Consultant fonctionnel (finance) - Apec.fr - Cadres

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Informatique

commentaire (0) | lu 1862 fois | publié le 21/09/2017

Consultant fonctionnel (finance)

Le consultant fonctionnel finance a pour missions de conseiller et accompagner l’entreprise dans la mise en place, la transformation ou l’optimisation de son système d’information financier.

Autres intitulés

  • Consultant technico-fonctionnel
  • Consultant finance
  • Consultant formateur
  • Consultant métier AMOA.

 

Activités principales

Audit fonctionnel des applications financières

  • Auditer les processus comptables et financiers : interviews, cartographie des processus, analyse des flux…
  • Étudier les solutions logicielles et/ou applicatives existantes répondant aux exigences réglementaires.
  • Préconiser les améliorations des processus et/ou des solutions logicielles.
  • Analyser les écarts de solution.
  • Analyser et définir les impacts et les risques sur le fonctionnement global de l’entreprise.

 

Co-rédaction du cahier des charges et sélection des prestataires

  • Fixer le périmètre et les objectifs du projet, validés par la direction de programme.
  • Recueillir et analyser les besoins fonctionnels auprès du département financier.
  • Réaliser une pré-étude, co-rédiger le cahier des charges, l’appel d’offres, consulter les prestataires.
  • Comparer, analyser les différentes réponses du marché, évaluer la charge et le planning de mise en œuvre.
  • Sélectionner le(s) prestataire(s) et la solution logicielle.
  • Participer à la formalisation du contrat et des plans qualité.
  • Participer à l’élaboration du cadrage de la solution.

 

Co-pilotage de la MOE avec la DSI / DAF

  • Mettre en place les structures du projet et les règles de fonctionnement.
  • Réaliser les arbitrages et piloter l’avancement des travaux, en liaison avec le chef de projet et anticiper les risques liés au projet.
  • Allouer et suivre l’affectation des ressources, en liaison avec le chef de projet.
  • Organiser et piloter les ateliers de travail.
  • Valider les spécifications fonctionnelles, générales et détaillées et participer à leur rédaction.
  • Superviser et participer à la mise en œuvre, au paramétrage et à l’interfaçage du progiciel.
  • Communiquer sur l’état d’avancement du projet auprès des utilisateurs.

 

Tests, recette fonctionnelle

  • Définir les plans de test, les jeux d’essai, participer à la rédaction des scenarii.
  • Effectuer les tests pour chaque solution applicative et/ou logicielle intégrée.
  • Concevoir et dérouler les tests utilisateurs avec des cas métiers.
  • Identifier les anomalies et les dysfonctionnements, rédiger le rapport d’anomalies.
  • Établir le plan de correction et d’amélioration avant la mise en production.

 

Validation, intégration, déploiement de la solution

  • Vérifier la conformité de l’ouvrage versus les spécifications détaillées.
  • Rédiger les référentiels et les documentations destinés aux administrateurs et utilisateurs (cahier de paramétrage, guides utilisateurs).

 

Conduite du changement et formation des utilisateurs

  • Communiquer périodiquement sur le projet.
  • Communiquer au management les risques et changements majeurs pour les utilisateurs.
  • Anticiper les formations à mettre en œuvre, sur l’outil et/ou spécifiques.

 

Activités éventuelles

  • Refondre les processus métiers : la complexité organisationnelle et les contraintes peuvent amener le consultant fonctionnel finance à proposer des solutions de nature organisationnelle et participer à l’optimisation ou la refonte de certains processus métiers, pour préserver la cohérence de l’organisation dans son ensemble.

 

Variabilité des activités

Selon la nature des projets et le contexte d’intervention, on distingue 2 types d’intervention :

  • La régie : en délégation à temps plein en clientèle, reconductible, facturée à la journée, pour des missions en AMOA et en liaison avec le comité de pilotage de la DSI.
  • Le forfait : une enveloppe budgétaire est fixée et allouée pour l’intervention de l’équipe MOE ; cette option permet une meilleure visibilité sur son coût.

 

Le consultant fonctionnel de finance peut, en liaison avec la DSI, définir les besoins fonctionnels, proposer une optimisation des flux et des processus comptables et financiers, réaliser l’étude de cadrage, le choix du logiciel.

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 35 et 40 K€

Jeune cadre : entre 40 et  50 K€

Cadre confirmé : entre 50 et 60 K€ (ou plus)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Connaissances en techniques comptables et financières.
  • Maîtrise des processus pour comprendre les besoins fonctionnels et les traduire avec pertinence en fonctionnalités outils.
  • Gestion et pilotage de projets : Excel et MS Project (planification de projets), Access.
  • Capacité à lire et interpréter une architecture globale d’un SI (front office, interfaces, back office, SGBD, OLTP, OLAP, décisionnel …).
  • Maîtrise des PGI du marché, connaître l’architecture globale de l’EPM (enterprise performance management) et des outils de collecte, gestion, stockage des données.
  • Un plus : connaissance d’un langage de programmation (VB, PL/SQL, ABAP …) ou de développement.
  • Anglais obligatoire (la documentation des outils de gestion est en anglais et beaucoup de clients déroulent leurs projets en anglais suite à leur implantation à l’international.

 

Aptitudes professionnelles

  • Sens de l’écoute, bon relationnel, esprit d’équipe : le monde des SSII est étroit (les clients et les consultants se connaissent et se recroisent souvent dans d’autres projets ou reviennent chez les mêmes clients).
  • Méthode : la démarche du projet est méthodique, comme le raisonnement (pour bien intégrer le logiciel selon le besoin précis du client).
  • Pédagogie, communication orale : savoir présenter les solutions et logiciels aux clients, savoir l’écouter et avoir l’esprit de synthèse.

 

Le profil

Diplômes requis

  • Diplôme bac + 3 à bac +5 en comptabilité-finance (DCF à DSCF) ou informatique de gestion (DUT/BTS à MIAGE)
  • Master en audit? - contrôle de gestion, finance et fiscalité internationales, comptabilité-finance-audit opérationnel ou en informatique : système d’information et aide à la décision, informatique et systèmes intelligents
  • École de commerce option gestion/finance
  • École d’ingénieurs (informatique, télécoms, généraliste)

 

Durée d’expérience

Idéalement : 3 ans d’expérience minimum en organisation, administration de SI, gestion de projets informatiques en entreprise, cabinet conseil, SSII, cabinet comptable.

Une expérience opérationnelle en entreprise est recherchée en comptabilité, contrôle de gestion (connaissance des processus).

 

Postes précédents (P-1)

En entreprise :

 

En cabinet comptable :

  • Collaborateur comptable
  • Consultant junior

 

Qui recrute ?

  • Sociétés de conseil spécialisées dans l’intégration de systèmes d'information.

 

Rattachement hiérarchique

  • Chef de projet
  • Directeur de projet
  • Directeur de pôle

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Consultants fonctionnels et techniques (assistance à la maîtrise d’œuvre)
  • Consultants techniques MOE
  • Consultants métier AMOA (assistance à la maîtrise d’œuvre)
  • Chef et directeur de projet MOA, MOE
  • Responsables commerciaux

 

Externes :

  • Auprès de la DSI (direction du système d’informations) : chef projet, directeur de projet
  • Auprès de la direction financière : directeur financier ou comptable, responsables contrôle de gestion, responsables études et méthodes, responsables métiers/applications (référents appelé aussi utilisateurs clés).
  • Responsable ou collaborateurs des centres internes de compétences

 

Evolution professionnelle (P+1)

En cabinet :

  • Consultant confirmé/senior
  • Chef/directeur de projet
  • Directeur de pôle/département
  • Consultant international
  • Architecte fonctionnel

 

En entreprise :

  • Chef projet AMOA/MOA
  • Responsable application/développement/support
  • Responsable études/méthodes
  • Responsable métiers/applications (référents)
  • Responsable AMOA centrale
  • Responsable applications finance

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Les missions évoluent parallèlement aux différentes évolutions réglementaires et technologiques :

  • Les besoins métier : plus de contrôles dans les procédures et plus de pertinence et d’efficacité dans le déroulement des processus et un meilleur pilotage de la performance financière de l’entreprise.
  • La règlementation européenne
  • La loi SOX contraint les SI financiers à revoir leur architecture pour inclure des procédures de contrôle et de sécurité (séparation des tâches, pistes d’audit, …) imposées aux sociétés cotées.
  • De même, les normes européennes IFRS mises en vigueur dans celles-ci en 2005 ont généré des procédures obligatoires, une nouvelle méthodologie comptable intégrée dans les architectures techniques.
  • Les nouvelles technologies : nécessité de mettre à jour des nouvelles versions de logiciels.

 

La complexité des missions dépend également du contexte de chaque client : outre leurs besoins standards en gestion (processus généraux), les clients ont des besoins spécifiques, souvent liés à l’architecture globale du SI et parfois à la spécificité des règles de gestion propres à leur secteur d’activité ou à leur organisation.