Responsable mobilité - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Ressources humaines

lu 3235 fois | publié le 25/09/2017

Responsable mobilité

Le responsable mobilité pilote la gestion des carrières de l'ensemble des salariés de l'entreprise en comparant les compétences développées par les individus, leurs souhaits d'évolution et les besoins exprimés par les différents départements.

Autres intitulés

  • Responsable gestion des carrières
  • Responsable gestion prévisionnelle des carrières
  • Responsable de la mobilité interne
  • Responsable emploi/carrières

 

Activités principales

Définition de la politique de gestion des carrières de l'entreprise

  • Participer, en lien avec la direction des ressources humaines et le comité de direction de l'entreprise, à la définition des principes conditionnant l'évolution professionnelle des salariés.
  • Formaliser les process permettant à un salarié d'exprimer une demande d'évolution et d'intégrer de nouvelles fonctions.

 

Analyse des besoins actuels et futurs de l'entreprise

  • Mettre en place les outils internes qui permettront de recenser et de centraliser l'ensemble des souhaits d'évolution et des besoins.
  • Suivre les indicateurs de l'entreprise en termes de données sociales : pyramide des âges, taux de turn-over...
  • Anticiper les évolutions de l'entreprise à moyen et à long terme en mettant en place des plans de gestion prévisionnelle des effectifs.
  • Rencontrer les opérationnels ayant exprimé un besoin soit par rapport au départ d'un collaborateur ne donnant pas satisfaction (départ non volontaire), soit par rapport à une création ou un remplacement de poste.

 

Évaluation de la performance et des potentiels des salariés

  • Agréger les résultats formalisés d'entretiens annuels pour l'ensemble des salariés afin d'évaluer leurs souhaits d'évolution, leur degré de satisfaction par rapport à l'entreprise et au poste qu'ils occupent, le développement de leurs compétences.
  • Dialoguer en interne avec l'ensemble des managers et des responsables ressources humaines pouvant apporter une visibilité en termes de détection/évaluation des potentiels et performances.
  • Rencontrer et évaluer tous les candidats internes à un poste officiellement ouvert afin de confronter leur profil au cahier des charges du poste à pourvoir.

 

Accompagnement des salariés dans la prise de leur nouveau poste

  • Assurer l'intégration humaine et administrative des salariés évoluant en interne.
  • Suivre la performance du salarié au sein de son nouveau poste, en échangeant avec lui et avec son manager à différentes échéances suivant son arrivée.

 

Activités éventuelles

Le responsable mobilité peut travailler sur le développement de nouveaux outils d'évaluation, qu'ils soient internes ou externes. On peut penser principalement au développement de tests psychologiques divers ou à des prestataires externes de type « assessment center » qui évaluent le candidat à travers une mise en situation.

Le responsable mobilité peut aller assez loin dans le suivi du salarié et de son évolution professionnelle en mettant en place des éléments d'accompagnement extraprofessionnels. Il existe aujourd'hui des prestataires spécialisés par exemple dans la recherche de logements ou d'écoles lors d'un changement géographique. Le responsable mobilité peut donc recevoir, évaluer et piloter ces prestataires.

La communication interne (sur les éléments liés à la gestion des carrières) peut également relever de la responsabilité directe du responsable mobilité, qui pilote alors la mise en ligne des opportunités internes et leur mise à jour régulière.

Il faut noter que la fonction de responsable mobilité est souvent couplée à d'autres fonctions ressources humaines. On trouve ainsi fréquemment des fonctions hybrides associant le recrutement ou la formation à la gestion des carrières.

 

Variabilité des activités

En fonction de la situation économique de l'entreprise, le rôle du responsable mobilité diffère :

  • En phase de croissance, il a un rôle d'interface et d'évaluation très marqué. Il pilote avant tout le développement des compétences et place chaque salarié à un poste au sein duquel il sera plus performant pour l'entreprise.
  • En phase de ralentissement, voire de dégradation économique, le responsable mobilité a les attributions d'un responsable d'antenne emploi en charge du licenciement et du reclassement d'effectifs importants. La dimension communication interne vers les salariés est alors primordiale ainsi que la connaissance juridique des situations de licenciement, pour éviter toute approximation pénalisante pour l'entreprise.

 

Par ailleurs, le rôle du responsable mobilité varie selon les profils auxquels il s'adresse :

La détection et la gestion des cadres à hauts potentiels représentent ainsi une problématique stratégique pour l'entreprise. Le responsable mobilité doit alors mettre en place un suivi individualisé du salarié pour le fidéliser à l'entreprise et lui garantir un développement professionnel à la hauteur de ses ambitions et de son potentiel. Il en est de même pour les cadres dirigeants. Piliers d'une organisation, leur souhait de mobilité influe sur le fonctionnement de l'entreprise. Le poste de responsable mobilité revêt pour ces populations une dimension politique et stratégique.

 

Rémunération

Jeune cadre : entre 30 et 40 k€

Cadre confirmé : entre 40 et 70 k€

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Bonne connaissance de l'organisation et du fonctionnement de l'entreprise : le responsable mobilité doit connaître parfaitement les différents métiers qui composent l’entreprise et les interactions qui existent entre tous ces départements.
  • Maîtrise des différentes techniques d’entretien d’évaluation : le responsable mobilité est en ce sens proche du responsable recrutement à la différence qu’il recrute en interne
  • Bonnes connaissances juridiques, notamment par rapport aux licenciements et reclassements de certains salariés : droit social, convention collective
  • Connaissance des différentes possibilités liées aux systèmes de rémunération de l’entreprise : intéressement, participation, primes spéciales…
  • « Vernis technique » correspondant au secteur dans lequel il évolue, dans un souci de crédibilité vis-à-vis des candidats et des opérationnels pour lesquels il recrute
  • Pratique des outils de gestion des candidatures (SIRH, base de données candidats sur Internet, etc.)
  • Maîtrise de l’anglais, principalement dans le cadre de groupe à dimension internationale
  • Solide culture RH

 

Aptitudes professionnelles

  • Diplomatie, notamment dans le cadre des réponses négatives aux candidats internes. Contrairement au responsable du recrutement, le responsable mobilité travaille toute l’année avec les candidats potentiels qu’il rencontre. Il doit donc justifier ses décisions avec tact et objectivité
  • Empathie et qualités de communication, pour dialoguer efficacement avec l’ensemble des salariés de l’entreprise, et présenter les opportunités d’évolutions internes sous un angle favorable
  • Ouverture d’esprit et curiosité intellectuelle : le responsable mobilité doit naturellement s’adresser à l’ensemble des métiers présents dans son entreprise et être à même de comprendre l’ensemble des microcultures qui la compose
  • Psychologie, pour comprendre les aspirations des salariés et évaluer leur performance au sein d’un nouveau poste
  • Pragmatisme, pour ancrer dans la réalité les aspirations des salariés face aux besoins des managers de l’entreprise
  • Réactivité et force de proposition pour favoriser les évolutions internes pertinentes bénéficiant aux deux partis

 

Le profil

Diplômes requis

  • 3es cycles spécialisés en gestion des ressources humaines : DESS en gestion des ressources humaines (IEP Paris, Sorbonne, Celsa, Ciffop, IAE Lille, Université Lyon...), mastère RH (École normale supérieure, ESCP...)
  • Formations Bac +4 spécialisées en ressources humaines : maîtrise RH, IGS...
  • Formations supérieures en psychologie, sociologie ou sciences sociales
  • Formations supérieures généralistes Bac + 4/5, type ESC ou IEP Paris
  • Formations techniques Bac + 4/5 spécialisées en rapport avec le secteur d'activité de l'entreprise : ingénieurs dans le high-tech ou certains domaines industriels, diplômés de l'ITB (Institut des techniques bancaires) dans le secteur bancaire...

 

Durée d’expérience

Le poste de responsable de la mobilité ne s'adresse traditionnellement pas aux jeunes diplômés. Un minimum de quatre à cinq ans d'expérience dans les ressources humaines est généralement requis.

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

Toute entreprise ou groupe suffisamment dimensionné. En pratique le plus souvent, des structures dont l'effectif dépasse les cinq cents salariés.

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

 

Evolution professionnelle (P+1)