Urbaniste - Architecte fonctionnel du système d'information / SI - Apec.fr - Cadres

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Informatique

commentaire (0) | lu 10018 fois | publié le 21/09/2017

Urbaniste - Architecte fonctionnel du système d'information / SI

L‘urbaniste ou architecte fonctionnel garantit l’évolution et la cohérence de l’ensemble du système d’information d’une entreprise dans le respect de ses objectifs et de ses contraintes externes et internes. Il définit les règles d’urbanisation et veille à leur application. Il travaille en relation étroite avec l’architecte technique.

 

NB : L’architecte applicatif n’est pas traité dans cette fiche métier

 

Autres intitulés

  • Architecte fonctionnel
  • Architecte d’entreprise
  • Enterprise architect

 

Activités principales

Conception, mise à jour et évolution du système d’information

  • Construire, mettre à jour et faire évoluer la cartographie du système d’information de l’entreprise.
  • Faire l’inventaire des fonctions informatiques existantes (applications et référentiels de données) et des flux d’informations.
  • Identifier et modéliser les activités, les processus et les services à rendre.
  • Définir un plan d’urbanisation cible.
  • Proposer des scénarios d’évolution et de simplification du système d’information.

 

Garantie de la cohérence du S.I.

  • Evaluer la pertinence et la cohérence des projets par rapport à l’architecture cible et aux systèmes existants.
  • Mettre en évidence si nécessaire la complexité du S.I et les systèmes non-rationnels (flux multiples, redondances de données).
  • Définir des cibles d'architecture fonctionnelle, applicative et technique.
  • S'assurer que tous les projets d'évolution informatique sont alignés avec l’architecture cible.

 

Gestion des projets d’architecture

  • Participer à l’amélioration ou à la création de nouvelles applications ou services en appliquant les principes d’urbanisation retenus.
  • S’assurer de l’alignement entre les besoins et les solutions proposées.
  • Mettre à jour les référentiels documentaires.

 

Conseil et aide à la décision

  • Informer les différents acteurs du système d'information (direction informatique, MOA et directions métiers) et la direction générale des évolutions technologiques proposées.
  • Participer aux études de décommissionnement d’applications.

 

Participation aux règles de gouvernance du système d’information

  • Déterminer pour chaque domaine fonctionnel les outils les plus adaptés et accompagner leur mise en place et leurs évolutions.
  • Mettre en place un processus de gouvernance d'architecture afin de s'assurer que les solutions implémentées sont conformes au système d’information cible.
  • Superviser les développements effectués par les fournisseurs, notamment sur les interfaces entre applications.
  • Piloter et réaliser des missions transverses sur l'évolution des modèles informatiques tant sur le plan organisationnel que fonctionnel ou technique.

 

Veille technologique

  • Analyser les développements technologiques les plus récents.
  • Rechercher des solutions innovantes pour l’intégration de nouvelles applications ou la création de nouvelles solutions.

 

Activités éventuelles

Lors de la fusion ou acquisition d’entreprises, il est amené à concevoir l’harmonisation des systèmes d’information afin d’éviter les redondances, simplifier la gestion des applications et réduire les coûts notamment de production.

En SSII, il participe aux phases d’avant-vente.

 

Variabilité des activités

C’est la taille de l’entreprise qui est le principal facteur de variabilité de cette fonction.

Les très grandes entreprises, même elles ont recours à des personnes via une SSII ou un cabinet d’expert, disposent d’urbanistes et d’architectes de système d’information. Leurs rôles diffèrent : l’urbaniste élabore les règles de construction du S.I. et les architectes sont en charge de la bonne application des règles d’urbanisme (processus, fonctionnalités, applications, aspects techniques, gestion des données). Ils font également appel, lors de la réalisation de leurs projets, à des architectes fonctionnels (travaillant au sein des équipes de maîtrise d’ouvrage des métiers).

Quelques architectes S.I. travaillent en indépendant, ce qui leur impose une activité commerciale et de gestion en plus de leurs missions.

 

Rémunération

Cadre confirmé : entre 60 et 80 k€ (et plus selon l’expérience et le secteur)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Bonne connaissance de la stratégie de l'entreprise, de son organisation, de ses métiers et des enjeux
  • Bonne connaissance du système d'information global, de la gouvernance du S.I.
  • Excellentes connaissances des principes d’urbanisation du S.I.
  • Connaissance des méthodes de modélisation des organisations et des processus
  • Pratique de la mise en œuvre de référentiels méthodologiques (ITIL, COBIT)
  • Connaissance d’outils de modélisation (UML …)
  • Connaissance des méthodologies de cartographie
  • Connaissance de méthodologies de frameworks d'architecture
  • Bonnes connaissances en matière de sécurité et de droit informatique
  • Maîtrise des outils bureautiques et de PMO (Project management office)
  • Connaissance éventuelle d’ERP (Enterprise Resource Planning ou progiciels intégrés), de CRM (Customer Relationship Management ou gestion de la relation client) ou d’outils de BI (Business Intelligence)
  • La maîtrise de l’anglais peut être nécessaire pour certains postes, dans la mesure où la plupart des postes concernent des entreprises de taille importante, ayant fréquemment des activités à l’international

 

Aptitudes professionnelles

  • Sens de la confidentialité et éthique car l’urbaniste S.I. a accès à des informations stratégiques pour l’entreprise
  • Rigueur, capacité d’anticipation et sens de la méthode afin de mettre en place des programmes de sécurité efficients
  • Qualités relationnelles et diplomatie, car l’urbaniste est en relation avec la direction informatique, les directeurs des différents métiers, la maîtrise d’ouvrage, la maîtrise d’œuvre et la sécurité (RSSI) et assure l’adéquation entre les aspects purement système d’information et les aspects organisationnels financiers et humains
  • Qualités rédactionnelles pour rédiger les cartographies, les processus, les documents d’architecture
  • Esprit de synthèse et capacité à prioriser les problématiques de manière à avoir une vision globale du système d’information de l’entreprise et de la cible à atteindre
  • Analyse, car il doit pouvoir comprendre les différentes interactions entre les divers systèmes informatiques de l’entreprise

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formation de niveau Bac +5 (master) spécialisée en informatique et/ou télécoms, sécurité des systèmes informatiques…
  • École d’ingénieurs (informatique, télécoms, généralistes...)

 

Durée d’expérience

Au moins 10 ans d’expérience sont généralement requis car il s’agit de postes nécessitant une certaine maturité ainsi qu’une excellente connaissance des systèmes d’information et des processus métiers.

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Grandes entreprises
  • Les secteurs bancaires et financiers
  • Opérateurs télécoms
  • Grandes administrations (ministère des Finances, de l’Intérieur, de la Défense…) et prestataires travaillant pour le secteur public
  • SSII
  • Sociétés de conseil

 

Rattachement hiérarchique

En entreprise :

 

En SSII ou société de conseil :

  • Directeur de mission
  • Directeur technique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

  • Responsable MOA
  • Chef de projet organisation
  • Directeur des études
  • Responsable de la sécurité des systèmes d’information
  • Architecte infrastructure
  • Administrateur de données
  • Architecte applicatif et consultants ERP
  • Experts B.I. (Business Intelligence)
  • Responsable réseaux / télécoms
  • Responsable des directions métiers
  • Responsable du marketing

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Directeur de projets
  • Consultant interne ou auditeur
  • Responsable PMO (bureau de gestion de projets)
  • Responsable maîtrise d’ouvrage

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

La fonction d’urbaniste architecte d’entreprise s’est développée à partir des années 2000.

La nécessité de faire évoluer rapidement le système d’information de l’entreprise (pour répondre aux enjeux de compétitivité exigés par les métiers) s’est rapidement heurtée à la complexité croissante du S.I. : le patrimoine informatique de l’entreprise résultant de générations successives d’applications imbriquées, souvent peu cohérentes voire redondantes. Cette fonction s’est développée du fait des mouvements de fusions acquisitions de grandes entreprises ; elle nécessite de pouvoir intégrer dans les problématiques S.I. des éléments exogènes (tels que l’organisation du travail, les enjeux marketing), ou informatiques (progiciels, cloud…). L’urbaniste est amené à prendre en compte les problématiques juridiques et fonctionnelles des métiers, et les concilier avec les impératifs d’intégrité des données.