Administrateur culturel - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Santé, social, culture

lu 9951 fois | publié le 26/09/2017

Administrateur culturel

L’administrateur est responsable de la gestion administrative et financière d’une structure culturelle (compagnie, opéra, théâtre) ou de projets culturels. Il assure l’animation des ressources humaines (formation, recrutement), a en charge le pilotage des dossiers de financement privé ou public de l’établissement.

Autres intitulés

  • Responsable administratif et financier
  • Administrateur de salle de spectacle
  • Administrateur de théâtre
  • Administrateur de structure culturelle
  • Administrateur de compagnie

 

Activités principales

Gestion budgétaire et financière

  • Élaborer un budget prévisionnel (notamment le budget artistique) et assurer l’ensemble de la chaîne d’exécution du budget.
  • Piloter et contrôler le suivi du budget de fonctionnement.
  • Réaliser, suivre et contrôler le plan de trésorerie.
  • Mettre en place une stratégie financière pour optimiser le financement de la structure culturelle.
  • Mettre en place des outils d’analyse budgétaire et de comptabilité analytique.
  • Suivre les tableaux de bord.
  • Effectuer le contrôle budgétaire, en collaboration avec le service comptabilité.
  • Établir les bilans et tous les documents fiscaux et sociaux (liasses fiscales, etc.).

 

Gestion et administration des ressources humaines

  • Évaluer les besoins en personnel et les postes de travail.
  • Définir et suivre la politique de recrutement.
  • Participer au recrutement des personnes (permanents et intermittents).
  • Élaborer les contrats (travail, stages, alternants, de cession, etc.) et en assurer la conformité juridique.
  • Réaliser les fiches de paie (permanents et intermittents).
  • Participer à la mise en place de la politique d’entreprise.
  • Gérer le temps de travail, les congés.
  • Élaborer et suivre le plan de formation du personnel.

 

Gestion et développement des sources de financement

  • Élaborer et suivre les dossiers de demande de subventions auprès des collectivités, de la société civile, etc.
  • Créer, développer et animer un réseau de partenaires financiers (mécènes publics ou privés).
  • Proposer aux nouveaux partenaires des actions de sponsoring et de mécénat.
  • Assurer une veille sur la recherche de financements publics et privés.
  • Assurer la relation administrative avec les autorités de tutelle et les financeurs.
  • Rechercher des financements et des partenaires publics et privés pour le développement de projets culturels.

 

Activités éventuelles

L’administrateur culturel peut être amené à assurer une veille juridique et fiscale et gérer les contrats et la négociation avec les fournisseurs. Il peut également s’occuper de la gestion et du suivi de la logistique des spectacles en collaboration avec le chargé de production.

 

Variabilité des activités

Les activités de l’administrateur culturel peuvent varier selon…

La taille de la structure culturelle :

Les grandes structures culturelles ont la particularité de distinguer le métier de l’administrateur de celui d’administrateur de production ou de diffusion. Les activités de ce dernier consistent à organiser et à mettre en place le suivi budgétaire d’une ou plusieurs productions de spectacles déjà produits. L’administrateur de production ou de diffusion ne prend pas en charge la gestion des ressources humaines ni la recherche de sources de financement.

 

Le type de structure culturelle :

Par convention, l’administrateur est le responsable administratif et financier d’une structure culturelle. Toutefois, le métier d’administrateur diffère selon le type d’organisation dans lequel il exerce.

  • Administrateur de théâtre : rattaché au directeur, l’administrateur de théâtre veille à la gestion cohérente du budget, que la structure soit publique (subventionnée) ou privée. Il est en charge de la gestion administrative et financière du personnel, de la billetterie et des éventuels revenus additionnels (vente de programme, bar, etc.). Par ailleurs, il maintient et développe les relations avec les financeurs, les partenaires institutionnels et les responsables administratifs de théâtres ou de compagnies.
  • Administrateur de structure culturelle : de manière globale, les fonctions de l’administrateur de structure culturelle sont identiques à celles de l’administrateur de théâtre. Toutefois, il est important de souligner sa fonction particulière de médiateur et d’accompagnateur des projets artistiques dont il est bien souvent à l’origine.
  • Administrateur de compagnie : en raison de la petite ou moyenne taille des compagnies, l’administrateur de compagnie occupe un poste à multifonctions puisqu’il est le seul salarié non artistique de la structure. La polyvalence des activités et des missions le conduit à acquérir de nombreuses compétences. Ainsi, il assure les activités de gestion, de communication, de négociation, de production et de diffusion. Il travaille en étroite collaboration avec le metteur en scène et veille à ce que les projets artistiques correspondent au budget de la compagnie.

 

Rémunération

Jeune cadre : entre 35 et 40 k€

Cadre confirmé : entre 40 et 50 k€

La rémunération peut être complétée par un pourcentage sur les recettes engendrées par l’exploitation d’un disque, d’un film, d’un spectacle, etc.

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Connaissance des réseaux et des institutions culturelles nationales (et internationales)
  • Connaissance du fonctionnement des réseaux de financement publics et privés
  • Connaissance du droit social et du droit du travail
  • Grande capacité de communication et de négociation
  • Maîtrise des outils informatiques de gestion comptable et de comptabilité analytique
  • Maîtrise des logiciels comptables et financiers (Ciril, sPAIEtacle, CIEL compta, etc.)
  • Qualités rédactionnelles
  • Maîtrise de l’anglais (une deuxième langue est souhaitée)

 

Aptitudes professionnelles

  • Rigueur
  • Sens aigu de l’organisation
  • Capacité d’adaptation
  • Réactivité et autonomie
  • Qualité relationnelle d’encadrement
  • Esprit d’équipe
  • Grande disponibilité (soirs, week-ends, jours fériés, etc.)

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formation de niveau Bac +5 (master 2) en gestion, en comptabilité ou en finance
  • Formation de niveau Bac +5 (master 2) en développement culturel et direction des projets, politique et gestion de la culture, management d’entreprises culturelles, management du spectacle vivant

 

Formations spécialisées :

  • ENSATT (École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre)
  • EMC (École des métiers de la culture)

 

Durée d’expérience

Le métier d’administrateur culturel requiert une expérience significative de 5 à 10 ans sur un poste similaire. Le candidat doit également avoir une solide pratique de la gestion administrative et financière ainsi que de la gestion des ressources humaines.

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Établissements culturels (théâtres, opéras, salles de spectacle, compagnies, musées, etc.)
  • Sociétés de production (spectacles, chaînes de télévision, radio, etc.)
  • Compagnies (de danse, de cirque, de théâtre, etc.)
  • Agences culturelles (départementales ou régionales)
  • Associations de médiation culturelle

 

Rattachement hiérarchique

  • Directeur général
  • Directeur de la structure culturelle

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

 

Externes :

  • Partenaires financiers (mécènes privés et publics)

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Directeur général d’un établissement culturel

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Le spectacle vivant regroupe un ensemble de sous-secteurs variés ayant un poids, une notoriété, un mode de fonctionnement, des types de financeurs, des coûts de projets ou encore des modes de rentabilisation différents. Le développement du numérique a impacté et impacte encore grandement ce domaine singulier de la culture. Les projets artistiques se multiplient et demandent des montages financiers de plus en plus importants, ce qui entraîne une diversification des sources de financement et un rôle croissant des dispositifs de parrainage et de mécénat dans les structures culturelles. Progressivement, les missions de gestion financière et budgétaire aussi bien que celles de développement des sources de financement prennent une place de plus en plus importante dans les fonctions de l’administrateur.