Administrateur de bases de données - Apec.fr - Cadres

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Informatique

commentaire (0) | lu 4760 fois | publié le 21/09/2017

Administrateur de bases de données

L’administrateur base de données conçoit, gère et administre les systèmes de gestion de bases de données ; il garantit la cohérence, la qualité, la sécurité et l’accessibilité permanente des informations.

Autres intitulés

  • Database administrator (DBA)
  • Ingénieur en bases de données
  • Responsable de bases de données
  • Ingénieur datawarehouse

 

Activités principales

Conception de bases de données

  • En étroite collaboration avec l’architecte S.I., mettre en place des standards en ce qui concerne les bases de données, préconiser des bonnes pratiques à usage des équipes de développement.
  • Effectuer les choix d’implémentation des bases de données dans le respect du cahier des charges et en collaboration avec les différents acteurs du projet (chef de projet, architectes, intégrateurs, consultants ERP, experts informatique décisionnelle…).
  • Définir de manière optimale les paramètres de la base de données.
  • Définir des règles de sécurité (physique et logique) des données ainsi que des normes d’utilisation des bases.
  • Modéliser la base et concevoir les tables et les clefs.
  • Prendre en compte les spécificités du client interne ou externe en collaboration avec l’architecte infrastructure en ce qui concerne notamment la taille de la base (capacity planning).

 

Administration et maintenance des bases de données

  • Créer les bases et implanter les données sur les supports physiques.
  • Dimensionner le serveur.
  • Garantir la disponibilité et la qualité des données par le maintien et l’amélioration des performances (« tuning ») et fonctionnalités (en améliorant leur automatisation, optimisant les traitements et les requêtes, les paramétrages…).
  • Suivre les statistiques des performances d'accès aux objets de la base de manière à assurer ainsi le tuning.
  • Gestion des montées en charge (suivi de la volumétrie…) sur l’aspect accès aux données.
  • Administrer les autorisations d’accès pour les utilisateurs ainsi que les problématiques de sécurité des données avec l’ingénieur sécurité.
  • Gérer des migrations de version.
  • Mettre à jour les programmes et corriger ses éventuels bugs (passer des patches) et donner son aval avant les mises en production.
  • Préconiser des dispositifs de sauvegarde (back up) à réaliser par les services d’exploitation pour assurer l’intégrité de l’ensemble des données de la base, notamment, l’archivage et la purge des données.
  • Définir des normes qualité et élaborer des tableaux de bord et pour en assurer le suivi.
  • Assurer le suivi des outils de supervision et étudier l’ensemble des incidents survenus afin de comprendre leur gravité et leurs origines.
  • Elaborer et exécuter les procédures et programmes de test, lors des migrations ou à la suite d’un incident.
  • S’assurer que les sauvegardes sont bien effectuées (en allant faire des tests dans un centre de back-up) et contrôler les mouvements sur les données.
  • Assurer la récupération des données et la remise en condition opérationnelle des bases de données (disaster recovery) suite à incident grave.

 

Support technique et assistance aux informaticiens et aux utilisateurs

  • Assurer le support aux développeurs et aux techniciens d’exploitation.
  • Assister la MOA sur le plan technique en développant leur maîtrise des outils.
  • Mettre un support technique de niveau 2 à la disposition des utilisateurs et définir les procédures d’intervention afin de résoudre les éventuels problèmes.
  • Intervenir immédiatement en cas d’incidents limitant les performances des bases de données ou l’accès aux informations.

 

Veille technologique et contrôle de la base de données

  • Assurer une veille technologique afin de maintenir l’adéquation des performances et des spécificités des bases de données aux besoins de l’entreprise.
  • Suivre et contrôler les évolutions de version des bases existantes pour faire évoluer les bases de données
  • Tester et valider les systèmes de gestion de bases de données dans le cadre de migrations ou d’évolution technologique.
  • Définir les normes et standards d’utilisation et d’exploitation des systèmes de gestion de bases de données
  • Assurer la mise à jour de la documentation sur la structure de la base, et les procédures d’exploitation et de production.
  • Présenter de nouveaux produits ou de nouvelles versions à son entreprise.

 

Activités éventuelles

Très en amont d’un projet, l’administrateur de bases de données peut conseiller la direction informatique dans la sélection d’un système de gestion de bases de données (notamment lors de projets importants de migrations ou de refonte).

Il peut enfin réaliser lui-même des activités plus directement liées au contenu de la base de données : dédoublonnage, extractions…

En PME, la même personne peut effectuer l’administration système réseaux et données. Il peut également être en charge de la gestion des mises en production et de la mise en place des back-up.

 

Variabilité des activités

L'activité de l’administrateur de bases de données peut varier selon…

La spécialisation :

Certains administrateurs sont spécialisés sur la composante bases de données dans les projets de développement d’applications : modélisation et conception de la base de données avant la mise en production. D’autres, au contraire, n’interviennent que sur l’aspect administration et maintenance des bases. Certains peuvent intervenir sur les deux aspects du métier, notamment dans des structures de taille moyenne.

L’administrateur de bases de données qui travaille sur l’aspect production (administration et maintenance de la base) est amené à devoir parfois travailler en 3x8 ou être disponible la nuit et les week-ends dans le cadre d’astreintes en cas de problème sur la base.

 

La taille des équipes et la complexité des projets :

Dans les structures de taille très importantes, certains DBA peuvent encadrer une équipe d’administrateurs plus juniors, et ne se consacrer qu’à l’architecture des bases de données.

 

Le type d’entreprise :

Le rôle de l’administrateur base de données peut varier en fonction de son positionnement côté entreprise ou en société de services :

  • En entreprise utilisatrice, il peut inscrire son action dans la durée et se consacrer à la conception ou à l’administration de bases de données dont il connaît les usages et les impacts du côté des utilisateurs.
  • En société de services, il exerce en général davantage un rôle d’expertise technique pour la maintenance des bases de données, ou un rôle de conseil technique en proposant de nouvelles solutions à ses clients.

 

Rémunération

Jeune cadre : entre 35 et 45 k€

Cadre confirmé : entre 45 et 75 k€

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Bonne connaissance du système d'information global et de l’architecture du SI et des applications
  • Compétences en systèmes et réseaux
  • Maîtrise des bases de données (Oracle, MySQL, SyBase, SQL Server…) et des outils spécialisés dans l’administration de ces bases
  • Maîtrise du langage de requête SQL
  • Connaissance des scripts Shell sous UNIX, Windows ou MVS
  • Compréhension de l’environnement (clients, secteur d’activité, données sensibles…) et du fonctionnement de l’entreprise
  • Maîtrise des risques liés à la sécurité
  • La maîtrise de l’anglais technique est indispensable (documentation en anglais)

 

Aptitudes professionnelles

  • Adaptabilité et curiosité technique car les évolutions technologiques sont rapides et doivent être assimilées afin de pouvoir optimiser l’existant
  • Réactivité, et bonne gestion du stress pour intervenir rapidement mais en tenant compte des problématiques de sécurité en cas d’incidents
  • Rigueur, sens de la méthode et précision car les bases de données sont un outil stratégique pour de nombreuses entreprises
  • Bonne appréhension du risque, aussi bien technique que lié au contenu des données
  • Bonne résistance à la répétition des tâches, notamment par rapport aux activités de traitements des incidents, de suivi des flux
  • Faculté à synthétiser les besoins des informaticiens ou utilisateurs afin d’y répondre au mieux

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formation de niveau Bac +5 (Master 2) spécialisée en informatique et/ou télécoms, sécurité des systèmes informatiques et des réseaux, …
  • Écoles d’ingénieurs (informatique, télécoms, généralistes...)
  • La certification de qualification professionnelle (CQP) administrateur de base de données peut être demandée aux personnes travaillant dans des entreprises adhérant au SYNTEC

 

NB : Une certification délivrée par les éditeurs (type Oracle) peut être requise par certaines entreprises.

 

Durée d’expérience

Ce poste s’adresse plutôt à des jeunes cadres disposant de 2 à 3 ans d’expérience professionnelle et à des cadres confirmés.

 

Postes précédents (P-1)

  • Assistant DBA ou DBA junior
  • Ingénieur d’études et de développement
  • Administrateur ou ingénieur systèmes et réseaux
  • Administrateur réseaux

 

Qui recrute ?

  • Grandes entreprises, établissements publics et PME disposant d'un service informatique et gérant un nombre important de données
  • Administrations (ministère des Finances, de l’Intérieur, de la Défense…) collectivités territoriales importantes
  • Sociétés de services en hébergement de bases de données (Datacenters)
  • Editeurs de logiciels
  • SSII

 

Rattachement hiérarchique

En entreprise :

  • Directeur technique
  • Responsable d’exploitation ou de production informatique
  • Directeur des infrastructures et de la production informatique
  • Directeur de projet (pour les DBA intervenant sur l’aspect études)

 

En SSII ou société de conseil :

  • Directeur de mission
  • Directeur technique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

  • Directeur des études et directeur de projet
  • Responsable sécurité informatique (RSSI)
  • Chef de projet MOA
  • Architecte infrastructure
  • Urbaniste et architecte SI
  • Ingénieurs d’études et développement
  • Administrateur et ingénieur réseaux
  • Administrateur et ingénieur système
  • Ingénieur de production

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Architecte de base de données
  • Consultant expert en optimisation de bases de données
  • Responsable stockage ou responsable infrastructure
  • Responsable d’une équipe de DBA
  • Chief data officer

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

La complexification des problématiques techniques liées aux données (sécurité, stockage, rapidité d’accès…), et l’utilisation de données de plus en plus nombreuses ont amené les directeurs de projet à intégrer de plus en plus systématiquement des administrateurs de bases de données dès la conception des projets. Les administrateurs de données peuvent donc de plus en plus fréquemment travailler au sein d’un service études. C’est ainsi que l’administrateur de base de données, au quotidien, devra se montrer de plus en plus polyvalent afin de s'assurer du bon fonctionnement de la base de données (en s’assurant de son intégrité, en réalisant les backups, le clustering, ou en analysant et optimisant les performances), mais il devra également intervenir en amont sur les schémas ou la structuration des bases de données et gérer la sécurité en collaboration avec le RSSI. Il doit être désormais capable d’analyser les processus métiers et les exigences en matière de systèmes d’information, de manière à ce que la structuration de l’information soit la plus appropriée et la plus performante.

La montée en puissance de bases de données « non SQL », comme Cassendra ou Google demandera vraisemblablement de nouvelles compétences, notamment des connaissances techniques pointues permettant de coder des requêtes en C ou en Java.