"Je suis chargé de concevoir l'automatisation des machines de production. Je supervise les choix techniques et conseille mes équipes sur les projets en cours. " - Apec.fr - Cadres

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Informatique

lu 35 fois | publié le 23/07/2009

Témoignage · "Je suis chargé de concevoir l'automatisation des machines de production. Je supervise les choix techniques et conseille mes équipes sur les projets en cours. "

François Xavier Mathieu, Ingénieur en informatique industrielle et automatismes, Automatech

François Xavier Mathieu a un parcours universitaire scientifique spécialisé dans les domaines électronique, électrotechnique et de l’automatique. En 1996, il obtient un DESS (Master) en automatique et informatique industrielle à l’université de Caen. Après un court passage dans l’agroalimentaire et dans le télétravail, il intègre Automatech en 2000 : une entreprise qui exporte des machines pour la fabrication de circuits imprimés à destination du marché asiatique principalement.

 

Depuis son arrivée chez Automatech, il exerce d’abord dans le service après vente, puis dans la fabrication de machines semi-automatiques et la programmation d’automates. " Au sein du bureau d’études du site de production, j’ai démarré ma carrière comme ingénieur puis responsable de la partie informatique industrielle d’un projet. J’occupe aujourd’hui la fonction de responsable du service informatique industrielle et automatismes. "

 

François Xavier Mathieu a pour mission de superviser la réalisation de la partie automatisée des appareils de production. " Sur une machine, l’informatique industrielle concerne l’animation de mouvements de pièces, alors que le domaine des automatismes est beaucoup plus lié au séquencement de la machine. "

 

Pour cela, il pilote et suit les projets menés par ses équipes : création de logiciels, amélioration de programmes ou de machines automatisées... " Mon rôle consiste à réceptionner les nouveaux projets puis à les étudier et à en évaluer le coût. Il s’agit soit de création de produit, soit d’amélioration sur le matériel existant. Le projet étant planifié dans le temps, je dois suivre son avancée dans le respect des contraintes de qualité et de délais. Je veille ensuite à l’actualisation d’une base de données contenant toutes les versions des programmes des machines vendues. J’interviens également en qualité d’expert pour conseiller mes collaborateurs ou le service après-vente lorsqu’ils rencontrent un problème technique. "

 

Son expertise de l’informatique industrielle et des automatismes est également mobilisée en matière de veille technologique ou lors d’achat en matériel (renouvellement de licence de programmes, développement logiciel...). " Je suis chargé d’évaluer les offres des fournisseurs et des prestataires sur le plan technique. Après les tests, j’évalue la fonctionnalité des produits qu’ils proposent et les mets en compétition au niveau des coûts. J’estime le budget et les frais à prévoir afin de les transmettre au service des achats qui s’occupe de la négociation sur les prix. La veille technologique impose de se documenter régulièrement par le biais de la presse spécialisée ou de se déplacer sur des salons professionnels. "

 

Une grande partie de son temps est consacrée à la gestion des ressources humaines de son service. " Mes responsabilités de manager d’équipe m’amènent à prendre en charge certains aspects de la gestion des ressources humaines. Je dois par exemple tenir compte des aspirations professionnelles de chacun, et mettre en place une politique de développement des compétences. Je gère les congés et pilote l’ensemble du process de recrutement, notamment la validation technique des candidats. Tout au long des projets, je m’occupe de l’affectation des ingénieurs sous ma responsabilité en fonction de leur charge de travail et de leur expertise. "

 

Enfin, par rapport à ses débuts de carrière, il souligne l’importance de plus en plus grande accordée à la maîtrise des coûts de production et au management. " Nous sommes une société exportatrice, dépendante de l’évolution de l’euro par rapport au dollar. Pour ne pas perdre de parts de marché par rapport au Moyen-Orient ou au Japon, je dois réduire les coûts de notre matériel de production, améliorer les méthodes de travail et débarrasser nos produits de leurs fonctionnalités les moins utiles. Cette évolution implique un suivi plus rigoureux des budgets d’investissement et un lien beaucoup plus étroit avec les services commerciaux et après-vente. "

 

François Xavier Mathieu est à l’interface entre l’informatique et la mécanique. " Il faut posséder un très bon bagage technique dans le domaine de l’électronique ou de l’informatique industrielle pour s’adapter au poste. Par contre, au quotidien, il faut savoir faire preuve de pragmatisme : élaborer un programme ou un mouvement de pièce ne s’improvise pas. La curiosité vis-à-vis de la mécanique et des métiers de la production est indispensable car ce sont des domaines auxquels nous sommes très liés. "

A consulter

  • Ingénieur en informatique industrielle
  • "Je suis chargé de concevoir l'automatisation des machines de production. Je supervise les choix techniques et conseille mes équipes sur les projets en cours. "

Mots-clés : métier