Responsable pédagogique (sanitaire et social) - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Ressources humaines

lu 5107 fois | publié le 25/09/2017

Responsable pédagogique (sanitaire et social)

Le responsable pédagogique conçoit, prépare et met en place des formations permettant aux élèves, étudiants ou stagiaires d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires à l’obtention d’un diplôme, d’un titre du secteur ou d’une certification.

Autres intitulés

  • Responsable de formation
  • Responsable éducatif et pédagogique
  • Coordinateur pédagogique

 

Activités principales

Définition des objectifs pédagogiques et de la politique de formation

  • À partir des programmes et du projet pédagogique de l’organisme, définir ou modifier l’enchaînement des modules, de sessions de cours, de travaux dirigés, de stages, etc.
  • Monter des dossiers de subvention.
  • Monter ou actualiser des procédures de certification.
  • Assurer la représentation interne et externe (instances locales, régionales, nationales, européennes).
  • Assurer les relations avec les instances institutionnelles : MDPH, DIRRECTE, DRJSCS, OPCA, collectivités territoriales, etc.

 

Animation de l’équipe pédagogique

  • Réaliser l’ingénierie des réponses techniques et pédagogiques en lien avec l’équipe médicale ou médico-sociale.
  • Participer aux réunions de préparation et d’évaluation pédagogique.
  • Définir les besoins en formateurs et recrutement des vacataires.
  • Gérer les plannings de formation et les budgets.
  • Encadrer les formateurs permanents et vacataires.

 

Mise en place de nouveaux enseignements ou de nouvelles formations

  • Élaborer des formations pour de nouveaux diplômes ou des diplômes rénovés.
  • Construire un enchaînement pédagogique pour des parcours « allégés » (avec dispense partielle de cours ou de stages) ou des parcours liés à la VAE.
  • Actualiser les cours en fonction des évolutions législatives et réglementaires, des politiques sociales ou hospitalières.

 

Accompagnement des étudiants ou des stagiaires au cours de leur formation

  • Participer aux enseignements cliniques (pour le paramédical).
  • Mettre à jour le dossier pédagogique individuel des étudiants.
  • Accueillir les nouveaux étudiants.
  • Participer aux instances pédagogiques ou disciplinaires.
  • Participer aux réunions d’information, d’orientation.
  • Aider les élèves qui ont des difficultés pour des raisons personnelles ou économiques.

 

Insertion professionnelle des élèves et étudiants

  • Conseiller les élèves sur les choix professionnels et les stages à effectuer en fonction de leur projet.
  • Suivre leur insertion professionnelle à la fin de leurs études.

 

Suivi des stages et des stagiaires

  • Initier des partenariats avec des établissements pouvant accueillir régulièrement des stagiaires.
  • Vérifier, y compris par des visites sur place, le bon déroulement des stages : qualité de l’accueil et de l’insertion des étudiants dans les établissements.
  • Évaluer le déroulement, participer au bilan des stages.
  • Articuler les actions de formation avec les activités d’insertion sociale et professionnelle.

 

Participation aux activités de formation continue et aux épreuves de sélection

  • Définir puis préparer des formations sur mesure ou en réponse à un cahier des charges.
  • Dispenser des formations pour des actions courtes en inter ou intra-entreprise.
  • Participer aux actions d’évaluation pédagogique et aux épreuves de sélection (entretiens, correction d’épreuves), aux jurys ou aux commissions.

 

Veille et suivi des évolutions réglementaires

  • Lire la documentation pédagogique concernant son domaine de formation.
  • Lire les nouveaux textes réglementaires.
  • Lire les études ou recherches de son domaine de formation et celles qui concernent les principales évolutions des politiques et problématiques du secteur sanitaire et social.
  • Mettre à jour ses connaissances sur les pratiques professionnelles par des visites ou des stages sur les lieux d’exercice professionnel.
  • Participer à des colloques, des échanges entre formateurs d’organismes similaires.
  • Suivre les caractéristiques des bénéficiaires et les pratiques en termes d’accompagnement.

 

Activités éventuelles

Réalisation de cours magistraux, encadrement de travaux dirigés

  • Préparer les cours des exercices, des travaux dirigés ou des travaux pratiques ou modifier les cours existants.
  • Dispenser des formations en pédagogie directe (cours et encadrement de travaux dirigés, correction d’exposés, de copies ou d’exercices).
  • Dispenser des formations pratiques par des exercices ou des travaux pratiques ou par de la formation clinique et assurer le contrôle continu des connaissances.

 

Variabilité des activités

Les activités du responsable pédagogique peuvent varier selon le domaine dans lequel s’effectue la formation, la taille de l’organisme et son statut.

  • Dans les organismes de petite taille, le responsable pédagogique peut assurer une partie des formations.
  • Dans le domaine médico-social, certains responsables pédagogiques peuvent, du fait du cadre réglementaire, être nommés par l’Éducation nationale et avoir un rôle purement administratif…

 

Rémunération

Cadre confirmé : entre 32 et 55 k€

(Fourchettes de rémunération selon profil, niveau d’expérience, responsabilité hiérarchique, taille et statut de l’entreprise, convention collective de la branche…)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Conception d’un projet de formation avec l’équipe pédagogique et un enseignement en fonction des objectifs visés et de la progression des étudiants
  • Très bonne connaissance de la ou des disciplines ou domaines enseignés
  • Technique d’ingénierie de formation
  • Techniques d’animation de groupe
  • Suivi budgétaire
  • Connaissance de l’ensemble des règlements régissant la formation des filières de son domaine, y compris les nouveaux dispositifs de VAE et la réglementation des titres professionnels
  • Bonne connaissance des métiers et des débouchés
  • Marketing pour promouvoir l’offre de stage dans un environnement très concurrentiel
  • Démarche qualité
  • Bonne connaissance du secteur social et médico-social
  • Inscription dans les réseaux

 

Aptitudes professionnelles

  • Intérêt pour la pédagogie et la transmission de savoir
  • Goût du contact avec les étudiants et les adultes en formation
  • Capacité à travailler en équipe pluridisciplinaire
  • Qualités relationnelles pour travailler avec les partenaires extérieurs
  • Capacité à se rendre disponible envers les étudiants
  • Capacité à adapter la stratégie pédagogique aux objectifs et aux caractéristiques des élèves, étudiants ou stagiaires
  • Goût pour l’innovation
  • Capacité de communication pour mettre en avant les spécificités de la formation

 

Le profil

Diplômes requis

  • Pour le secteur social : préférence pour les diplômes du secteur (en fonction de la filière) ou des diplômes universitaires (master) en sciences humaines.
  • Pour le secteur sanitaire : un diplôme paramédical est exigé (diplôme d’infirmier, de cadre de santé, etc.), de niveau supérieur à celui des diplômes dispensés.

 

Durée d’expérience

Dans le domaine médical, cinq années en tant que cadre de santé ou professionnel paramédical sont indispensables.

Dans le social, trois à cinq années d’expérience comme professionnel du secteur, comme formateur, comme éducateur spécialisé et/ou comme responsable pédagogique dans un autre domaine sont généralement demandées.

 

Postes précédents (P-1)

  • Formateur
  • Cadre de santé
  • Cadre du secteur médico-social
  • Responsable pédagogique dans un autre secteur
  • Éducateur spécialisé
  • Éducateur technique spécialisé
  • Éducateur de jeunes enfants
  • Assistant de service social
  • Conseiller en économie sociale et familiale

 

Qui recrute ?

  • Centres hospitaliers gérant un centre de formation
  • Établissements de formations
  • Associations (Croix-Rouge française par exemple)
  • Associations gestionnaires indépendantes ou appartenant à un réseau (IRTS par exemple)

 

Rattachement hiérarchique

  • Dans le secteur privé non lucratif : directeur, directeur de la scolarité ou responsable pédagogique de l’organisme de formation
  • Dans un hôpital public ou privé : directeur de l’établissement de rattachement

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Collègues formateurs permanents
  • Formateurs vacataires
  • Responsable administratif
  • Responsable des stages
  • Documentaliste
  • Délégués ou représentants des élèves

 

Externes :

  • Cadres des établissements d’accueil des stagiaires (tuteurs, DRH, directeur des soins infirmiers, etc.)

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Directeur pédagogique
  • Directeur d’un établissement de formation dans le sanitaire ou le social
  • Directeur d’un organisme de formation dans un autre secteur
  • Directeur des soins et des activités paramédicales

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Le domaine de la formation professionnelle (initiale et continue) dans le secteur médical et médico-social a connu de nombreuses réformes ces dernières années. Dans le domaine médico-social, de nouveaux programmes ont été définis à partir de la rentrée 2016 pour les diplômes d’État du travail social, imposant une approche pédagogique plus transversale et pluridisciplinaire. La réforme de la formation des professions médicales impose désormais aux responsables pédagogiques d’avoir un niveau de diplôme supérieur à ceux dispensés par leur structure.

Ces responsables doivent aussi être capables de prendre en compte des parcours de formation fragmentés et proposer des démarches d’apprentissage innovantes (e-learning, MOOC, outils numériques). Il leur est demandé désormais de proposer des parcours individualisés, de suivre la cohérence du projet professionnel des étudiants et la cohérence des stages avec ce projet et leur capacité d’insertion professionnelle, au-delà de la maîtrise des disciplines enseignées, et notamment l’acquisition des codes et usages dans les établissements du secteur.

Par ailleurs, les études imposent des stages longs (six mois), qui doivent désormais être rémunérés. Cette contrainte rend plus difficile la possibilité de trouver des stages et le responsable pédagogique doit souvent consacrer davantage de temps à nouer des partenariats avec les établissements ou des collectivités pour accueillir des stagiaires.

Par ailleurs, certains responsables pédagogiques peuvent gérer le budget alloué et faire des arbitrages entre les intervenants de manière à respecter le cadre budgétaire.