Ingénieur système (informatique) - Apec.fr - Cadres

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Informatique

commentaire (0) | lu 5995 fois | publié le 21/09/2017

Ingénieur système (informatique)

L’ingénieur systèmes réseaux est responsable de la mise en place et de la maintenance des matériels et logiciels liés aux systèmes d’exploitation.

Autres intitulés

  • Ingénieur systèmes réseaux
  • Responsable systèmes

 

Activités principales

Analyse des besoins et veille technologique

  • Recueillir l’information nécessaire et étudier les besoins d’équipements matériels et logiciels.
  • Préconiser les solutions informatiques en réponse aux besoins matériels et conseiller sur les choix finaux.
  • Rédiger le cahier des charges contenant les spécifications techniques des équipements.
  • Rédiger les appels d’offre et analyser les propositions des constructeurs en termes de performance, fiabilité et compatibilité.
  • Assurer une veille technologique pour garantir l’optimisation des ressources systèmes de l’entreprise.

 

Mise en place et intégration des systèmes d’exploitation retenus

  • Conseiller les équipes de la DSI sur l’utilisation des ressources du système, des langages, des fichiers…
  • Concevoir ou adapter (paramétrer) les logiciels de base sélectionnés.
  • Configurer et dimensionner les solutions hardware retenues en fonction des performances requises par les logiciels.
  • Tester les systèmes mis en place et veiller à la compatibilité des éléments entre eux,
  • Rédiger et mettre à jour la documentation des procédures et consignes d’exploitation.
  • Veiller à la sécurité et à la fiabilité des systèmes de l’entreprise.
  • Participer aux phases de validation technique lors des mises en production.

 

Maintenance du système d’exploitation

  • Gérer les ressources systèmes et les comptes utilisateurs
  • Diagnostiquer les pannes et les dysfonctionnements liés au hardware ou aux logiciels.
  • Réparer les pannes et les dysfonctionnements.
  • Réaliser les installations from stratch des serveurs
  • Assurer une maintenance évolutive et corrective en fonction des grandes évolutions technologiques (notamment les changements de versions)
  • Mesurer et optimiser les performances des systèmes d’exploitation (tuning).

 

Activités éventuelles

L’ingénieur système peut également occuper une fonction d’ingénieur systèmes et réseaux et prendre en charge des tâches d’administration réseaux notamment pour gérer les droits d’accès des utilisateurs, former et sensibiliser les utilisateurs aux réseaux et à la sécurité afin d’optimiser l’utilisation qu’ils en font.

Il peut dans certains cas être garant d’un budget lié à la performance et l’optimisation des systèmes dont il a la charge.

Il cumule parfois sa fonction avec celle d’administrateur de bases de données dans certaines PME.

 

Variabilité des activités

La fonction d’ingénieur système est une fonction à géométrie variable qui dépend beaucoup de l’organisation de la DSI de l’entreprise et de la présence ou non d’un architecte infrastructures, d’un administrateur réseaux et d’un responsable de parc informatique. C’est donc la taille de l’entreprise, mais aussi son secteur d’activité (SSII ou utilisateur) qui conditionnent le contenu de la fonction d’ingénieur système. Son activité peut varier selon…

Les conditions d'exercice :

  • Lorsqu'il exerce en SSII, l’ingénieur système n’intervient le plus souvent que sur une partie des missions pour laquelle il lui est demandé une expertise très poussée : optimisation, migrations, spécifications techniques...
  • En revanche, s’il intervient en SSII sur l’informatique infogérée d’une entreprise, son rôle est le même que celui d’un ingénieur système d’une entreprise utilisatrice.

 

La taille de l’entreprise :

  • Dans de grandes entreprises, même s’il intervient via une SSII, l’ingénieur système peut encadrer des équipes d’administrateurs ou de techniciens systèmes, notamment dans les entreprises fonctionnant sur gros systèmes (MVS notamment). Dans ce cadre, son rôle va s’orienter plus largement vers la sélection et le pilotage de prestataires intervenant pour auditer ou administrer les systèmes d’exploitation.
  • Dans les entreprises de taille moyenne, il n’a pas ou peu de rôle de manager ; il peut cumuler cette fonction avec celle d’administrateur réseau, d’ingénieur sécurité informatique, d’ingénieur télécoms/réseaux, voire d’administrateur de bases de données.

 

Quelques ingénieurs travaillent en indépendant, ce qui leur impose une activité commerciale et de gestion en plus de leurs missions.

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 30 et 35 k€

Jeune cadre : entre 35 et 40 k€

Cadre confirmé : entre 40 et 60 k€

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Maîtrise voire expertise des logiciels de l’infrastructure technique notamment des systèmes d’exploitation (UNIX, LINUX, MVS, Windows…), et des interprétateurs de commandes (Shell) pour diagnostiquer et réparer les dysfonctionnements
  • Bonne maîtrise des technologies Internet : protocoles de sécurité, protocoles Internet…
  • Bonne connaissance de l’architecture et des fonctionnalités du SI de l’entreprise
  • Connaissance des principaux constructeurs et éditeurs prestataires du marché et notamment de l’offre hardware du marché
  • Connaissance des normes ITIL ou ISO (si l’entreprise dispose d’une certification)
  • Connaissance des bases de données (Oracle, SQLServer…) et des serveurs de messagerie
  • Connaissance des normes et procédures de sécurité et des outils associés
  • Bonne culture informatique : principaux langages et outils de développement de l’entreprise
  • Bonne connaissance des clients internes de la DSI : les principaux métiers de l’entreprise
  • Maîtrise de l’anglais technique

 

Aptitudes professionnelles

  • Rigueur, organisation et méthode : les tâches de l’ingénieur systèmes requièrent le respect des méthodes et des règles de qualité définies en interne
  • Capacité d’analyse pour faire en sorte que, confronté à une situation d’urgence, l’ingénieur systèmes trouve la solution la plus adaptée
  • Résistance au stress afin de résister à la pression en cas de panne
  • Bonnes qualités relationnelles dans les rapports avec les utilisateurs internes et externes
  • Réactivité et disponibilité : la mission de maintenance de l’ingénieur systèmes implique de sa part la capacité à réagir rapidement en cas d’incident ou de panne
  • Capacité d’anticipation et de prises d’initiative pour assurer une veille technologique efficace
  • Adaptabilité et curiosité technique car les évolutions technologiques sont rapides et doivent être assimilées afin de pouvoir optimiser l’existant
  • Polyvalence, car il doit assister dans de nombreuses entreprises les administrateurs réseaux et les ingénieurs télécoms

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formation de niveau Bac +2/3 (DUT, BTS, Licence professionnelle) spécialisée en informatique, réseaux et télécommunications
  • Formation de niveau Bac +5 (Master) spécialisée en informatique, réseaux et télécommunications
  • Écoles d’ingénieurs (informatique, télécoms, généralistes...)

 

Durée d’expérience

Le poste d’ingénieur système peut être un premier emploi pour les ingénieurs.

Cette fonction s’adresse prioritairement aux cadres disposant de 2 à 5 ans d’expérience dans l’administration des systèmes ou la production informatique.

 

Postes précédents (P-1)

  • Technicien ou analyste d’exploitation
  • Administrateur système réseaux
  • Ingénieur d’études et développement

 

Qui recrute ?

  • Entreprises utilisatrices, administrations, collectivités territoriales et établissements publics
  • SSII
  • Constructeurs

 

Rattachement hiérarchique

En entreprise :

 

En SSII ou société de conseil :

 

Environnement de travail et interlocuteurs

 

Evolution professionnelle (P+1)

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

L’interconnexion croissante des plates-formes, la montée en puissance de l’informatique en nuage, des solutions opensource et de la mobilité, ainsi que la multiplication des outils d’administration amènent les entreprises à rechercher de plus en plus souvent des ingénieurs système dont les compétences techniques sont multi plates-formes. Il a été ainsi demandé aux ingénieurs systèmes qui auparavant ne maîtrisaient qu’une seule technologie (souvent gros système), d’être capables de mener d’importants chantiers de migration vers des systèmes ouverts et d’être capable d’optimiser le fonctionnement d’une informatique où cohabitent plusieurs systèmes d’exploitation. Parallèlement, les ingénieurs systèmes sont de plus en plus souvent partie prenante de la sécurisation du système d’information et doivent maîtriser les normes et protocoles de sécurité.

De manière à optimiser les performances, l’ingénieur système doit plus en plus intervenir en amont lors des développements informatiques et parfois connaître les langages de développement utilisés.