Ingénieur qualité/méthodes (informatique) - Apec.fr - Cadres

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Informatique

commentaire (0) | lu 2273 fois | publié le 21/09/2017

Ingénieur qualité/méthodes (informatique)

Le responsable qualité / méthodes est chargé de définir et de faire appliquer par les équipes les normes, méthodes et procédures en vue d’améliorer les phases d’études, de développement et de déploiement des projets. Il veille également à la bonne application des engagements de service pris auprès des clients.

Autres intitulés

  • Ingénieur méthodes informatiques
  • Expert qualité informatique / méthodes
  • Ingénieur méthodes
  • Outils logiciels
  • Ingénieur qualité informatique

 

Activités principales

Définition et mise en place de normes et de procédures qualité

  • En cohérence avec la stratégie de l’entreprise, définir un schéma d’organisation, des méthodes de travail, des normes et des procédures qualités adéquates.
  • Tester et mettre en place les normes et méthodes adoptées.
  • Adapter les référentiels de bonnes pratiques aux problématiques de l’entreprise.
  • Rédiger les supports documentaires (méthodes de développement, procédures de tests, etc.) et les diffuser auprès des utilisateurs. Dans ce cadre, le responsable qualité et méthodes peut assurer des formations.
  • Evaluer la rentabilité des techniques mises en place.

 

Mise en application et adaptation des procédures

  • Sensibiliser et convaincre les utilisateurs de la nécessité d‘appliquer et de respecter les procédures qualité.
  • Participer à la conduite du changement par le biais de formation aux méthodes qualité notamment.
  • Réaliser des programmes de tests pour vérifier que les procédures sont bien appliquées.
  • Entretenir une relation constante avec l’ensemble des utilisateurs.
  • Définir, mettre en place et suivre le tableau de bord qualité.
  • Suivre les méthodes mises en place et les adapter si nécessaire aux réalités et aux évolutions de l’entreprise.

 

Réalisation d’audits dans le domaine de la qualité logicielle et des méthodes

  • Réaliser des audits des organisations et des méthodes de gestion de projets.
  • Analyser les dysfonctionnements, les problèmes de traçabilité, les marges d’amélioration des prestations ou des processus dans une optique de réduction des coûts et des délais tout en garantissant la satisfaction des clients internes ou externes.
  • Réaliser les audits des dispositifs qualité des prestataires de service ou des éditeurs de logiciels.
  • Assurer une veille technologique dans l’environnement des normes et procédures.

 

Activités éventuelles

Dans les grands groupes, l’ingénieur qualité / méthode peut avoir la tâche d’uniformiser le référentiel qualité de l’ensemble du groupe et de l’adapter selon les spécificités de ses filiales.

Il peut avoir un rôle de représentation auprès de l’environnement externe (associations professionnelles, syndicats professionnels…) par rapport à l’établissement de normes dans un secteur d’activité.

Dans certaines grandes entreprises, il assure des fonctions managériales sur une équipe d’experts qualité.

Il peut enfin prendre en charge des problématiques de sécurité informatique, notamment en l’absence de responsable sécurité informatique.

 

Variabilité des activités

Selon l’organisation et la taille des entreprises :

  • Dans les petites et moyennes entreprises, le poste d’ingénieur qualité / méthodes informatiques n’existe pas en tant que tel et cette fonction est prise en charge, parmi d’autres prérogatives par un chef de projet, le directeur des études ou le DSI.
  • Dans les entreprises de taille plus importante, cette fonction est occupée par un responsable qui se déploie aussi bien dans le registre des méthodes et dans celui de la qualité.
  • Dans des entreprises de taille très importante ou pour lesquelles le développement logiciel est une fonction clef (par exemple les éditeurs de logiciels), une distinction existe entre les fonctions d’expert qualité logicielle (centré sur les phases de conception et de développement) et de responsable méthodes (qui concerne toutes les phases du projet, la production et l’exploitation informatique).

 

Le métier d’ingénieur qualité / méthodes informatiques est exercé dans des conditions assez proches chez le prestataire et chez l’utilisateur :

  • Toutefois, les activités du responsable qualité méthodes peuvent s’étendre chez l’utilisateur à l’analyse de la qualité de la prestation rendue par les sociétés de services.
  • Chez le prestataire, le responsable qualité / méthodes se concentre avant tout sur le domaine de la qualité logicielle et travaille donc en étroite collaboration avec l’équipe de développement.

 

Rémunération

Jeune cadre : entre 35 et 45 k€

Cadre confirmé : entre 45 et 60 k€

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Maîtrise des méthodes et normes de développement
  • Connaissance des techniques de conduite de projets.
  • Bonne connaissance du domaine du génie logiciel (composants objets réutilisables en développement rapide)
  • Connaissance des normes qualité (par exemple ISO, ITIL, CMMi, CobiT))
  • Connaissance des principaux systèmes d'exploitation
  • Connaissance des architectures de systèmes d’information
  • Notions des langages de développement les plus courants et en particulier des langages de développement objet (type J2ee, ASP.net, ….)
  • Très bonne connaissance des clients de la DSI, de son environnement, de la stratégie et de la politique qualité de l’entreprise
  • Aisance rédactionnelle, le responsable qualité / méthodes étant chargé de rédiger un certain nombre de documents à diffusion interne
  • Un bon niveau en anglais est souvent requis.

 

Aptitudes professionnelles

  • Rigueur et méthodologie : le responsable doit faire preuve de rigueur s’il souhaite que les utilisateurs appliquent ce qu’il a défini et respectent les règles.
  • Qualités d’analyse : la capacité du responsable à trouver des pistes d’amélioration dépend en grande partie de son analyse efficace de l’existant.
  • Clarté dans le discours, qualités pédagogiques et sens de la persuasion afin d’expliquer les procédures mises en place et de convaincre les collaborateurs de les utiliser (le responsable qualité / méthodes doit convaincre en alternant souplesse et fermeté)
  • Opiniâtreté car il doit répéter son discours afin d’arriver au résultat visé

 

Le profil

Diplômes requis

  • Diplôme de niveau Bac +4/5 en informatique : IUP informatique, master en informatique complétée si possible par une formation à la qualité
  • École d’ingénieurs (informatique, télécoms, généralistes)

 

Durée d’expérience

Pour accéder à ce poste, une expérience d’au moins cinq ans est requise.

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • SSII, sociétés de conseil
  • Éditeurs de logiciels
  • DSI de grandes entreprises utilisatrices ou de grandes administrations (ce poste apparaît au sein des DSI comptant au minimum une centaine de collaborateurs)

 

La présence d’un ingénieur qualité / méthodes est liée au degré de maturité de l’entreprise, à sa complexité organisationnelle et à sa taille.

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

 

Evolution professionnelle (P+1)

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Compte tenu des enjeux financiers et de l’évolution des pratiques des utilisateurs, les clients sont toujours plus exigeants vis-à-vis de la qualité des services informatiques. Cette exigence est encore plus forte dans des secteurs d’activités comme le commerce en ligne, la banque, l’assurance, les télécommunications ou encore les médias.

La plupart des contrats d’infogérance comprend ainsi des engagements de service stipulant un certain nombre d’obligations : délais de réalisation, niveaux de services, indicateur de performance… Les procédures de qualité y sont formalisées et le rôle de l’ingénieur qualité se voit renforcé aussi bien chez le prestataire que dans l’entreprise.

La généralisation de référentiels de bonnes pratiques arrivés à maturité (type ITIL, CMMi, CobiT…) au sein des entreprises utilisatrices, chez les prestataires et dans les organismes de formation simplifie le travail de l’ingénieur qualité / méthodes.

L’uniformisation de pratiques et l’adoption d’un langage commun non seulement facilitent les échanges mais permettent à l’ingénieur qualité / méthodes d’asseoir sa légitimité sur des pratiques reconnues par tous.