Responsable de la maîtrise d'ouvrage bancaire / MOA - Apec.fr - Cadres

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Informatique

commentaire (0) | lu 4695 fois | publié le 21/09/2017

Responsable de la maîtrise d'ouvrage bancaire / MOA

Le responsable de la maîtrise d’ouvrage (MOA) analyse, spécifie et valide fonctionnellement les besoins métiers de la banque. Il pilote les projets d’évolution du système d’information ainsi que les évolutions des processus métiers.

Autre intitulé

  • Consultant manager en maîtrise d’ouvrage bancaire

 

Activités principales

Analyse des demandes faites par les opérationnels

  • Analyser et consolider les demandes de maintenance applicative ou corrective du système d’information métier (suite à des évolutions réglementaires notamment).
  • Recueillir et analyser les besoins des équipes métiers pour de nouveaux projets ou des refontes importantes.
  • Evaluer le coût des projets.
  • Définir les projets prioritaires pour la présentation en comité de projets ou en comité d’investissement (pour les projets nécessitant un budget important) en fonction notamment des obligations réglementaires.
  • Présenter les projets en comité d’investissement (ou au directeur de la MOA) en mettant en avant les enjeux, le contexte, les impacts et l’évolution des processus.

 

Pilotage des pré-études

  • Définir les éléments de cadrage du projet : budget, planning, ressources.
  • Assurer la mise en place d’une équipe (composée de consultants MOA et d’experts) chargée d’analyser la faisabilité technique des demandes métiers, ainsi que la cohérence avec l’urbanisme et l’architecture globale du SI.
  • Animer des réunions avec les responsables des métiers de manière à affiner la demande.
  • Identifier les incidences sur les autres applicatifs ainsi que les risques éventuels.
  • Chiffrer de manière précise chaque projet et définir le planning et les ressources nécessaires.
  • Défendre les projets définitifs et les budgets associés en comité d’investissement.

 

Gestion des projets et coordination de la mise en œuvre

  • Définir les phases du projet et répartir les missions entre les différents consultants ou assistants maîtrise d’ouvrage (internes et/ou prestataires).
  • Planifier les réunions et participer au choix des interlocuteurs (spécialistes métiers notamment).
  • Suivre les plannings et le budget ainsi que le bon déroulement des différentes phases du projet.
  • Animer les comités de pilotage (comprenant notamment des représentants des risques opérationnels, de la conformité, de la sécurité informatique...) et rédiger des comptes rendus.
  • Superviser la rédaction du cahier des charges et la validation des spécifications fonctionnelles ainsi que la cartographie des processus.
  • Assurer le suivi des livrables auprès de la MOA et gérer la remontée des problèmes rencontrés par les chefs de projets informatiques (ex. : précisions ou incohérences dans certaines spécifications, ou conflits avec d’autres applicatifs).
  • Définir le plan de tests et suivre le déroulement des tests fonctionnels utilisateurs.
  • Superviser la rédaction de la documentation destinée aux utilisateurs.
  • Assurer le reporting du projet auprès du directeur de la MOA et des directeurs des entités concernées par le projet.

 

Mise en place de la conduite du changement

  • Gérer le déploiement des nouveaux applicatifs auprès des utilisateurs.
  • Planifier les actions de transfert des compétences aux équipes opérationnelles et organiser des sessions de formation.

 

Management des équipes de consultants / assistants en maîtrise d’ouvrage

  • Assurer le management hiérarchique de son équipe : objectifs, congés, entretiens annuels, besoins de formation...
  • Suivre le planning de réalisation des missions des collaborateurs de son équipe affectés à d’autres projets (notamment des projets transverses).
  • Suivre le budget alloué.
  • Participer au choix et l’évaluation des sous-traitants (sélection des SSII ou cabinets conseil, participation à la rédaction de l’appel d’offres et au dépouillement des réponses, sélection et réception des candidats).

 

Activités éventuelles

Dans certaines structures, la maîtrise d’ouvrage et l’organisation sont regroupées dans la même entité, et le responsable de la maîtrise d’ouvrage peut être en charge des process d’organisation, que ceux-ci aient un impact ou non sur le système d’information.

Dans des structures de petite taille, le responsable de la maîtrise d’ouvrage peut parfois être en charge du dépouillement des réponses à appels d’offre pour la réalisation de la maîtrise d’œuvre si celle-ci est externalisée.

Dans certaines banques, le responsable de la MOA peut avoir également sous sa responsabilité les équipes en charge de l’urbanisme SI et/ou de l’architecture fonctionnelle.

Il peut participer à des instances interbancaires, notamment à des comités métiers.

 

Variabilité des activités

L'activité du responsable de la MOA peut varier selon…

La spécialisation :

Le responsable de la MOA peut intervenir dans des domaines pointus dans lequel des compétences techniques spécifiques peuvent être indispensables, comme la monétique, la finance de marchés ou la comptabilité bancaire.

 

La taille des équipes et la complexité des projets :

Le poste de responsable de la MOA peut comprendre des tâches de rédaction de spécifications fonctionnelles (missions en général dévolues aux consultants MOA) pour des projets de petite taille. Dans certaines structures, la validation fonctionnelle des livrables est effectuée par une cellule distincte dont c’est l’activité exclusive.

Sur d’importants projets, le rôle du responsable de la MOA peut être davantage axé sur la stratégie (arbitrages, gestion du budget et des compétences allouées) et le suivi du bon déroulement du projet (en ayant généralement dans son équipe un consultant dédié au management du projet).

 

Le type d’entreprise :

Quand il travaille en SSII, le responsable de la maîtrise d’ouvrage est le plus souvent un expert des problématiques métier sur lesquelles il intervient (monétique, finance de marchés, crédits, comptabilité bancaire...). Il a une fonction de responsable de projet et pas de rôle hiérarchique sur les membres de son équipe ; dans certaines structures, même s’il réalise les pré-études et définit et chiffre les projets prioritaires, il ne négocie pas les projets en comité, et ne choisit pas en général les collaborateurs ou sous-traitants qui travaillent dans son équipe.

 

Rémunération

Jeune cadre : entre 45 et 50 k€

Cadre confirmé : entre 50 et 80 k€ (et plus selon l’expérience et les responsabilités confiées)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Connaissances générales en informatique : architecture des systèmes, bases de données, méthodologies de développement, CRM, ERP...
  • Très bonne connaissance des métiers bancaires
  • Maîtrise de l’organisation et de la conduite de réunions
  • Maîtrise de l’expression des besoins
  • Bonne connaissance de la méthodologie et des outils de tests fonctionnels
  • Maîtrise de la rédaction et de la cartographie des processus, ainsi que des outils spécifiques
  • Maîtrise des outils bureautiques et de PMO (project management office)
  • Connaissance éventuelle d’ERP (enterprise resource planning ou progiciels intégrés), de CRM (customer relationship management ou gestion de la relation client) ou d’outils de BI (business intelligence)
  • La maîtrise de l’anglais peut être nécessaire pour certains postes, notamment dans les banques internationales.

 

Aptitudes professionnelles

  • Rigueur et méthode, car le responsable de la MOA doit gérer les plannings, les méthodes, de manière à éviter tout dérapage dans les délais et les budgets
  • Goût pour le management d’équipes et la conduite de réunions, car le responsable de la MOA a en charge une équipe de consultants et doit mener fréquemment des réunions avec les représentants des métiers
  • Qualités relationnelles, car il est en relation avec les spécialistes métiers, la maîtrise d’œuvre, la production informatique et la sécurité (RSSI) et assure l’interface entre les équipes de développement et les métiers
  • Qualités rédactionnelles, pour rédiger les cahiers des charges, les processus (la qualité des applicatifs conçus par la maîtrise d’œuvre informatique dépend pour une grande part de la précision de la formulation rédigée par la MOA)
  • Capacité à travailler sur plusieurs projets en parallèle
  • Analyse et synthèse, car il doit faire l’arbitrage entre les différents projets en fonction de leur urgence et du retour sur investissement attendu
  • Intérêt pour les nouvelles technologies et les problématiques techniques

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formation de niveau Bac +5 (Master 2) spécialisée en organisation, management de projets, informatique, mathématiques, statistiques, économétrie, banque, audit ou finance
  • École supérieure de commerce avec une spécialisation ou un Master 2 en finance
  • École d’ingénieurs ou de statistiques avec si possible une spécialisation en finance

 

Durée d’expérience

Alors que le poste de consultant MOA est proposé prioritairement aux jeunes diplômés et jeunes cadres, le poste de responsable de la maîtrise d'ouvrage est généralement accessible aux cadres confirmés disposant au minimum de 5 ans d’expérience en gestion de projets. En SSII, de jeunes cadres peuvent parfois se voir confier des fonctions de consultant manager.

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Banques de réseau
  • Banques de financement et d’investissement
  • SSII ou sociétés de conseil spécialisées dans le domaine bancaire

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

  • Equipes métiers
  • Equipes informatiques (développement)
  • Experts sécurité informatique
  • Organisateurs
  • Urbanistes SI
  • Architectes SI

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Responsable de l’organisation et des systèmes d’information
  • Directeur de la maîtrise d’ouvrage
  • Directeur d’un pôle Banque dans une société de conseil spécialisée en maîtrise d’ouvrage

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Les différentes réglementations, notamment Bâle II, en mettant en exergue les risques opérationnels, dont le risque informatique, ont obligé les banques à structurer davantage leurs projets et à mieux délimiter les rôles de la maîtrise d’œuvre et de la maîtrise d’ouvrage.

Les projets de MOA sont de plus en plus marqués par les contraintes de rentabilité économique, et la prise en compte de la réglementation bancaire et du contrôle des risques à chaque étape, nécessitant une plus grande transversalité du métier.

Par ailleurs, la prise en compte des risques et notamment des risques opérationnels dans l’ensemble des projets informatiques nécessite une gestion des processus plus poussée dans l’analyse fonctionnelle et la maîtrise de certains outils de cartographie (comme MEGA).

Selon les stratégies des groupes bancaires, la maîtrise d’ouvrage bancaire tend à osciller entre la spécialisation par métier (qui a pour avantage de comprendre les problématiques des métiers et d’être au plus près des préoccupations des opérationnels) et un regroupement de la MOA au sein d’une même entité (ce qui lui donne souvent une plus grande proximité avec l’informatique et une meilleure vision de l’architecture fonctionnelle du SI). Les composantes du métier évoluent alors selon les choix organisationnels retenus, et les compétences demandées peuvent également évoluer entre technicité en gestion de projet et stratégie des métiers (connaissances des métiers, des process, des méthodologies, des outils de PMO (project management office)...).

Mots-clés : métiermaîtrise d'ouvragebanqueMOAamoa