Ingénieur process méthodes (production) - Apec.fr - Cadres

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Services techniques

commentaire (0) | lu 10090 fois | publié le 09/02/2016

Ingénieur process méthodes (production)

À l'interface entre le bureau d'études et la production, l'ingénieur process méthodes étudie les axes d'amélioration, de modernisation ou de mise en conformité de l'appareil de production.

Autres intitulés

  • Ingénieur process
  • Ingénieur procédés de fabrication
  • Ingénieur méthodes
  • Ingénieur industrialisation
  • Ingénieur étude process

 

Missions principales

Optimisation de l'organisation des ateliers de production

  • Analyser les dysfonctionnements et participer à la mise en place d'une démarche d'amélioration continue.
  • Réaliser les études préalables à la conduite de projets de fiabilisation, d'augmentation de production et de réduction de pertes, en lien avec les ingénieurs de production (chefs d'atelier).
  • Établir les programmes prévisionnels de production à moyen et long terme.
  • Construire et suivre quotidiennement les indicateurs d'activités des ateliers de production (tableaux de bords, graphiques...), puis optimiser les cadences de fabrication.
  • Rechercher des solutions technico-économiques pour optimiser les coûts de production (diminuer la consommation de matières premières...)

 

Amélioration de l'industrialisation et adaptation de l'appareil de production

  • Réaliser des études de faisabilité pour adapter l'outil de production aux nouvelles demandes commerciales.
  • Proposer des axes d'amélioration et estimer les coûts (budget, temps...) en lien avec les ingénieurs du bureau d'études.
  • Participer à la conception des gammes de fabrication des produits, définir les procédures à suivre et rédiger les dossiers de fabrication.
  • Aider à la mise en production de nouveaux équipements et de procédés : élaboration des cahiers des charges et chiffrage des investissements.
  • Participer à la conception et aux choix d'implantation d'équipements productifs.
  • Superviser les phases de tests et de mise au point des process.
  • Élaborer un sourcing des fournisseurs et analyser techniquement leurs offres.

 

Réalisation d'études techniques sur les processus de production

  • Décomposer et analyser les différentes étapes du procédé de fabrication pour fiabiliser les process de production.
  • Rédiger des rapports techniques (protocoles, notices d'exploitation) sur les procédures à suivre en matière de sécurité et d'environnement en lien avec les experts techniques, les ingénieurs du bureau d'études et les ingénieurs sécurité environnement.
  • Étudier les solutions technologiques pour réduire les risques industriels (émission de gaz, pollution sonore...).

 

Animation de réunions techniques

  • Mettre en place un système de retour d'expériences pour identifier les points de blocage et les acquis des processus engagés.
  • Organiser des réunions entre les services concernés par l'optimisation de la production : services commerciaux, qualité, production, achats, laboratoires.
  • Conduire régulièrement des réunions techniques avec les chefs d'atelier et les opérateurs pour identifier les situations à risque et décider des interventions « mineures ».
  • Conseiller et apporter une assistance technique aux ingénieurs afin de résoudre des problèmes mineurs intervenant au niveau du processus de fabrication, ou adapter l'outil de production.
  • Concevoir des modules de formation et/ou former le personnel aux nouvelles procédures (pratiques de travail, de sécurité...).

 

Gestion documentaire et veille technologique

  • Créer ou mettre à jour la base documentaire (dossiers techniques, rapports, documents de procédures...) et optimiser le fonds documentaire.
  • Effectuer régulièrement des test d'évaluation des performances (benchmark) afin de comparer le site de production à ses concurrents (pratiques, méthodes, technologies...).
  • Suivre les évolutions concernant les innovations dans le domaine ou secteur d'activité de l'entreprise.
  • Faire des propositions sur de nouvelles opportunités de production, de réutilisation de l'appareil de production ou d'investissement.

 

Activités éventuelles

Les ingénieurs process méthodes peuvent également être chargés de l'ordonnancement et de la planification. Ils interviennent alors sur un ou plusieurs sites et sont mobilisés pour étudier l'implantation de nouvelles usines ou unités de production.

 

Variabilité des activités

L'activité des ingénieurs process méthodes évolue en fonction de la structure dans laquelle ils travaillent.

  • Dans les petites structures, ils sont généralement très polyvalents. En plus de leur activité d'études, ils peuvent occuper des fonctions plus opérationnelles : par exemple la prise en charge de la production ou, le plus souvent, des activités de planification et d'ordonnancement. L'activité process méthodes peut enfin être directement prise en charge par le directeur/responsable de production ou le directeur technique.
  • Dans les grands sites de production, les ingénieurs process méthodes sont davantage spécialisés par type de procédés. Ils occupent fréquemment des postes de chefs de projets dans des domaines transversaux tels que la sécurité ou la qualité. Ils sont le plus souvent rattachés à la production et travaillent de concert pour obtenir des conditions optimales de production. Ils peuvent constituer un service à part entière dans les très grandes structures (service méthodes). Dans ce cas, ils pourront être amenés à coordonner l'évolution de plusieurs sites de production.

 

L'activité peut également varier suivant les contraintes du secteur dans lequel ils interviennent :

  • Dans des secteurs comme la chimie ou l'énergie, par exemple, l'ingénieur process méthodes peut avoir en charge les aspects de sécurité et d'environnement. Dans ce cas de figure, les composantes de leur fonction sont très largement liées à la dangerosité de ces secteurs (risques d'explosion, toxicité...).
  • Les ingénieurs process méthodes exerçant dans le secteur agroalimentaire sont quant à eux très fortement soumis aux contraintes de traçabilité et de respect des contraintes sanitaires des produits.

 

Ainsi, suivant les secteurs d'activité dans lesquels ils interviennent, la fonction d'ingénieur process méthodes peut être très liée aux problématiques QHSE. Les cadres sont alors mandatés pour réaliser des études techniques régulières en matière de sécurité, d'impact sur l'environnement ou de respect des règles sanitaires à l'intention de l'administration (Drire, Diren...) ou d'organismes de certification (ISO, Afnor).

 

Salaire

Jeune diplômé : entre 30 et 40 k

Jeune cadre : entre 40 et 50 k

 

Compétences requises

Des compétences techniques

  • Maîtrise de la planification à moyen et long terme et du management (budgétisation, lecture de tableaux de bord...).
  • Maîtrise des statistiques appliquées à la gestion et des logiciels associés (Excel, Access...) pour répondre au cœur d'activité de l'ingénieur procédés (analyses prévisionnelles, calculs de charge, simulations, simmogrammes...).
  • Maîtrise des aspects techniques de la fabrication et de l'appareil de production.
  • Maîtrise des techniques d'amélioration continue (5S, triangle vert, PERT, SMED...) ou liées à des projets qualité (AMDEC, SPC...).
  • Bonne pratique des logiciels de modélisation, de conception et de dessin assisté par ordinateur (CAO, DAO...).
  • Connaissances générales en physique (mécanique, électricité), mathématiques appliquées, informatique industrielle (systèmes d?informations, automatique, productique...).
  • Connaissances des procédés spécifiques au secteur en fonction de la production de l?usine ou de l'atelier (chimie fine, pétrochimie...).
  • Compétences en management et en encadrement pour piloter des équipes d'opérateurs et de techniciens.
  • Connaissance d'au moins une langue étrangère, généralement l'anglais ou l'allemand, pour être à même d'évoluer dans des groupes à dimension internationale ou d'établir des contacts avec des fournisseurs.

 

Des qualités personnelles

  • Capacité à écouter et à communiquer avec ses collaborateurs afin d'être force de proposition.
  • Capacités d'analyse et de synthèse pour rassembler des informations techniques et organisationnelles et proposer des solutions.
  • Capacité à anticiper et à détecter les dysfonctionnements.
  • Réactivité afin d'étudier une solution technique dans les meilleurs délais pour répondre aux besoins des équipes de production (ou commerciales).
  • Rigueur et organisation pour évoluer dans un univers très procédurier.
  • Goût pour l'innovation et les nouvelles technologies pour trouver des solutions adaptées aux problématiques de la production et compétitives.
  • Mobilité géographique, en particulier lorsque l'ingénieur process méthodes travaille dans des grands groupes industriels.
  • Adaptabilité, capacité à se remettre en question et ténacité pour s'adapter à tout type de problématique industrielle et faire passer ses propositions.
  • Pédagogie pour participer à la formation du personnel, à de nouvelles méthodes de travail.
  • Sens du travail en équipe et aptitudes relationnelles pour gérer les relations avec les acteurs internes et externes de l'entreprise.

 

Profils les plus demandés

Diplômes requis

  • Écoles d'ingénieurs généralistes (ECAM, ENSAM, ICAM, ENSI, ENI...), formation pouvant être complétée par un Master spécialisé.
  • Écoles d'ingénieurs spécialisées dans le domaine d'activité de l'entreprise (électronique, électricité, imprimerie, textile...).
  • Formation de type bac + 2 à bac + 5 (type DESS/Master) en gestion de la production (l'alternance est très appréciée).

 

Durée d'expérience

Le poste d'ingénieur process méthodes est ouvert aux jeunes diplômés possédant des stages significatifs. Pour ce type de poste, des expériences en production ou dans un service R&D sont généralement requises.

 

Postes précédents

  • Ingénieur en maintenance industrielle
  • Ingénieur en informatique industrielle
  • Ingénieur qualité
  • Ingénieur sécurité environnement
  • Ingénieur R&D
  • Ingénieur de production
  • Responsable planification

 

Type d'employeurs

  • Site(s) de production de PMI ou de grandes entreprises industrielles (mécanique, chimie, pétrochimie, énergie, papier carton, transformation des métaux, énergie...).
  • Sociétés de conseil et d'ingénierie spécialisées dans le domaine industriel.

 

Rattachement hiérarchique

  • Directeur industriel
  • Directeur technique
  • Directeur d'usine
  • Responsable production
  • Responsable bureau des méthodes

 

Environnement de travail et interlocuteurs

  • Ingénieur de production
  • Ingénieur brevet
  • Ingénieur sécurité environnement
  • Ingénieur en informatique industrielle
  • Responsable maintenance industrielle
  • Responsable logistique
  • Ingénieur du bureau d'études
  • Ingénieur qualité
  • Contrôleur de gestion
  • Services achats et commerciaux de l'entreprise
  • Administration (Drire, Diren...)
  • Organismes de contrôle et de certification (Bureau Veritas...)
  • Sous-traitants
  • Fournisseurs

 

Evolution professionnelle

  • Responsable de production
  • Directeur de site de production
  • Responsable planification
  • Responsable logistique approvisionnement
  • Responsable d'un bureau d'études
  • Responsable QHSE
  • Ingénieur R&D
  • Ingénieur qualité
  • Ingénieur technico-commercial
  • Acheteur industriel
  • Chef de projet industriel
  • Consultant en organisation industrielle

Mots-clés : métier