Responsable de programmes immobiliers - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Etudes, recherche et développement

commentaire (0) | lu 22763 fois | publié le 14/09/2017

Responsable de programmes immobiliers

Il a la responsabilité globale d’un programme immobilier dans tous ses aspects (technique, juridique, commercial, financier, social...). Sa tâche consiste à réaliser le montage, la coordination et le suivi de son ou ses programmes, de la rédaction du programme jusqu’à la livraison de l’ouvrage.

Autres intitulés

  • Responsable montage de programmes immobiliers 
  • conducteur de programmes
  • chargé d’opérations
  • monteur d’opérations
  • chef de projet programmes
  • directeur de programmes immobiliers

 

Activités principales

Mise en place des études de faisabilité

  • Analyser les besoins spécifiques au niveau technique, administratif et financier, les orientations fondamentales, souligner les écueils à éviter.
  • Participer à la recherche d’opportunités foncières.
  • Mesurer les risques d’une programmation, en insistant sur la durée dans laquelle l’opération s’inscrit.
  • Établir un plan de financement.
  • Préparer le comité d’engagement.

 

Montage d’opérations

  • Assurer la mise en œuvre des appels d’offres.
  • Procéder au montage juridique et financier.
  • Désigner la maîtrise d’œuvre et les prestataires.
  • Déposer le permis de construire, conjointement avec l’ensemble des intervenants (technique, commercial...), ainsi que toutes les autorisations administratives (démolition, défrichement, pompage...).
  • Coordonner l’ensemble des intervenants internes et externes.
  • Piloter le maître d’œuvre lors du montage opérationnel de l’opération.

 

Gestion technique des programmes

  • S’assurer, par l’intermédiaire de la maîtrise d’œuvre, du respect des plannings, des budgets et de la bonne exécution de l’ouvrage.
  • Veiller à ce que les délais d’exécution des travaux soient rigoureusement respectés.

 

Gestion financière et juridique

  • Participer aux phases de consultation, de lancement des appels d’offres et de la désignation des entreprises.
  • Négocier les différents contrats avec les prestataires.
  • Assurer, durant toute l’opération, un suivi financier et administratif.
  • Gérer les éventuels contentieux avec les entreprises.
  • Rédiger la matrice des actes de vente, le règlement de copropriété et les garanties financières en liaison avec les services juridiques et les notaires.

 

Appui au volet commercial

  • Définir le projet immobilier avec l’équipe commerciale.
  • Préparer le lancement commercial.
  • Établir la grille des prix.
  • Suivre la commercialisation et les négociations commerciales.
  • Organiser la réception et la livraison des opérations immobilières aux clients.
  • Veiller au respect des délais de signature et au suivi des encaissements.

 

Activités éventuelles

  • Manager une équipe d’assistants chargés de programmes.
  • Participer en amont à la prospection foncière.

 

Variabilité des activités

Les activités du responsable de programmes immobiliers peuvent varier selon…

La taille et l’organisation de l’entreprise :

Au sein de grandes structures (grandes entreprises, groupes) dotées d’un réseau d’agences important, les responsables de programmes exercent leurs missions sous l’autorité d’un ou plusieurs directeurs de programmes immobiliers et encadrent des assistants chargés de programmes présents sur des fonctions plus opérationnelles (suivi administratif des dossiers, relance des clients et des prestataires). Ces cadres peuvent se répartir entre différents pôles d’expertise (construction privée, publique, opération de rénovation). Au sein de structures plus petites, les agences disposent soit de responsables de programmes généralistes capables de prendre en charge tous les types de marchés, soit d’experts spécialisés.

 

Le périmètre de responsabilité du cadre :

Le responsable de programmes immobiliers prend en charge tout ou partie d’une opération immobilière. Son action peut être circonscrite au montage administratif et financier du projet. Mais elle peut également aller du pilotage de toute l’opération jusqu’à la remise de l’ouvrage au client. Il supervise alors le montage, le suivi des travaux, la livraison et assure le service après-vente.

Il est fréquent de trouver des monteurs d’opérations qui assurent à la fois la prospection foncière et le montage au sein de petites structures.

Lorsqu’il s’agit d’un patrimoine existant, on parle alors de responsable de programmes de réhabilitation ou de chargé d’opérations de réhabilitation.

 

Le type de marché et d’employeur :

Le responsable de programmes immobiliers peut travailler sur des opérations de construction neuve, de rénovation/réhabilitation ou d’aménagement de l’espace. Lorsque le responsable de programmes immobiliers exerce chez un promoteur-constructeur, il gère l’ensemble de l’opération immobilière (prospection, montage, suivi, livraison). Lorsqu’il évolue dans des structures publiques (État, collectivités, entreprises publiques), il intervient en appui des services techniques et de l’urbanisme, en maîtrise d’ouvrage déléguée. Il participe à l’élaboration architecturale du projet et gère dans son intégralité l’exécution du programme (suivi des travaux, service après-vente, etc.). Dans ce contexte, le responsable de programmes immobiliers doit alors être au fait des procédures de passation des marchés publics (y compris celles des partenariats public/privé).

 

Le montage des opérations à l’international :

Selon le type de commande, le responsable de programmes immobiliers peut s’investir dans le montage et le pilotage d’opérations à l’international. Il gérera l’ensemble du projet ou une partie en établissant un partenariat avec un homologue au niveau local. Dans ce cas, il se concentre principalement sur les activités de montage du programme. La maîtrise d’une langue étrangère et la connaissance des environnements juridiques, fiscaux et administratifs du pays d’implantation sont alors impératives. De même, la mobilité est importante, dans la mesure où il est amené à se déplacer sur le site du chantier pour contrôler l’avancée et la conformité des travaux.

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 30 et 40 k€

Jeune cadre : entre 40 et 50 k€

Cadre confirmé : entre 50 et 90 k€

+ part variable

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Très bonne connaissance de l’univers de l’immobilier et de la construction car le métier de responsable de programmes immobiliers se situe au point de convergence des deux secteurs
  • Bonne culture technique de l’exécution des travaux afin d’évaluer la conformité des réalisations au regard du cahier des charges et des normes de sécurité en vigueur
  • Compétences financières pour assurer le suivi et le contrôle financier
  • Compétences fortes en gestion de projet : beaucoup d’organisation et de rigueur, de la méthode et un esprit de synthèse pour pouvoir gérer un projet du début à la fin, mais aussi plusieurs projets en même temps
  • Capacités d’analyse des enjeux sociaux, commerciaux, économiques et techniques de l’opération
  • Maîtrise des aspects réglementaires et notamment des différents codes de la construction, de l’urbanisme, de l’environnement...

 

Aptitudes professionnelles

  • Dynamisme et créativité pour s’adapter aux clients et aux aléas du projet
  • Sens de la négociation et de la gestion contractuelle pour mener à bien les différents objectifs du projet en termes de coûts, de délais et de qualité
  • Très bonne capacité de communication et d’adaptation à différents publics et interlocuteurs
  • Mobilité et disponibilité car le responsable de programmes immobiliers est amené à se déplacer fréquemment
  • Qualités managériales
  • Capacité à arbitrer en cas de conflit, de contentieux

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formation de niveau Bac +2/3 : DUT et BTS génie civil
  • Formation de niveau Bac +5 : master 2 en ingénierie immobilière, en droit de l’immobilier, de l’urbanisme ou de la construction, Sciences Po Urba ou diplômes d’architecte DPLG, ICH ou ESPI
  • Écoles d’ingénieurs (ENSAM, ESTP...)
  • Écoles supérieures de commerce et de gestion

 

Durée d’expérience

Compte tenu des responsabilités (surtout financières) qu’elle implique, l’activité du responsable de programmes immobiliers demeure peu ouverte aux jeunes diplômés. En l’occurrence, une première expérience en recherche foncière ou en expertise se révèle souvent très utile pour accéder à cette fonction.

Certaines entreprises acceptent cependant de recruter des débutants en tant qu’assistants au montage d’opérations ou en tant que responsable de programmes juniors.

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Maîtres d’ouvrage privés : Promoteurs constructeurs, constructeurs de maisons individuelles, sociétés de gestion immobilière, cabinets d’administration de biens,  sociétés foncières, investisseurs professionnels, assurances et mutuelles, banques
  • Maîtres d’ouvrages publics : État, collectivités locales, établissements publics
  • SEM (Sociétés d’économie mixte) et HLM (OPHLM, OPAC, SA, Coopératives...)
  • Direction immobilière de grandes entreprises privées ou publiques

 

Rattachement hiérarchique

  • Directeur du développement
  • Directeur de programme
  • Directeur régional
  • Directeur technique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Direction commerciale
  • Direction financière
  • Direction juridique
  • Direction de la communication
  • Direction technique

 

Externes :

  • Élus
  • Collectivités locales
  • Maîtres d’œuvre
  • Architectes
  • Client final
  • Bureaux d’études techniques
  • Géomètre
  • Notaire
  • Bailleurs sociaux
  • Économiste de la construction
  • Bureaux de contrôle
  • Promoteurs immobiliers
  • Communautés urbaines

 

Evolution professionnelle (P+1)

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Les crises immobilières successives n’ont pas épargné les métiers des programmes immobiliers. Ces derniers sont actuellement de plus en plus difficiles à financer, à rentabiliser... Les différents marchés (immobilier d’entreprise, de santé, résidences étudiantes, résidences seniors, résidences de loisir, logement, commerce) fonctionnent de manière différente, selon les impulsions politiques données. On assiste par ailleurs à une crise du logement, avec de forts besoins en logements sociaux. Cela renforce la diversification des programmes immobiliers, avec notamment la vente en VEFA entre les promoteurs immobiliers et les bailleurs sociaux.

La mise en œuvre de grands projets, tels que les conventions ANRU ou encore le Grand Paris, favorise le développement du métier de responsable de programmes immobiliers. Néanmoins, il existe de fortes disparités territoriales entre les zones urbaines aux besoins croissants, et les zones rurales.

La montée en puissance des exigences de développement durable, tant dans les mentalités que dans la mise en place de réglementation, oblige le responsable de programmes immobiliers à une bonne maîtrise des évolutions réglementaires. En termes de certifications (HQE), de labellisations, il doit sans cesse innover et proposer aux futurs acquéreurs des solutions avancées d’économie d’énergie par exemple. Les réglementations thermiques (RT 2012 et 2020) sont d’actualité, ainsi que la réglementation sur l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Il doit également maîtriser certains aspects de la règlementation fiscale.