Acheteur projets - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Services techniques

lu 8874 fois | publié le 27/09/2017

Acheteur projets

L'acheteur projets pilote et coordonne les achats pour un produit ou un projet complet, en liaison avec les équipes métier et la stratégie globale de l'entreprise. Il achète aussi bien des matières premières, des produits transformés, des prestations de service que des lignes de production.

Autres intitulés

  • Acheteur programme
  • Acheteur leader
  • Chef de projet achats
  • Coordinateur achats

 

Activités principales

Conception du projet

  • Appréhender les objectifs initiaux du projet et leurs liens avec la stratégie globale de l'entreprise.
  • Dialoguer avec chacun des membres de l'équipe projet et identifier son expertise métier, son rôle fonctionnel dans la réalisation du projet...
  • Définir précisément les objectifs du projet et les traduire en objectifs achats : budget, coûts, qualité, délais, quantités...
  • Participer à la rédaction du cahier des charges avec l'équipe projet, en particulier les équipes R&D, qualité et production.
  • Analyser l'ensemble des ressources de l'entreprise qui pourront favoriser la bonne avancée du projet : système d'information achats, outils d'e-sourcing, expertises transverses (acheteurs familles spécialisés sur certaines pièces du projet, acheteurs de prestations, juristes achats...).
  • Effectuer une veille marché tout au long du projet afin de détecter les évolutions technologiques, concurrentielles, économiques qui peuvent influencer l'avancée du projet.
  • Mettre en place avec l'équipe projet un planning précis programmant les interventions de chacun des membres en liaison avec les impératifs du projet.

 

Sélection des fournisseurs

  • Recenser, grâce au panel fournisseurs de l'entreprise et/ou à une recherche marché, l'ensemble des fournisseurs et prestataires susceptibles de répondre aux besoins spécifiques du projet : matières premières, produits transformés, prestations de service ou prestations intellectuelles, lignes de production...
  • Évaluer ces fournisseurs en fonction des objectifs de qualité, de coûts et de délais définis dans le cadre du projet.
  • Communiquer très précisément, avec l'aide technique de l'équipe projet, sur la nature et les spécificités des besoins du projet et sur le cahier des charges.
  • Effectuer des comparaisons précises des fournisseurs (benchmarking, mise en concurrence) en fonction de différentes variables clés : technicité et performance qualité, compréhension du besoin, capacité de production, évaluation des risques économiques et géographiques...
  • Choisir, avec l'aide de l'équipe projet, les prestataires et les fournisseurs en adéquation avec les objectifs du projet.

 

Négociation et contractualisation

  • Négocier avec les fournisseurs et/ou les prestataires sélectionnés les conditions de contractualisation : objectifs de qualité, prix, respect du planning...
  • Rédiger ou faire rédiger par les services juridiques les contrats précisant les objectifs qualitatifs et quantitatifs à atteindre pour les fournisseurs.

 

Suivi du projet et des fournisseurs

  • Veiller au respect des éléments fixés contractuellement (côté fournisseurs) : suivi et audit qualité, respect des délais...
  • Intervenir en cas de litige avec les fournisseurs et/ou de non-respect des conditions d'intervention, avec l'appui du département juridique de l'entreprise.
  • Suivre le budget achats et garantir les marges du projet.
  • Assurer la remontée de l'information vers la Direction des achats et les Directions métier de l'entreprise.

 

Activités éventuelles

L'acheteur projets peut avoir en charge la gestion de certains projets focalisés autour de sa fonction : participation aux cycles d'innovation produits en lien direct avec la R&D de l'entreprise, animation de groupes qualité, implémentation ou amélioration du système d'information achats...

L'acheteur projets peut également prendre une part active, dans les phases aval, à la production des produits ou projets qu'il gère : réflexion sur le positionnement marketing et la communication publicitaire, rôle d'avant-vente en tant qu'expert produit ou projet, formation en interne (Direction métier de l'entreprise) ou en externe (clients du produit) sur les spécificités du produit...

 

Variabilité des activités

Le premier critère de variabilité du métier d'acheteur projets concerne le nombre de projets qu'il gère de front :

  • Lorsqu'il est en charge d'un projet spécifique, les enjeux sont complexes et il intervient sur l'ensemble des phases du cycle achats avec un fort degré d'expertise et de contrôle sur les éléments de qualité, de délais, de coûts et de marge. Il est responsable et garant du résultat final selon les objectifs définis en amont par l'entreprise. Dans ce cadre, il travaille sur une durée significative avec les mêmes interlocuteurs qui constituent avec lui l'équipe projet. La durée de son intervention peut facilement se chiffrer en années. Il porte fréquemment le titre d'acheteur projets, de chef de projet achats ou d'acheteur programme.
  • Lorsqu'il est en charge de plusieurs projets en même temps, son rôle d'expertise projet est moins marqué. Il se positionne davantage en coordinateur achats, chargé de favoriser les synergies et les méthodologies achats au sein de différents groupes projet. Le nombre de ses interlocuteurs devient plus important dans l'entreprise et les équipes projet peuvent avoir un caractère non permanent (constitution selon les besoins et les ressources internes et externes disponibles). Il est appelé acheteur leader ou coordinateur achats.

 

Un autre critère de variabilité concerne la nature des achats réalisés :

  • Lorsqu'il est en charge d'achats de produits transformés et de matières premières, son activité se rapproche de celle d'un acheteur industriel. Il évalue les fournisseurs, les choisit et négocie avec eux selon les contraintes définies dans le cahier des charges initial du projet : qualité, coûts, quantité, délais...
  • Lorsqu'il est en charge d'achats de prestations (prestations de service ou prestations intellectuelles), l'obligation contractuelle des prestataires est le plus souvent une obligation de moyens et non de résultats. L'évaluation des prestataires est un critère déterminant pour la réussite du projet : références clients, ressources disponibles, culture du prestataire par rapport à celle de l'entreprise...

 

Rémunération

Jeune cadre : entre 30 et 45 k€

Cadre confirmé : entre 45 et 65 k€

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Maîtrise de la conduite de projet : rédaction de cahier des charges, suivi de planning…
  • Maîtrise des techniques de négociation et des différents modes de consultation de prestataires (appels d’offre, référencement…)
  • Polyvalence technique, afin de comprendre l’ensemble des éléments qui interviendront dans la réalisation du projet global
  • Très bonne connaissance des différents métiers de l’entreprise en termes d’expertise, de compétences, de contraintes économiques, d’organisation
  • Bon bagage juridique, afin d’articuler au mieux les négociations contractuelles en liaison avec la Direction juridique de l’entreprise
  • Bonne maîtrise des outils informatiques dans le cadre de l’utilisation du système d’information achats : tableaux de bord achats, grilles d’évaluation des fournisseurs…
  • Compétences linguistiques : l’anglais devient incontournable ; dans la plupart des cas, une troisième langue est appréciée en fonction de la localisation des principaux fournisseurs de l’entreprise.

 

Aptitudes professionnelles

  • Ténacité et résistance au stress, qualités nécessaires aussi bien dans les phases de sélection des fournisseurs que dans les négociations et le suivi de projet
  • Capacité à prendre du recul et à bien garder en vue les objectifs prioritaires du projet et son imbrication dans la stratégie globale de l’entreprise
  • Qualités relationnelles et sens de la négociation, pour travailler en parfaite coordination avec les différents membres de l’équipe projet
  • Sens de la négociation, pour pérenniser les relations avec les fournisseurs et favoriser l’obtention de conditions avantageuses pour l’entreprise : accords-cadres, prix, délais de paiement…
  • Curiosité d’esprit, afin de suivre les évolutions et innovations technologiques du marché et d’optimiser en permanence le panel de fournisseurs
  • Goût pour la technique : quel que soit le secteur d’activité de l’entreprise, l’acheteur industriel doit maîtriser parfaitement l’ensemble des contraintes et spécificités des produits qu’il achète.
  • Rigueur et fiabilité, notamment dans le cadre des objectifs de qualité définis pour les projets menés
  • Mobilité, car les déplacements peuvent être nombreux : salons, rendez-vous fournisseurs… 

 

Le profil

Diplômes requis

  • Écoles de commerce ou 3e cycle en gestion / management / économie
  • Écoles d'ingénieurs généralistes ou spécialisées dans le domaine d'activité de l'entreprise
  • 3e cycles spécialisés dans la fonction achats : DESS MAI à Bordeaux, mastère gestion des achats internationaux de l'Essec, d'HEC, de l'EM Lyon, Desma de Grenoble...

 

Durée d’expérience

Le poste d'acheteur projets s'adresse le plus souvent à de jeunes cadres bénéficiant d'au moins trois ans d'expérience professionnelle.

En fonction de la complexité et de l'importance stratégique des projets gérés, il s'adresse également à des cadres confirmés ayant de cinq à dix ans et plus d'expérience professionnelle.

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

Le poste apparaît fréquemment dans les grandes entreprises et dans les groupes ayant une activité de production industrielle : automobile, chimie, électronique, mécanique, télécoms...

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

 

Evolution professionnelle (P+1)

Mots-clés : métierachatsacheteurprojets