« Le juriste droit social en entreprise doit pouvoir allier respect de la réglementation et droit du travail avec les enjeux opérationnels de l’entreprise. » - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Temoignages

lu 534 fois | publié le 04/09/2013

Témoignage · « Le juriste droit social en entreprise doit pouvoir allier respect de la réglementation et droit du travail avec les enjeux opérationnels de l’entreprise. »

Sera Dufoi-Gudenyan, Juriste en droit social, BNP Paribas Personal Finance

Après une licence de droit, Sera Dufoi-Gudenyan se spécialise en droit social à partir du master 1 qu’elle effectue à la Sorbonne en 2007. Elle décide ensuite de faire une année de césure et suit un stage de dix mois en tant que juriste en droit social au sein de Fortis Banque France. Elle achève sa formation initiale en 2009 par le master 2 en droit social et management des ressources humaines de l’université de Nantes.

En septembre 2009, Sera Dufoi-Gudenyan intègre BNP Paribas Personal Finance, filiale de BNP Paribas plus connue en France sous la marque Cetelem. Cette entreprise, spécialiste des financements aux particuliers via ses activités de crédit à la consommation et de crédit immobilier, d’épargne et d’assurance, compte environ 25 000 collaborateurs dans 25 pays dont 4 800 pour la France.

Sera Dufoi-Gudenyan est rattachée à la responsable des relations sociales et travaille dans une équipe composée de trois autres juristes chargés des relations sociales.

Ses missions s’articulent autour de deux grandes activités : 40 % concerne le droit individuel des salariés. « Le juriste est là pour garantir le respect des règles du droit du travail : il a un rôle de conseil, d’appui et d’alerte auprès de la DRH et des différents interlocuteurs comme les assistantes de direction, managers et chefs d’établissement de l’entreprise. Ces derniers nous contactent régulièrement sur des sujets relatifs au respect des accords d’entreprise. »

Le reste de son activité est consacré au droit collectif. « Sous la responsabilité de la responsable relations sociales, je suis en charge du comité d’établissement. Je prépare des projets de réponse, participe aux réunions et en assure le suivi. Au sein des réunions des délégués du personnel, j’ai un rôle d’appui et de conseil auprès des chefs d’établissement qui animent les réunions pour préparer les réponses. J’assiste aussi au CHSCT où mon rôle consiste à assurer les relations avec les élus, à être le point d’entrée des échanges. Je garantis ensuite la mise en œuvre des relevés de décision qui sont prises lors des réunions. Au sein du CHSCT, nous sommes amenés à travailler sur des sujets sensibles comme la prévention des risques psycho-sociaux. »

Le rôle du juriste en droit social est primordial pour les entreprises et nécessite une grande réactivité car il faut en permanence s’adapter aux évolutions juridiques mais aussi aux problématiques opérationnelles que rencontre toute entreprise. En effet, « le droit social est en évolution permanente et c’est notamment ce qui fait la richesse de notre métier. Nous sommes souvent en relation avec les chefs d’établissement, les managers, les directeurs d’activité qui ont besoin de notre expertise en droit du travail. Notre appui leur est nécessaire pour prendre des décisions ». Avoir un excellent sens de la communication et du dialogue est également incontournable. « Nous passons beaucoup de temps au téléphone à échanger, à conseiller. Le dialogue est important avec les différents interlocuteurs de l’opérationnel mais aussi avec les instances représentatives du personnel. Nous devons veiller par nos actions à garantir un climat social serein et entretenir des relations constructives avec les IRP et faciliter la mise en œuvre des projets de l’entreprise ayant un impact sur son organisation. »