Directeur des systèmes d'information / DSI - Apec.fr - Cadres

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Informatique

commentaire (0) | lu 13603 fois | publié le 21/09/2017

Directeur des systèmes d'information / DSI

Le directeur des systèmes d’information a pour mission de définir et mettre en œuvre la politique informatique en accord avec la stratégie générale de l’entreprise et ses objectifs de performance. Il doit garantir la continuité du service informatique fourni aux utilisateurs et anticiper les changements et leurs impacts métiers sur le système d’information.

Autres intitulés

  • Directeur de l’organisation et des systèmes d’information (DOSI)
  • Directeur informatique et télécommunications
  • Chief information officer
  • Business information officer

 

Activités principales

Elaboration de la stratégie et de la politique informatique

  • Définir avec la direction générale et les membres du comité de direction les orientations stratégiques en matière d’informatique et de télécommunications.
  • Définir la politique en matière de sécurité informatique : identification avec la direction générale des informations sensibles et des risques, proposition des mesures à prendre.
  • Recueillir et étudier les besoins exprimés par les directions métiers de l’entreprise.
  • Evaluer et préconiser les investissements informatiques correspondant aux besoins métiers exprimés en tenant compte de leur efficacité et de la maîtrise des risques.
  • Assurer une veille technologique et juridique sur les évolutions du secteur de l’entreprise en matière de systèmes d’information.
  • Anticiper les changements et orienter les choix de la direction générale en matière de technologies de l’information (schéma directeur informatique).
  • Concevoir une organisation optimale des flux d’information de l’entreprise.
  • Assurer l’adéquation entre les besoins des clients de l’entreprise, la stratégie de la société et les outils informatiques.

 

Mise en œuvre de la politique informatique et de la gouvernance du S.I.

  • Garantir la continuité du service informatique et télécoms fourni aux utilisateurs.
  • Conduire le plan d’évolution des systèmes d’information dans l’entreprise dans le cadre des budgets acceptés et conformément aux changements technologiques décidés par la direction générale.
  • Assurer la cohérence entre les systèmes d’information.
  • Assurer la liaison entre la DSI et les autres départements de l’entreprise.
  • Superviser la conception et la mise en œuvre du système d’information et le maintenir en conditions opérationnelles.
  • Superviser la rédaction des cahiers des charges conformes aux besoins et aux choix de l’entreprise.
  • Animer les projets informatiques par des réunions de pilotage et de validation, en lien avec les chefs de projets et les directions métiers de l’entreprise.

 

Définition et suivi des budgets de la DSI

  • Evaluer, suivre et ajuster les budgets de son département en fonction des technologies souhaitées et des solutions possibles (internes ou externes).
  • Veiller à la maîtrise des budgets relatifs aux modifications du système d’information.

 

Définition de la politique d’externalisation

  • Elaborer la politique d’externalisation informatique de l’entreprise.
  • Analyser les offres de sous-traitance (prestations, budget, moyens humains, clauses particulières, contrat…),
  • Suivre les relations avec les prestataires.
  • Contrôler l’efficacité des réalisations et des prestations des sous-traitants tout au long de la relation contractuelle.

 

Organisation et management de la DSI

  • Superviser et coordonner le travail de l’ensemble des départements du service informatique et animer les équipes internes et externes.
  • Organiser la direction informatique de façon optimale : création de différents niveaux de management, coordination des fonctions études et des fonctions support/exploitation…
  • Assurer le dimensionnement des équipes informatiques en menant les opérations de formation et de recrutement adaptées (salariés et prestataires).
  • Evaluer les performances individuelles et collectives des équipes informatiques.

 

Pilotage de l’organisation

  • Préconiser de nouveaux usages à même d'apporter un avantage concurrentiel aux métiers dans la relation client ou la gestion de la chaîne logistique.
  • Communiquer auprès de la Direction générale et des utilisateurs sur les changements technologiques apportés aux SI métiers.
  • Intégrer les normes juridiques, écologiques dans la gestion des projets informatiques.
  • Evaluer le retour sur investissement des projets menés et en rendre compte à la direction générale.

 

Variabilité des activités

Les missions et responsabilités des DSI varient considérablement selon la taille de l’entreprise et l’importance des systèmes d’information dont ils ont la responsabilité.

 

Plusieurs éléments de différenciation forte peuvent être mis en évidence.

La responsabilité de l’organisation des systèmes d’information :

Dans les grands groupes ou les entreprises de taille importante, le DSI occupe de plus en plus fréquemment un rôle de DSIO. Son rôle est souvent plus fonctionnel que technique. Il participe activement à la définition de la stratégie de l’entreprise et est fortement impliqué dans le processus d’organisation de l’entreprise.

 

La taille de l’entreprise :

La dimension des enjeux varie avec ce paramètre. Le DSI peut occuper une responsabilité d’encadrement portant sur des effectifs très importants, tout comme il peut jouer un rôle « d’officier sans troupe ». Il peut aussi intervenir en temps partagé dans plusieurs directions SI de plusieurs PME.

 

L’importance de la part des tâches confiées à des prestataires :

La sélection des prestataires et la négociation avec ces derniers peuvent prendre une part très importante dans l’activité du DSI. Il occupe alors un rôle plus stratégique et moins opérationnel : brief, pilotage et validation des projets confiés à des SSII et cabinets de conseil.

 

Rémunération

Cadre confirmé : entre 70 à 120 K€ et plus (selon la taille de l’entreprise, le secteur d’activité et la dimension internationale du poste)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Connaissance large des systèmes d’information et de leurs évolutions
  • Connaissance des applications et des technologies utilisées dans l’entreprise, des principaux langages informatiques et systèmes d’exploitation
  • Maîtrise des normes de sécurité et de l’actualité des risques mondiaux en matière de sécurité
  • Bonne connaissance du marché de la sous-traitance : éditeurs, SSII, cabinets de conseil… et gestion de la relation avec la sous-traitance
  • Très bonne connaissance des métiers et de l’organisation de l’entreprise, des besoins de toutes les autres directions
  • Bonne culture économique, en particulier sur le secteur d’activité de l’entreprise
  • Certaines bases en finance et en contrôle de gestion, pour piloter la gestion du budget informatique et favoriser le dialogue avec la direction financière
  • Bonne maîtrise des méthodologies de gestion multi projets
  • Maîtrise de l’anglais technique

 

Aptitudes professionnelles

  • Sens de l’anticipation pour mettre en œuvre des solutions innovantes, en fonction de la stratégie de l’entreprise
  • Organisation, rigueur et autonomie : la fonction de dirigeant peut parfois s’accompagner d’une certaine solitude. Dans ce contexte, il est important que le DSI soit autonome et puisse avancer avec sérénité
  • Adaptabilité car le DSI doit garder à l’esprit que le secteur informatique évolue toujours et qu’une veille technologique est primordiale pour maintenir le SI en état de fonctionnement et l’optimiser
  • Qualités relationnelles et sens de l’écoute dans ses rapports fonctionnels et hiérarchiques
  • Sens de la négociation avec les collaborateurs internes (définir les objectifs, participer au processus de recrutement) et les prestataires (obtenir le produit ou le service offrant le meilleur rapport qualité/prix pour l’entreprise)
  • Bonnes compétences rédactionnelles pour la formalisation de clauses contractuelles et la présentation à la direction générale des évolutions nécessaires
  • Pédagogie car le DSI doit expliquer certaines de ses décisions et démontrer leur bien-fondé devant des non-initiés (DG, DAF…) ; il doit, au préalable expliciter les évolutions et les progrès attendus.
  • Le poste de DSI nécessite une implication très importante dans son travail car l’activité de management est chronophage et le titulaire doit se réserver des moments de réflexion pour adapter la politique informatique aux besoins des utilisateurs.

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formation de niveau Bac + 5 : master en informatique
  • Ecole d’ingénieurs (informatique, télécoms, généraliste)
  • Eventuellement diplôme d’école de commerce complété par un master en gestion des systèmes d’information

 

Durée d’expérience

Une expérience de cinq à dix ans en tant que responsable de service ou d’une direction informatique (informatique, télécoms ou métier) dans une SSII ou dans une entreprise utilisatrice est nécessaire.

 

Postes précédents (P-1)

 

Le directeur des systèmes d’information peut également venir de l’interne et avoir été un directeur d’une autre grande fonction (notamment directeur financier, organisation ou logistique).

 

Qui recrute ?

Entreprises utilisatrices : d’une façon générale toute entreprise (privée ou publique) disposant d’un nombre suffisant d’utilisateurs (de 50 à 100 salariés utilisant l’informatique).

 

Rattachement hiérarchique

  • Président-directeur général
  • Directeur général
  • Directeur financier
  • Secrétaire général
  • Directeur informatique du groupe (pour les filiales)

 

Environnement de travail et interlocuteurs

  • Les autres membres du comité de direction
  • Directeur de la maîtrise d’ouvrage (MOA)
  • Direction juridique
  • Direction des achats
  • Direction administrative et financière

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • DSI dans une structure plus importante
  • Directeur général adjoint en charge de l’informatique, la logistique et l’organisation

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

La place du DSI s’est considérablement renforcée au sein de l’entreprise ces dernières années. Le DSI fait partie intégrante de l'équipe dirigeante et est impliqué dans la conduite du changement. Son rôle est ainsi en train de passer d’une dimension technologique et informatique à une dimension stratégique incluant l’élaboration de la stratégie et la transformation de l’activité de l’entreprise.

La DSI n’est plus considérée comme un service technique à la disposition des métiers, mais bien comme un acteur métier à part entière, dont les initiatives contribuent efficacement et visiblement à la stratégie de création de valeur des entreprises. A ce titre, il s’agit moins pour le DSI de manager les systèmes d’information que de « gouverner » les processus métiers de l’entreprise et la relation client.

Le métier de DSI est affecté par les évolutions technologiques récentes qui ont tendance à complexifier les systèmes d’information et leur gestion. La technologie mobile, le cloud computing… apportent de nouvelles problématiques à intégrer à la politique informatique : sécurisation des informations, sécurité web, normes juridiques en vigueur au plan national mais aussi international, normes écologiques…

Par ailleurs, l’arrivée sur le marché du travail d’une « génération Y » équipée en ordinateurs, smartphones et/ou tablettes révolutionne le poste de travail et modifie considérablement la nature des services que le DSI apporte aux utilisateurs. Le DSI doit être réactif et répondre à des demandes toujours plus nombreuses et en perpétuelle évolution : multiplication de projets courts avec des retours sur investissement plus rapides.

Confronté ainsi à une exigence accrue de la part de la direction d’une part et des utilisateurs d’autre part, le DSI occupe une position critique. Il n’est pas rare que celui-ci change lors de la mise en œuvre de grand projet d’envergure.