validation ou non du label qualité.

 

Le degré de spécialisation :

Les ingénieurs QHSE peuvent être polyvalents et intervenir de façon transversale sur l'ensemble des problématiques de qualité, d'hygiène, de sécurité ou d'environnement. D'autres profils sont spécialisés dans la maîtrise approfondie de certaines thématiques : le management de projet QHSE, le management environnemental et le développement durable ou encore la veille réglementaire. Enfin, certains cadres se spécialisent dans l'audit des chantiers de construction ou des sites de production de matériaux ; c'est le cas notamment de ceux qui viennent de la filière travaux ou production.

 

Rémunération

Jeune cadre : entre 30 et 40 k€

Cadre confirmé : entre 40 et 55 k€

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Très bonne connaissance du secteur de la construction, notamment des différents domaines d'expertise (bâtiment, travaux publics, exploitation de matériaux), des types de projets (GO, TCE, second œuvre)
  • Bonne visibilité sur les produits, l'activité de l'entreprise, les process et l'organisation interne de l'entreprise : organigrammes, métiers, relais potentiels et existant
  • Maîtrise des référentiels de normes juridiques et réglementaires en matière de QHSE spécifiques à la construction (normes : OHSAS 18001, ISO 9000...)
  • Capacité à mettre en œuvre et à diriger des projets transversaux dans les domaines QHSE ou connexes (projets industriels, logistique, achat)
  • Connaissance des méthodologies de gestion de projet d'organisation et d'amélioration continue (5S, SMED...)

 

Aptitudes professionnelles

  • Excellent relationnel, capacités de communication et de conviction ; l'ingénieur doit porter la démarche QHSE auprès d'acteurs variés dans l'entreprise
  • Diplomatie et force de conviction, car il peut être amené à faire réviser, voire à réorganiser des processus de l'entreprise, en vue d'une certification (réduction de déchets diffusés dans l'atmosphère, amélioration de la production)
  • Curiosité et esprit de synthèse, car il doit en permanence suivre les évolutions normatives et réglementaires, mais aussi assurer leur actualisation au sein des bases documentaires de l'entreprise
  • Fortes capacités rédactionnelles, car il est très souvent sollicité dans la production de rapports et de travaux d'expertise
  • Rigueur pour déployer, suivre et contrôler le respect des procédures QHSE au regard des référentiels en vigueur dans le domaine de la prévention
  • Mobilité, car l'ingénieur QHSE se déplace souvent sur les chantiers ou sur les différents sites de l'entreprise dans le cadre d'audits

 

Le profil

Diplômes requis

  • Écoles d'ingénieurs généralistes ou spécialisées dans le secteur de la construction (ESTP...), complétées par une spécialisation dans les domaines SPS ou QHSE
  • Formations universitaires scientifique, technique, industrielle ou environnementale complétées par un 2e cycle (master) spécialisé dans le management environnemental, QSE ou QHSE
  • 1er cycle universitaire (DUT, licence professionnelle...) spécialisé sur la thématique QHSE ou QSE

 

Durée d’expérience

Le métier d'ingénieur QHSE exercé chez un prestataire (organisme de certification, institut de formation) est ouvert à des jeunes diplômés issus de formation supérieure ou spécialisée dans le domaine QHSE. Dans le BTP, ce poste est plus souvent accessible après une expérience de trois à cinq ans dans les filières travaux, production ou dans les études techniques. L'accès à des postes de responsable QHSE s'obtient après une expérience d'au moins cinq ans dans la fonction QSE, HSE ou QHSE.

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Grandes entreprises ou grands groupes du BTP
  • Groupes industriels développant une activité dédiée au secteur de la construction (industrie extractive, transformation de matériaux)
  • Organismes de certification et de contrôle technique

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Responsable QHSE (production industrielle) 
  • Inspecteur en service instructeur (environnement)

Mots-clés : métierqualitéqsesécuritéqhsehsehygièneconstructiondéveloppement durable