Directeur industriel - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Production industrielle, travaux et chantier

lu 11334 fois | publié le 06/01/2016

Directeur industriel

Le directeur industriel définit et pilote la stratégie industrielle de l'entreprise. Il identifie les axes de développement (produits, marchés potentiels...), effectue les choix d'organisation (externalisation, transferts d'activités...), affecte la production et négocie des partenariats de haut niveau.

Autres intitulés

  • Directeur technique industriel
  • Directeur industriel produit
  • Directeur des opérations industrielles

 

Activités principales

Définition de la stratégie industrielle de l’entreprise en lien avec le directeur général

  • Suivre les évolutions du marché : ventes, innovations technologiques, tendances de consommation.
  • Étudier le positionnement et les performances des produits de l’entreprise sur son marché.
  • Élaborer la stratégie produit de l’entreprise : étudier les besoins des clients en lien avec la direction commerciale de l’entreprise.
  • Effectuer des choix de positionnement : recentrage sur le « core business » (cœur de métier) de l’entreprise, stratégie de croissance externe…
  • Développer des contacts commerciaux de haut niveau par la fidélisation des clients existants et la prospection de nouveaux clients.
  • Négocier les contrats et gérer les accords commerciaux des grands comptes (partenariats…).

 

Management global de la branche industrielle de l’entreprise

  • Définir la politique en matière de production industrielle en cohérence avec la stratégie globale de l’entreprise.
  • Effectuer des choix d’organisation industrielle à grande échelle (locale, nationale ou internationale) : externalisation, filialisation, transfert d’activités d’un site à un autre (relocalisation…).
  • Planifier l’affectation globale des ressources (humaines, matérielles et économiques) entre les sites de production et les procédures générales d’organisation.
  • Effectuer les choix d’investissement concernant l’outil de production.
  • Suivre et rendre compte auprès de la direction générale des résultats de son activité en termes financiers (centre de profit ou centre de coût selon l’orientation de l’entreprise).

 

Définition de la stratégie opérationnelle des sites de production

  • Définir les grands axes de la politique de production et des services supports en lien avec le directeur de production et le directeur technique (maintenance, services généraux, organisation…).
  • Optimiser de façon transversale les moyens de production : piloter la mise en œuvre d’un système d’information, développer les synergies entre les sites de production…
  • Conclure des partenariats industriels de haut niveau avec des organismes de recherche, des laboratoires (R&D) ou des sous-traitants.
  • Piloter la politique d’achats et de sous-traitance industrielle de l’entreprise en collaboration avec la direction des achats.
  • Faire réaliser des études par un bureau d’études ou le service méthodes sur de nouveaux produits à réaliser ou l’évolution des process.

 

Activités éventuelles

Généralement rattaché à la direction générale, le directeur industriel peut être amené à participer à la réflexion sur le positionnement de la société vis-à-vis du marché et de ses concurrents.

Dans le cadre de négociations commerciales complexes, le directeur industriel peut venir en appui de la direction commerciale. Il prend ainsi part aux discussions afin de convaincre les clients potentiels des possibilités techniques du site de production.

 

Variabilité des activités

Le rôle du directeur industriel varie selon le secteur d’activité et les caractéristiques de l’outil de production :

  • Dans les grandes entreprises, le directeur industriel a la responsabilité de plusieurs sites de production. Dans des structures de type « unités autonomes de production », le directeur industriel peut prendre en charge le développement d’une ligne ou d’une gamme de produits sur ses marchés (validation technique, veille technologique et industrielle). Dans les PME-PMI, il prend souvent l’appellation de directeur technique : son champ d’action s’étend de la coordination du support technique de la fabrication jusqu’aux services généraux.
  • Dans certains secteurs (aéronautique, automobile, industrie pharmaceutique, agroalimentaire…), le directeur industriel sera un spécialiste intervenant sur un nombre réduit de références. Dans d’autres secteurs (outillage, jouet, textile…), il devra prendre en charge une production extrêmement variée avec parfois des centaines, voire des milliers de références.

 

Son rôle sera également différent s’il dirige une seule unité de production ou s’il supervise une organisation multi-site. Dans ce cas, une de ses missions sera de choisir la localisation la plus pertinente en fonction de la production demandée. La production en petite série sera plutôt circonscrite en France, la « grande série » dans les pays émergents (Chine, Inde, Brésil, Europe de l’Est, Maghreb…) ; ce qui nécessitera de fréquents déplacements à l’étranger.

La dimension internationale est déterminante dans le mode de management du directeur industriel : ainsi, le directeur industriel qui gère un site de production basé en France pourra connaître dans le détail les problèmes rencontrés par ses équipes. A contrario, le directeur industriel d’un groupe international dont les usines sont implantées dans deux ou trois continents répartira son temps de présence entre les différents pays. Le management des équipes sera partiellement délégué au directeur de production local.

 

Rémunération

Cadre confirmé : entre 100 et 200 k€ (selon la taille de l’organisation et le périmètre du poste)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Parfaite maîtrise technique du domaine d’activité de l’entreprise pour connaître les contraintes des produits et la concurrence sur le marché
  • Parfaite maîtrise des composants de l’outil technique afin d’être en mesure d’apporter son expertise lors des négociations commerciales de haut niveau, d’adapter les produits et de superviser les évolutions d’organisation
  • Très bonnes qualités de gestionnaire pour suivre son activité sous forme de compte de résultat
  • Très bonne connaissance du fonctionnement de l’entreprise et des relations entre les différents départements dans le cadre d’un pilotage transversal de l’activité industrielle
  • Maîtrise impérative de l’anglais, idéalement complétée par celle d’une ou deux autres langues lorsque certaines activités industrielles sont réalisées à l’étranger

 

Aptitudes professionnelles

  • Hauteur de vue et sens stratégique pour orienter la stratégie industrielle de l’entreprise
  • Autorité, volontarisme et force de conviction pour faire adhérer les équipes aux objectifs et les faire avancer dans un but commun
  • Sens de l’écoute et ouverture d’esprit pour dialoguer avec des interlocuteurs variés (fonctionnels et opérationnels)
  • Qualités d’analyse et de synthèse pour aller rapidement à l’essentiel dans le cadre de décisions complexes (choix d’investissement, ouverture ou fermeture de sites, sous-traitance…)
  • Capacité à gérer plusieurs dossiers de fond simultanément ; par exemple, réflexion sur l’organisation d’une ligne de production, sur la création d’un nouveau produit, sur une nouvelle source d’approvisionnement de matières premières…

 

Le profil

Diplômes requis

  • Écoles d’ingénieurs généralistes (École centrale, École polytechnique, Institut catholique des arts et métiers, Institut national des sciences appliquées…) ou spécialisées dans le domaine d’activité de l’entreprise
  • 3es cycles universitaires techniques (Master/Master in Business Administration) spécialisés dans le domaine d’activité de l’entreprise

 

Durée d’expérience

Ce poste est ouvert aux cadres s’appuyant sur un minimum de dix ans d’expérience professionnelle, idéalement dans des fonctions techniques ou en production.

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Grands groupes industriels présents dans tous les secteurs de l’industrie (automobile, papier carton, agroalimentaire…)
  • Filiales de grands groupes et prestataires industriels de grande taille (équipementiers…)

 

Rattachement hiérarchique

  • Président directeur général (PDG)
  • Directeur général de l’entreprise

 

NB : Le directeur industriel est en général membre du comité de direction.

 

Environnement de travail et interlocuteurs

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Directeur général de filiale
  • Directeur industriel d’un groupe international
  • Directeur général industriel
  • Président directeur général (lorsque la personne est à son compte)
  • Directeur conseil (en organisation industrielle)