Souscripteur en assurances collectives - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Gestion, finance, administration

lu 986 fois | publié le 17/10/2017

Souscripteur en assurances collectives

Le souscripteur en assurances collectives élabore, négocie et assure le suivi de contrats collectifs d’assurance (prévoyance, santé, vie, épargne retraite) souscrits par des entreprises à l’intention de leur personnel (décès, invalidité-incapacité, perte d’emploi). Il analyse leurs besoins et évalue les risques à assurer, propose une offre de souscription avec tarification et conditions contractuelles, puis participe à la finalisation du contrat.

Autres intitulés

  • Tarificateur en assurances collectives
  • Souscripteur santé et prévoyance
  • Gestionnaire/souscripteur en assurances collectives
  • Gestionnaire santé en assurance

 

Activités principales

Étude technique et financière des affaires en prévoyance et santé collective, et tarification

  • Étudier les appels d’offres ou les cahiers des charges des clients transmis par les inspecteurs commerciaux, les vérificateurs de risques, ou les agents généraux et courtiers pour réaliser des simulations, notamment budgétaires, de nouveaux contrats ou des modifications sur les contrats existants.
  • Analyser, sous un angle statistique et juridique, chaque risque à assurer et vérifier dans quelle mesure il peut être garanti.
  • Définir les conditions de souscription dans lesquelles les risques peuvent être assurés et réassurés : tarification et franchises, plafond de garanties…
  • Rédiger l’offre de souscription contenant le projet de contrat ou une notice explicative mentionnant précisément le tarif, ce que comprennent les garanties et les obligations de l’assuré.
  • Répondre aux questions de la clientèle ou des intermédiaires (agents généraux, courtiers) sur la proposition de contrat (montant des garanties proposées et critères de tarification).
  • Participer avec les commerciaux et/ou intermédiaires (courtiers, agents généraux) aux négociations avec les clients permettant de finaliser l’offre de souscription.

 

Suivi de la gestion des contrats

  • Prendre part à la rédaction de documents contractuels (émission de contrats, avenants d’extension…).
  • Suivre la mise en œuvre opérationnelle des contrats, analyser leur rentabilité et procéder, si nécessaire, aux ajustements de la tarification en fonction de nouveaux paramètres.
  • Mettre en place des tableaux de bord pour assurer le suivi de l’activité en termes de résultats techniques.
  • Assurer, en lien avec les commerciaux, des présentations de comptes aux clients ou aux courtiers.
  • Traiter les réponses aux demandes de réouverture conformément aux procédures en vigueur.

 

Activités éventuelles

  • Entretenir et développer les liens commerciaux avec les clients et avec les intermédiaires (courtiers et agents généraux d’assurance).
  • Participer au développement de nouveaux contrats ou produits en définissant les conditions de garantie et les normes de tarification.
  • Rédiger des guides et documents d’information.
  • Réaliser des études ponctuelles en matière de prestations, assurer une veille concurrentielle.
  • Contribuer à l’amélioration des outils analytiques.

 

Variabilité des activités

Le profil des souscripteurs peut varier selon…

Le type de structure :

  • Dans les cabinets de courtage : les souscripteurs ont plus un profil de commercial car ils ont davantage un rôle d’intermédiation entre l’assureur et le client final. Les attendus en termes de négociation sont forts.
  • Dans les sociétés de réassurance : les compétences purement techniques et les connaissances comptables seront davantage mises en avant et le profil de souscripteur pourra plus se rapprocher de celui d’actuaire.

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 20 et 30 k€

Jeune cadre : entre 30 et 40 k€

Cadre confirmé : entre 40 et 70 k€

(Fourchettes de rémunération selon profil, niveau d’expérience, responsabilité hiérarchique, taille et statut d’entreprise…)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Compétences techniques en assurance pour savoir apporter un diagnostic technique et préconiser des contrats adaptés à des demandes spécifiques
  • Connaissances statistiques pour savoir évaluer et apprécier les risques, notamment liées à la démographie (évolution de la pyramide des âges, tables de mortalité, calculs des rentes)
  • Bonne connaissance d’Excel, voire de SAS et VBA
  • Connaissances réglementaires et fiscales spécifiques (retraites collectives, santé…)

 

Aptitudes professionnelles

  • Curiosité à l’égard du monde de l’entreprise, de ses évolutions, et face aux mutations du monde du travail
  • Esprit d’analyse, de synthèse et aisance rédactionnelle
  • Rigueur intellectuelle et sens de l’organisation
  • Qualités commerciales, sens de la négociation, force d’argumentation
  • Résistance au stress

 

Le profil

Diplômes requis

  • Bac +4/5 (gestion, économie, économétrie, statistiques, mathématiques appliquées, droit des assurances)
  • Diplôme d’actuaire
  • Diplôme de l’École nationale d’assurances
  • Diplôme des Instituts des assurances
  • Écoles supérieures de commerce et de management
  • Master 2 en droit des assurances

 

Durée d’expérience

Généralement, une première expérience d’environ deux ans est nécessaire, que ce soit en assurance de personnes spécialisée dans une branche (prévoyance, vie, épargne retraite, emprunteurs) ou en tarification d’assurance.

 

Postes précédents (P-1)

  • Actuaire
  • Gestionnaire de contrats
  • Rédacteur juridique
  • Tarificateur

 

Qui recrute ?

  • Cabinets d’agent général d’assurance
  • Cabinets de courtage
  • Sociétés d’assurance et de réassurance
  • Sociétés d’assurance mutuelles

 

Rattachement hiérarchique

  • Directeur ou responsable de cabinet de courtage
  • Gestionnaire de portefeuille
  • Responsable de département/service souscription

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Actuaires
  • Chargés d’études marketing
  • Gestionnaires sinistres
  • Inspecteurs commerciaux
  • Juristes droit des assurances
  • Vérificateurs de risques

 

Externes :

  • Agents généraux d’assurance
  • Courtiers
  • Souscripteurs en réassurance

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Actuaire
  • Auditeur interne
  • Inspecteur commercial
  • Responsable département/division souscription
  • Souscripteur réassurance

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Depuis 2016 et consécutivement à l’ANI de janvier 2013 (loi de sécurisation de l’emploi), chaque entreprise est obligée de mettre en place une complémentaire santé pour tous ses salariés, en complément des garanties de base d’assurance maladie fournies par la Sécurité sociale. Les salariés appartenant à la même catégorie de personnel doivent bénéficier des mêmes garanties, ce qui oblige l’entreprise à souscrire un contrat à adhésion obligatoire assurant des « garanties socles » identiques pour tous les salariés. Ces garanties posent des forfaits minimum pour le remboursement de verres correcteurs, de prothèses dentaires, le remboursement intégral du ticket modérateur et une prise en charge hospitalière.

Des couvertures santé « surcomplémentaires » peuvent aussi être proposées aux salariés des entreprises. À la charge du salarié souscripteur, cette fois, elles permettent de couvrir des frais traditionnellement non remboursés ou mal indemnisés, comme en chiropractie ou en ostéopathie.

Le marché des « surcomplémentaires » est devenu très concurrentiel, celle-ci constituant le principal élément différenciant entre les acteurs de l’assurance.