Chargé de production culturelle - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Santé, social, culture

lu 12748 fois | publié le 26/09/2017

Chargé de production culturelle

Dans le secteur de la culture et des médias, le chargé de production gère un ou plusieurs projets de production : il assure le suivi des moyens de production, moyens matériels humains, techniques ainsi que financiers. Il suit les projets selon un planning préalablement établi par ses soins et est garant du bon déroulement du projet.

Autres intitulés

  • Chargé de production en télévision
  • Chargé de production dans le spectacle
  • Chargé de production vidéo
  • Directeur de production
  • Chargé de production digitale
  • Chargé de production audiovisuelle
  • Attaché de production
  • Chargé de production et de diffusion

 

Activités principales

Planification du projet

  • Analyser et suivre les éléments de production du point de vue technique, administratif et financier.
  • Identifier les enjeux, les contraintes de production.
  • Élaborer un calendrier de mise en œuvre de la production.
  • Réaliser un devis estimatif de la production.
  • Faire respecter le calendrier de production de l’œuvre.

 

Gestion administrative, juridique et financière

  • Définir et/ou suivre l’enveloppe budgétaire de la production du projet et en produire un bilan.
  • Contacter et engager le personnel technique : établir les contrats de travail, les rémunérations, réaliser les déclarations préalables d’embauche.
  • Préparer et suivre toutes les étapes liées à la passation des marchés publics liés au projet, le cas échéant.
  • Rédiger et assurer le suivi des éléments juridiques du projet et le cas échéant en négocier les termes : contrats (auteur, concepteur, réalisateur, comédien, technicien, etc.) ; convention de coproduction et accord de production.
  • Préparer et suivre les éléments liés au plan de prévention du projet.
  • Coordonner des intervenants internes et des prestataires externes ; repérage; planification des besoins ; logistique, etc.
  • Vérifier les droits d’auteur et autres demandes d’autorisations de tournage.
  • Contrôler les factures, les dépenses pour réaliser un bilan de la production.

 

Coordination des moyens logistiques et techniques

  • Suivre les phases de réalisation de la production.
  • Pallier aux imprévus et tenter d’éviter les dépassements de budget, de temps.
  • Coordonner la transmission des informations à tous les intervenants à chaque étape du projet.
  • Organiser la location du matériel nécessaire à la production.
  • Participer aux phases opérationnelles (montage, tournage, démontage, fonctionnement).
  • S’assurer que le produit finalisé correspond bien au cahier des charges initial.

 

Activités éventuelles

Le chargé de production culturelle coordonne et manage ponctuellement des équipes mixtes (personnels permanents et intermittents) et détient une responsabilité en matière de sécurité (application des plans de prévention). Il peut également être chargé de la diffusion des productions, tournées, ventes, etc.

 

Variabilité des activités

Les activités du chargé de production culturelle peuvent varier selon...

Le type de structure culturelle :

  • Pour la télévision : le chargé de production peut être amené à élaborer en équipe avec le directeur de production des propositions créatives qui seront ou non acceptées, pour ensuite lancer la production d’une émission, d’un nouveau format, d’une série, etc. Il est ensuite chargé de suivre les sous-traitants chargés de la réalisation du produit.
  • Pour le cinéma : c’est le chargé de production qui estime la durée du tournage, qui a la charge de planifier les phases de tournage et de post-production (montage, mixage) et qui pilote une équipe d’intermittents et de prestataires.
  • Dans une structure du spectacle vivant : le chargé de production peut intégrer à son métier un volet sur les demandes de subventions et les partenariats. Il répond également aux questions logistiques qui se posent pour les artistes (décor, instruments, costumes, feuilles de route, etc.).

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 25 et 30 k€

Jeune cadre : entre 30 et 40 k€

(Fourchettes de rémunération selon profil, niveau d’expérience, gestion d’équipes, importance des projets, taille et statut de la structure, etc.)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Très bonne connaissance des moyens techniques de fabrication (tournage, post-production, graphisme, son, etc.)
  • Maîtrise des coûts afférents à ces moyens
  • Très bonne capacité d’analyse d’un projet artistique sous l’angle de la gestion de production et des coûts
  • Excellente connaissance des moyens techniques disponibles, ainsi que des éventuels prestataires techniques
  • Connaissance des tarifs pratiqués et des marges de négociation
  • Bonne connaissance d’un pool de techniciens et créatifs pouvant intervenir sur un projet
  • Maîtrise des principaux champs juridiques touchant à la production audiovisuelle (droits d’auteur et droits voisins, la chaine des droits associés ; droit à l’image ; droit du travail ; principaux types de contrats)
  • Maîtrise de l’anglais professionnel et technique

 

Aptitudes professionnelles

  • Capacité de discussion ouverte avec un porteur de projet (réalisateur notamment)
  • Diplomatie
  • Capacité de négociation avec des prestataires, des intervenants techniques ou artistiques
  • Leadership
  • Gestion du stress, savoir travailler sous pression et dans l’urgence
  • Capacité d’organisation, savoir gérer les priorités

 

Le profil

Diplômes requis

  • Écoles d’audiovisuel
  • Formation de niveau Bac +2/3 : BTS métiers de l’audiovisuel
  • Formation de niveau Bac +5 : IEP, option direction de projets culturels ou diplôme d’école de commerce

 

Durée d’expérience

Le poste de chargé de production culturelle peut être occupé par un jeune diplômé ayant effectué préalablement un stage dans le domaine concerné. Quelques années d’expérience peuvent être suffisantes pour un professionnel du secteur culturel pour occuper cette fonction.

 

Postes précédents (P-1)

  • Assistant de production

 

Qui recrute ?

  • Radios
  • Télévisions
  • Entreprises d’évènementiel
  • Sociétés de production
  • Entreprises du spectacle vivant
  • Agences de communication
  • Jeu vidéo
  • Studio de création

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Réalisateur
  • Directeur de production
  • Directeur artistique
  • Producteur
  • Responsable technique
  • Techniciens (son, vidéo, lumières, etc.)
  • Service comptabilité
  • Service juridique
  • Service des ressources humaines

 

Externes :

  • Collaborateurs artistiques
  • Prestataires externes
  • Clients externes

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Directeur de production

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Dans l’audiovisuel, le métier doit sans cesse prendre en compte les évolutions technologiques et leur incidence sur le processus et les conditions de la fabrication des émissions (passage au tout numérique, passage à la haute définition, développement des réseaux et des nouveaux modes de transmission).

Il doit également être au fait de l’évolution des conditions économiques et règlementaires de la production audiovisuelle et de leur incidence en termes de coût.

Aujourd’hui il a de plus en plus à gérer et coordonner la production de programmes destinés à être diffusés sur différents supports et différents réseaux de diffusion.

En ce qui concerne le spectacle vivant, le chargé de production culturelle se doit d’être garant de la bonne réalisation du spectacle. Avec des budgets fluctuants, il est confronté à une gestion de plus en plus dure et un contrôle accru.

Mots-clés : métieraudiovisuelculturespectacledigitaltélévisionvidéo