Expert comptable - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Gestion, finance, administration

lu 5063 fois | publié le 18/09/2017

Expert comptable

L'expert comptable a pour mission de garantir la fiabilité des comptes de l'entreprise produits en conformité avec les législations comptables, sociales et fiscales. Il exerce en tant que salarié ou en indépendant. Il peut également s’installer en société. L’exercice en indépendant est réglementé par l’ordre des experts-comptables.

Autres intitulés

  • Chargé/chef/directeur de mission expert comptable
  • Auditeur comptable/financier

 

Activités principales

Tenue des comptes

Notamment pour les libéraux ou les petits cabinets comptables

  • Enregistrer les pièces comptables.
  • Établir les déclarations fiscales et sociales.
  • Procéder à la révision annuelle des écritures comptables.
  • Élaborer le bilan, le compte de résultat et les annexes comptables.

 

Surveillance comptable

  • Réviser les comptes et contrôler périodiquement les enregistrements comptables effectués par le service comptable du client.
  • Contrôler et réviser les déclarations fiscales et sociales.
  • Établir les situations comptables intermédiaires tous les trois ou six mois pour permettre à l'entreprise de connaître précisément sa situation avant l'échéance légale.

 

Établissement des comptes annuels

  • Contrôler l'inventaire des stocks par sondage pendant l'inventaire et vérifier leur valorisation par contrôle de la méthode.
  • Vérifier et établir les écritures de clôture.
  • Établir le bilan et le compte de résultats en conformité avec les normes IFRS ou non (seule une minorité d’entreprises est soumise aux IFRS).
  • Établir l'annexe comptable.
  • Établir la liasse fiscale.
  • Établir des comptes consolidés.

 

Audit des comptes

  • Contrôler la véracité des comptes établis par l'entreprise et l’absence d’anomalies significatives.
  • Vérifier la cohérence des états financiers présentés avec les transactions effectivement réalisées.
  • Examiner par sondages les éléments justifiant les données comptables.
  • Vérifier la pertinence des valorisations effectuées par les comptables ou contrôleurs de gestion.
  • Contrôler le respect des normes comptables légales dans l'élaboration des comptes.

 

Diligences légales

L’expert comptable, en tant que profession légale, doit effectuer des diligences spécifiques imposées par la loi :

  • Vérifier les documents juridiques légaux établis par l'entreprise.
  • Vérifier la tenue des instances légales de l’entreprise.

 

Activités éventuelles

L’expert comptable peut aussi exercer des activités dans les domaines suivants…

Social

  • Vérifier l’existence de la conformité des éléments de salaires, établir les bulletins, tenir le journal des salaires.
  • Établir les déclarations sociales périodiques.
  • Rédiger les contrats de travail des salariés du client.
  • Assurer le suivi de la législation juridique sociale.

 

Juridique

  • Établir les documents de secrétariat juridique légaux : procès-verbal d'assemblée générale, de conseil d'administration, de rapport de gestion.
  • Rédiger le cahier des charges du nouvel outil informatique de comptabilité et de gestion commerciale sur demande du client.

 

Variabilité des activités

En exercice libéral et dans un cabinet de taille modeste, les activités dominantes portent sur la tenue et l’établissement des comptes (entre janvier et mai : période des bilans).

Les cabinets de taille moyenne (2-3 associés entourés de 30-40 collaborateurs) se consacrent davantage à la surveillance et la révision comptables, le commissariat aux comptes représentant 10 à 30 % du CA (57% des cabinets ont au moins un mandat).

Les cabinets plus importants (jusqu’à 5000 collaborateurs), exerçant à l’international, rendent leurs équipes multi-culturelles et interviennent principalement dans le conseil. L’organisation est liée à la taille,: par spécialité (audit d’acquisition, étude des provisions, cession de fonds commerciaux…), par profession (restauration, profession libérale, artisan…).

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 30 et 35 k€

Jeune cadre : entre 35 et 45 k€

Cadre confirmé : entre 45 et 80 k€ (et plus, suivant la nature du cabinet et le volume d’activités)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Maîtrise parfaite des techniques comptables et financières, goût et mémoire des chiffres
  • Maîtrise des outils informatiques de gestion : tableurs, logiciels comptables, logiciels de facturation
  • Maîtrise de la fiscalité, du droit des affaires et du droit social
  • Compréhension des ERP pour mieux appréhender les risques d'audit et d'anticiper sur les possibilités des outils
  • Maitrise des IFRS et de leur application

 

Aptitudes professionnelles

  • Pédagogie, écoute, sens du contact : expliquer le sens de son intervention
  • Esprit de synthèse, logique et rigueur intellectuelle : suivre les dossiers des collaborateurs
  • Esprit d’entreprise, sens du client : démarcher, fidéliser les clients, développer son réseau, communiquer
  • Grande discrétion par rapport aux dossiers traités

 

Le profil

Diplômes requis

  • DCG (diplôme de comptabilité et gestion) et DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et gestion) ; un étudiant en master 2 peut directement passer les épreuves du DSCG.
  • Stage de 3 ans obligatoire en cabinet d'expertise comptable
  • DEC (diplôme d’expertise comptable)

Établissements préparant à ces diplômes : ICS Bégué, ENGDE (école supérieure de gestion et d’expertise comptable), ESCIA, ICEE de Nantes, ESCG (école supérieure de comptabilité et gestion).

 

Durée d’expérience

Le stage de 3 ans est exigé. En fait il s’agit bien d’un poste salarié à plein temps avec des contraintes de formation.

L’exercice en libéral est possible dès l'obtention du diplôme. Il conviendra de bien sélectionner son cabinet afin de réaliser des missions intéressantes. Les grands cabinets disposent de clients de taille plus importante mais avec une autonomie réduite pour les collaborateurs débutants. Les cabinets de plus petite taille ont une clientèle de TPE PME et les collaborateurs même débutants sont rapidement responsabilisés sur des missions importantes.

 

Postes précédents (P-1)

  • Comptable
  • Contrôleur financier
  • DAF
  • Assistant directeur financier
  • Auditeur externe
  • Expert comptable stagiaire
  • Collaborateur comptable (parfois non cadre)

 

Qui recrute ?

  • Cabinets d'expertise comptable et / ou de commissariat aux comptes
  • Le métier peut être exercé en indépendant, souvent unipersonnel

 

Rattachement hiérarchique

  • Dirigeant du cabinet ou son associé (en cabinet)

 

Environnement de travail et interlocuteurs

En clientèle :

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Expert-comptable associé ou propriétaire de son cabinet
  • Chef/manager/directeur de mission en cabinet
  • Directeur financier
  • Directeur comptable
  • Enseignant (avec diplôme d’agrégation en économie et gestion)

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Le programme du diplôme d’expertise comptable a été modifié accordant une place importante aux évolutions du droit comptable et à la mise en pratique des IFRS. D’autres enseignements ont été développés tels que la communication, l’information financière, le management…

À la demande des clients, le métier d’expert comptable s’ouvre de plus en plus sur le conseil, à forte valeur ajoutée, prodigué actuellement à la marge : en réglementation sociale, fiscalité gestion patrimoniale, nouvelles technologies (informatique externalisée), ce qui implique des compétences nouvelles dans ces domaines.

Demain, son périmètre devrait s’élargir  (impact de la directive européenne) : il pourra exercer une activité commerciale (à titre accessoire), apporter du conseil à tout client, être moteur dans le financement des TPE-PME.