Comptable bancaire - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Gestion, finance, administration

lu 8954 fois | publié le 18/09/2017

Comptable bancaire

Le comptable bancaire a pour mission de produire les états financiers de la banque à l’attention des autorités de tutelle, des investisseurs, de la direction générale et d’appliquer des normes comptables spécifiques. Il organise, pilote et vérifie la qualité et la fiabilité des informations financières et fiscales qui transitent au sein de la banque.

Autres intitulés

  • Comptable consolidation
  • Contrôleur comptable
  • Analyste comptable
  • Consolideur bancaire
  • Superviseur comptable,
  • Chargé de reporting comptable
  • Responsable d’unité comptable
  • Responsable normes comptables ou prudentielles

 

Activités principales

Gestion comptable et administrative

  • Garantir la production comptable du secteur confié.
  • Vérifier au quotidien l’exactitude des traitements et mettre en place les schémas de traitement.
  • Valider les factures et contrats.
  • Assurer les relations avec les fournisseurs et les différentes directions.
  • Participer à l’imputation comptable et analytique des factures et au calcul des charges à payer ou produits à recevoir (cut off).
  • Organiser la transmission des informations nécessaires aux dépréciations clientèles.
  • Analyser la cohérence des informations comptables, résoudre les exceptions et les anomalies.
  • Effectuer les ajustements comptables.
  • Piloter et participer à la production des documents annuels de synthèse (bilan, compte de résultat, compte d’exploitation, état du patrimoine de l’entreprise).
  • Réaliser des analyses comptables ou de gestion à la demande des différentes directions.

 

Normes et principes comptables

  • Superviser la bonne application des normes comptables.
  • Faire évoluer les principes comptables en conformité avec la réglementation.
  • Effectuer une veille réglementaire pour une meilleure compréhension des normes IFRS.
  • Maintenir à disposition de tous les collaborateurs la documentation correspondante.

 

Reporting

  • Assurer un reporting de l’activité du service comptabilité à la direction générale et l’ACP (Autorité de Contrôle Prudentiel).
  • Assurer et valider la production des reportings comptables et réglementaires.
  • Veiller à intégrer les évolutions réglementaires dans les reportings via les systèmes informatiques de la banque.
  • Organiser les informations et justificatifs à remettre à l’ACP.
  • Organiser, piloter et participer à la production des différents tableaux de bord : trésorerie, ratios de solvabilité ou de trésorerie, coût du risque.

 

Production fiscale

  • Produire et contrôler les déclarations fiscales (TVA, déclaration européenne de services, coefficient de déduction de TVA, cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises, déclaration annuelle de résultats...).
  • Participer à l’arrêté comptable (mensuel ou trimestriel) sous l’angle fiscal.
  • Préparer les justificatifs dans le cadre des contrôles fiscaux.

 

Consolidation bancaire

  • Piloter et contrôler la comptabilité de la banque par rapport aux normes IFRS (retraitement de consolidation notamment).
  • Contrôler l’établissement des liasses de consolidation.
  • Produire les comptes consolidés, les annexes ainsi que tous les documents publiés sur les sites de communication financière.

 

Maîtrise d’ouvrage comptable et impact sur le back office

  • Organiser et piloter la remontée des informations comptables depuis les systèmes de gestion du back office  vers les outils comptables.
  • S’assurer que les paramétrages comptables de ces systèmes respectent les normes françaises et IFRS.
  • Conseiller les chefs de projet informatique dans l’application des normes et de leurs évolutions.

 

Activités éventuelles

Le comptable bancaire, suivant la place qu’il occupe et la taille de l’entreprise qui l’emploie, peut être associé aux activités de gestion de la paie.

 

Variabilité des activités

Selon le poste qu’il occupe, sa formation et la spécialisation qu’il a choisie, le comptable bancaire peut effectuer des tâches plus spécifiques.

On trouve notamment la maîtrise d’ouvrage comptable qui est orientée soit ; vers la gestion d’applications de comptabilité, de reporting, ce poste exige de solides connaissances informatiques associées aux notions comptables, soit ; vers les études d’évolution informatique. Il est amené à participer aux travaux liés à l’évolution et au paramétrage des logiciels de gestion de back office clientèle (gestion des crédits et des dépôts) et de trésorerie.

Le contrôle comptable est également une activité spécifique à rapprocher des fonctions d’audit et de contrôle interne. Elle peut s’effectuer sur les activités de back office, c'est-à-dire sur les transactions financières, les opérations de marché.

Un autre poste est accessible au comptable bancaire : il concerne les activités de reporting comptable ou réglementaire. Celles-ci consistent à faire remonter les informations comptables et de gestion, en les ayant préalablement analysées.

Pour finir, l’activité consolidation exige du comptable qu’il mette à disposition de la direction générale une photographie comptable précise du groupe et de ses filiales.

 

Rémunération

Jeune cadre : entre 40 et 45 k€

Cadre confirmé : entre 50 et 70 k€ (et plus selon l’expérience et les missions confiées)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Bonne connaissance du secteur bancaire : reportings bancaires, sensibilité aux notions de contrôle des risques et du respect de la conformité, bonne compréhension des visées stratégiques de l’entreprise
  • Analyse comptable : techniques de consolidation et des instruments financiers, connaissance des instruments financiers (titres, swaps, futures), expérience de recette lors d’un changement d’outil, maîtrise des techniques d’audit et de comptabilité bancaire, analyse des états financiers sociaux et consolidés
  • Réglementation et normes comptables : maîtrise des normes comptables françaises et internationales (IFRS), connaissance de la réglementation (LSF, SEPA, SOX), connaissance de la fiscalité française, connaissance de la comptabilité bancaire, des produits de marchés et des aspects réglementaires (Etats SURFI, déclarations Banque de France, Bâle II), connaissance de la réglementation liée à l’intégration fiscale
  • Informatique : maîtrise des outils informatiques et ERP comptables, maîtrise des outils informatiques (Excel, Word, Business Object, PowerPoint), outils de suivi comptable et applications réseau
  • Anglais professionnel

 

Aptitudes professionnelles

  • Capacité à dialoguer sur des sujets techniques avec des interlocuteurs étrangers
  • Organisation dans le travail pour traiter différentes sources d’informations
  • Travail d’équipe dans le but de communiquer avec l’ensemble des acteurs comptables
  • Rigueur du raisonnement pour produire des données fiables
  • Aptitude rédactionnelle afin de transmettre au mieux les informations
  • Réactivité et adaptabilité pour faire face à des pics d’activité dus aux délais réglementaires à respecter
  • Capacité d’analyse, d’interprétation, et de conceptualisation des données chiffrées

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formation de niveau Bac + 3 : diplôme de comptabilité et de gestion
  • Formation de niveau Bac + 5 : diplôme supérieur de comptabilité et de gestion
  • Formation de niveau Bac + 5 (master 2) spécialisée en gestion, en comptabilité, contrôle, audit, secteur banque
  • Ecole de commerce option finance ou comptabilité

 

Durée d’expérience

L’expérience professionnelle exigée pour accéder à un poste cadre en comptabilité bancaire est très souvent de 2/3 ans, dans le domaine de l’audit, l’analyse comptable, la consolidation, ou le contrôle de gestion.

La connaissance du secteur bancaire apparaît comme un atout majeur pour une candidature. Des postes non cadres en comptabilité bancaire peuvent être également accessibles à des jeunes diplômés de niveau Bac + 2/3 (souvent en alternance).

 

Postes précédents (P-1)

  • Auditeur
  • Chargé d’études comptables

 

Qui recrute ?

  • Banques de réseau
  • Banques de financement et d’investissement
  • Filiales des grands groupes bancaires
  • Organismes de crédit
  • Entreprises industrielles possédant une filiale bancaire

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Direction générale et financière
  • Tous les services

 

Externes :

  • Fournisseurs
  • Commissaires aux comptes
  • Contrôleurs fiscaux
  • Contrôleurs ACP

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Contrôleur de gestion
  • Responsable d’un service de comptabilité bancaire
  • Responsable de projet informatique (notamment dans le cadre de la mise en place d’un Système d’Information Comptable)
  • Cadre financier

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

La fonction de comptable bancaire a évolué depuis une dizaine d’années, notamment en raison du passage aux normes IAS/IFRS: celles-ci ont introduit de nouveaux concepts (notion de « juste valeur » et d’actualisation) et de nouvelles directives comptables. Par ailleurs, la fonction s’est adaptée à l’évolution croissante des systèmes d’information: les logiciels comptables sont intégrés aux ERP et en lien constant avec les différentes directions de l’entreprise. Enfin, le raccourcissement des délais de clôture des comptes impose de revoir les process et d’avoir une organisation de plus en plus stricte.

Le déploiement de Bâle III devrait encore modifier les règles de fonctionnement de la comptabilité bancaire, exigeant toujours plus d’adaptabilité et de réactivité.

Mots-clés : comptabilitémétiercomptabilitécomptablebanque