Directeur de projet (informatique) - Apec.fr - Cadres

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Informatique

commentaire (0) | lu 6143 fois | publié le 21/09/2017

Directeur de projet (informatique)

Le directeur de projet informatique assure la coordination et le pilotage global (fonctionnel, humain, financier, technique et administratif) d’un portefeuille de projets, en s’appuyant sur une ou plusieurs équipes placées sous sa responsabilité.

Autres intitulés

  • Program manager
  • Responsable de domaine

 

Activités principales

Analyse du portefeuille de programmes

  • Rencontrer la maîtrise d’ouvrage et/ou les responsables des métiers afin d’élaborer les bases d’un cahier des charges.
  • S’assurer que la définition de besoins est en cohérence avec l’existant, tant du côté technique que fonctionnel et que les besoins métiers sont cohérents avec la stratégie S.I. de l’entreprise.
  • Participer aux comités de pilotage de manière à harmoniser la définition des besoins de métiers
  • Chiffrer le portefeuille de projets.
  • Prendre connaissance des évolutions technologiques et organiser la veille technique.

 

Définition des moyens et objectifs de son domaine et du portefeuille de projets

  • Planifier les projets sur une période pluriannuelle ainsi que sur l’exercice budgétaire.
  • Définir les objectifs en matière de maîtrise des engagements de service (coûts, délais, qualité) et de satisfaction client.
  • Déterminer les moyens humains et techniques et définir la part de la sous-traitance.
  • Réaliser et dépouiller les appels d’offres avec les partenaires techniques (sociétés de services, éditeurs de logiciels, intégrateurs...) et choisir les prestataires.
  • Définir la gouvernance de projet et y faire adhérer les différents acteurs.

 

Gestion administrative et suivi budgétaire

  • Définir les budgets et les faire valider par sa hiérarchie et la direction administrative et financière.
  • Valider et négocier le cadre financier et technique des contrats de prestation.
  • Animer les réunions de pilotage de projets et définir le planning des tâches.
  • Suivre les plannings de déroulement des projets.
  • Etablir et analyser les tableaux de bord relatifs au déroulement des projets et à l’activité de service (PMO).
  • Réaliser le reporting pour le comité de pilotage, les directions métiers et/ou la direction générale.

 

Management des ressources projet

  • Définir les ressources humaines nécessaires au déploiement des projets et piloter leur affectation.
  • Choisir la clef de répartition entre ressources internes et ressources externes.
  • Rencontrer et choisir les prestataires éventuels (co-traitants, sous-traitants, …).
  • Superviser les relations avec les éventuels sous-traitants.
  • Recruter les équipes de chefs de projets et éventuellement participer au recrutement des autres équipes (développeurs, en particulier), et assurer leur évaluation.
  • Manager (hiérarchiquement ou fonctionnellement) les équipes de chefs de projet.
  • Définir les plans de formation pour développer les compétences des équipes aussi bien sur le plan technologique que méthodologique.
  • Assurer tout au long du projet la relation avec le client, qu’il soit interne ou externe.
  • Veiller aux bonnes relations entre maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage.
  • Réfléchir à l’évolution des méthodologies de gestion des projets.

 

Activités éventuelles

Le directeur de projets peut participer aux choix des infrastructures techniques, en liaison avec l’architecte S.I. et l’architecte infrastructures.

 

Variabilité des activités

L'activité du directeur de projet peut varier selon…

Les conditions d'exercice :

Le directeur de projet prend en charge des missions spécifiques selon qu'il travaille chez un prestataire ou chez l’utilisateur.

  • En SSII, le directeur de projet s'investit fréquemment dans des activités commerciales ou technico-commerciales. Il participe aux appels d'offre et aux phases d'avant-vente. Même s’il ne prospecte pas au sens strict, il peut être amené à exploiter son carnet d'adresses. Il peut parfois prendre en charge la gestion de collaborateurs en inter-contrats.
  • Chez l’éditeur de logiciel, ses missions incluent, en plus du pilotage de projets, des activités de veille et d'analyse des offres concurrentes, une présence et des fonctions de représentation lors des salons professionnels et séminaires techniques.
  • Chez l’utilisateur, le directeur de projet effectue essentiellement le pilotage du portefeuille de projets, mais peux aussi se voir confier des missions de gestion de contrats.

 

La taille des projets gérés et l’organisation de l’entreprise :

Dans les très grandes entreprises, des directeurs de programmes encadrent des directeurs de projets, ainsi que des directeurs techniques. Sur des projets, ou dans des entreprises de taille moins importante, il n’y a pas de distinction entre directeur technique et directeur de projets, et la fonction de directeur de programme n’existe pas.

 

L’organisation de l’entreprise :

  • Dans certaines structures, la maîtrise d’ouvrage peut être confiée au directeur de projets informatiques, alors que dans d’autres la MOA est rattachée aux différents métiers, qui ont alors des équipes importantes dédiées à l’expression des besoins sous l’autorité d’un directeur ou d’un responsable de la maîtrise d’ouvrage.
  • Si le directeur de projet informatique prend en charge la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre, il est amené à superviser la phase de rédaction du cahier des charges et de l’analyse fonctionnelle et à prendre en charge les phases de recettage fonctionnel, de déploiement et de conduite du changement.
  • Quelques directeurs de projets travaillent en indépendant, ce qui leur impose une activité commerciale et de gestion en plus de leurs missions.

 

Rémunération

Cadre confirmé : entre 60 et 100 k€ et plus selon la taille des projets et la dimension internationale de l’activité (essentiellement sous forme de fixe)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Bonne culture informatique incluant une bonne maîtrise de l’architecture et des fonctionnalités du S.I. de l’entreprise, de la chaîne de développement d’une application, des infrastructures informatiques et de l’intégration de logiciel ou d’ERP (progiciels intégrés)
  • Connaissance des principaux prestataires du marché informatique (éditeurs, sociétés de service...)
  • Excellente connaissance du domaine d’application métier concerné par les projets pris en charge (afin d’asseoir sa légitimité auprès de la maîtrise d’ouvrage)
  • Maîtrise des outils de gestion de projet (type UML, Rational Rose, …) et de PMO (MS Project)
  • Compréhension de l’environnement et des activités de l’entreprise, des besoins et des contraintes des utilisateurs
  • La maîtrise de l’anglais peut être nécessaire pour des projets internationaux ou au sein d’entreprises étrangères
  • Bonnes compétences en gestion (calcul de ratios et de rentabilité, gestion budgétaire, trésorerie…)

 

Aptitudes professionnelles

  • Esprit de synthèse de manière à avoir une vision globale d’un projet
  • Capacité à vulgariser des sujets techniques complexes afin de permettre aux membres des comités de pilotage de réaliser des arbitrages de manière éclairée
  • Bonnes qualités relationnelles et de communication afin d’assurer une collaboration efficace avec la maîtrise d’ouvrage et les directions métiers
  • Diplomatie pour concilier des intérêts parfois divergents : ceux des métiers et ceux techniques et financiers
  • Sens commercial pour « vendre » en interne ou en externe des projets
  • Rigueur et méthode afin de pouvoir mener de front plusieurs projets
  • Capacité à intégrer les contraintes et enjeux de nouvelles technologies en s’appuyant sur des spécialistes
  • Qualités d’animation d’équipes : écoute, dialogue pour à la fois animer et coordonner le travail de son équipe
  • Capacité à prendre des décisions difficiles dans le cadre des projets
  • Capacité à motiver, à stimuler les équipes et à leur faire comprendre les impératifs en termes de délais sans pour autant créer des tensions défavorables à l’atteinte des objectifs assignés
  • Très bonne résistance au stress car les projets sont toujours soumis à des contraintes de délais

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formation de niveau bac +4/5 (Master) spécialisée en informatique, réseaux et télécommunications, éventuellement complété par une formation de type IAE
  • École d’ingénieurs (informatique, télécoms, généralistes..), éventuellement complétée par une formation de type IAE

 

Durée d’expérience

Pour ce poste, une expérience de six ans minimum est exigée, de préférence dans la conduite de projets.

 

Postes précédents (P-1)

  • Chef de Projet informatique
  • Architecte technique

 

Qui recrute ?

  • Grandes entreprises utilisatrices
  • Sociétés de conseil en système d’information
  • SSII
  • Editeurs de logiciels

 

Rattachement hiérarchique

En SSII et éditeurs de logiciels :

 

En entreprise utilisatrice :

 

Environnement de travail et interlocuteurs

  • Architecte SI, urbaniste
  • Responsable de la MOA et équipe MOA
  • Responsable et architecte infrastructure
  • Responsable de production informatique
  • Directeur commercial SSII ou éditeur
  • Equipes technico-commerciales des éditeurs et hébergeurs
  • Responsable des achats de prestations informatiques

 

Evolution professionnelle (P+1)

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Les portefeuilles de projets sont de plus en plus complexes, avec des solutions pouvant mélanger des architectures SaaS, des ERP (progiciels intégrés) et des développements spécifiques. La fonction requiert davantage une capacité à fédérer des acteurs (dont une partie ne dépend pas de la direction informatique) afin de faire avancer les projets. Il est ainsi demandé au directeur de projet de devenir un véritable gestionnaire de contrats de prestation de service et de mettre en adéquation les différentes composantes des projets de manière à offrir aux utilisateurs des produits cohérents (tant du point de vue technique que juridique).