Responsable d'un laboratoire d'analyse R&D (chimie) - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Etudes, recherche et développement

lu 4703 fois | publié le 14/09/2017

Responsable d'un laboratoire d'analyse R&D (chimie)

Le responsable d’un laboratoire d’analyse R&D encadre les équipes chargées d’effectuer les analyses qui permettent d’une part d’identifier les caractéristiques de nouveaux composés ou produits et d’autre part de mettre au point de nouvelles méthodes d’analyse. Le responsable d’un laboratoire contrôle qualité (sur site de production) encadre les équipes chargées de réaliser les analyses et tests des produits en cours et en fin de production.

Autres intitulés

  • Responsable contrôle qualité sur site
  • Responsable chimie analytique
  • Ingénieur analyse chimique
  • Ingénieur procédés d’analyse

 

Activités principales

Activités communes aux deux métiers :

Encadrement de l’équipe du laboratoire

  • Gérer le planning des techniciens du laboratoire et notamment les problématiques liées à une activité en continu.
  • Définir les formations et assurer la montée en compétences de son équipe.
  • Recruter et évaluer le personnel du laboratoire.
  • Réaliser les entretiens professionnels, d’évaluation, de formation...

 

Réalisation des analyses

  • Mettre en place les instruments et les protocoles nécessaires à la réalisation des essais, mesures, contrôles et mises au point, et garantir leur productivité et le respect des normes et procédures.
  • Définir les règles de sécurité lors des mesures et gérer les habilitations à l’utilisation des matériels.
  • Superviser l’installation des équipements et veiller au bon fonctionnement des appareils de laboratoire.
  • Faire procéder aux tests du matériel d’analyse en effectuant des simulations de fonctionnement.
  • Superviser le prélèvement et l’analyse des matières premières de manière à identifier les constituants des produits (déformuler), évaluer la pureté des composés ou leurs caractéristiques.
  • Relever les paramètres et l'enregistrement des mesures et caractériser les produits grâce à des technologies telles que la spectrométrie de masse, la diffusion de la lumière, la chromatographie, la RMN (résonnance magnétique nucléaire),  les polymérisations, les analyses de surface...
  • Assurer le suivi réactionnel en cours de synthèse.
  • Superviser le recueil des résultats des tests, mettre en forme les informations provenant des systèmes de mesures et extraire les données pertinentes afin de délivrer des résultats exploitables.
  • Assurer une veille scientifique concurrentielle et réglementaire sur son marché.

 

Activités spécifiques au responsable de laboratoire d’analyse R&D :

Conception des méthodes et techniques d’analyse R&D

  • Effectuer une veille technologique sur les outils et procédés d'analyse pour faire évoluer les équipements.
  • Analyser les cahiers des charges, les dossiers documentaires du service R&D afin de prendre connaissance des spécifications des produits.
  • Aider les clients (internes ou externes) à traduire leurs problèmes en termes de prestations analytiques.
  • Qualifier les substances chimiques de référence.
  • Déterminer les spécifications à analyser en prenant en compte toutes les problématiques des produits.
  • Concevoir les moyens d'essais et mettre au point les méthodologies et techniques de mesure.
  • Rédiger les procédures d'analyse et concevoir les fiches d’analyse.
  • Proposer des améliorations et/ou modifications des méthodes et procédures de tests et essais.

 

Activités spécifiques au responsable contrôle qualité sur site :

Analyse et compte-rendu des tests liés au contrôle qualité

  • Superviser le prélèvement et l’analyse des produits à caractériser.
  • Gérer les analyses physico-chimiques et biologiques afin de tester la qualité du produit (produit isolé, intermédiaires de synthèse, produit fini) en le soumettant éventuellement à différentes contraintes de fonctionnement, de résistance, d’endurance, dans des conditions de température, de pression et de mouvement variables.
  • Faire procéder à des calculs de fiabilité et de probabilité sur les risques de dysfonctionnement durant le cycle de vie du produit.
  • Interpréter les résultats et analyser les écarts obtenus par rapport aux spécifications du produit et aux performances attendues, définis dans le cahier des charges.
  • Diagnostiquer les points de défaillance, en rechercher les causes et évaluer leurs conséquences sur le produit final.
  • Contrôler les rapports d’analyse effectués qui consignent les défauts et défaillances détectés et proposer des mesures correctives.
  • Valider la conformité analytique des produits finis afin d’assurer la libération des lots en production.
  • Présenter les méthodes d’analyses et leurs résultats lors des inspections par les autorités de contrôle.

 

Activités éventuelles

  • Superviser les analyses écotoxicologiques telles que les rejets d’eaux usées, sur certains sites industriels.
  • Travailler sur des projets développement de méthodes analytiques, de manière à proposer des solutions innovantes (pour certains spécialistes en chimie analytique).

 

Variabilité des activités

Les activités du responsable d’un laboratoire d’analyse R&D et d’un responsable contrôle qualité peuvent varier selon…

La taille et l’organisation de l’entreprise :

  • Dans les grandes entreprises, l’activité d’analyse en recherche est nettement séparée de l’analyse qualité réalisée sur le site de production.
  • Dans des entreprises plus petites, un même laboratoire peut assurer les analyses R&D et les analyses de contrôle qualité en production.

 

Le type de produit fabriqué :

Dans les entreprises fabriquant des produits en une seule opération, le contrôle qualité est réalisé en fin de production. Pour d’autres produits, notamment ceux qui nécessitent des processus de fabrication longs et complexes, le responsable qualité intervient tout au long du processus de fabrication afin de réaliser des suivis réactionnels en cours de synthèse et tester entre chaque phase les intermédiaires de synthèse.

 

La spécialité :

Les méthodes d’analyse peuvent différer selon les différentes spécialités : chimie minérale, chimie des polymères, chimie organique, analyse industrielle. L’analyse industrielle porte sur le développement des techniques pour suivre les procédés en ligne.

Dans certaines entreprises, un même laboratoire peut assurer les analyses R&D et les analyses de contrôle qualité en production.

 

Rémunération

Jeune cadre : entre  35 et 45 k€

Cadre confirmé : entre 45 et 65 k€

(Fourchettes de rémunération selon profil, niveau d’expérience, responsabilité hiérarchique, taille de l’entreprise, animation d’équipes...)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Très bonne connaissances en chimie analytique ou en galénique
  • Excellentes connaissance des procédés de caractérisation physico-chimique, caractérisation mécanique, des techniques analytiques et spectroscopiques
  • Excellentes connaissances scientifiques de la réglementation chimique et / ou cosmétique européenne lié aux produits développés ou industrialisés
  • Maîtrise des logiciels de chimie
  • Très bonne maîtrise de l’anglais
  • Maîtrise de la veille technologique afin de s’informer sur les nouveaux procédés

 

Aptitudes professionnelles

  • Rigueur  pour s’assurer du strict respect des normes de qualité en vigueur
  • Qualités de synthèse et d’analyse pour discerner, parmi toutes les pistes envisageables, les meilleures techniques à sa disposition
  • Curiosité, goût de l’innovation, force de proposition pour concevoir de nouvelles méthodes d’analyse
  • Bonnes qualités d’encadrement pour animer et coordonner le travail de son équipe
  • Excellentes qualités relationnelles et de communication, afin d’assurer l’interface avec les autorités de contrôle et le service production
  • Réactivité, afin de proposer rapidement des solutions aux problématiques rencontrées lors du processus de fabrication

 

Le profil

Diplômes requis

  • École d’ingénieurs chimistes/procédés des écoles de la Fédération Gay Lussac
  • École d’ingénieurs (généralistes, avec spécialisation en chimie, biologie...)
  • Formation de niveau Bac +5 (master) spécialisée en chimie, biologie, biochimie, toxicologie, écotoxicologie, matériaux... Il existe des masters spécialisés en analyse et contrôle qualité en chimie et biochimie.
  • Formation de niveau Bac + 8 (doctorat) en chimie, pharmacie, biologie... Le diplôme de pharmacien est très apprécié dans le secteur cosmétique et de la chimie fine destinée à l’industrie pharmaceutique.
  • Des certifications dispensées par l’AFNOR peuvent être suivies par les personnes travaillant dans des entreprises mettant en œuvre certaines normes ISO.

 

Durée d’expérience

Ce poste s’adresse surtout aux jeunes cadres bénéficiant d’une première expérience de deux ans minimum ou à des cadres confirmés. Le poste peut être proposé aux jeunes docteurs qui ont travaillé dans ce domaine dès la soutenance de leur thèse.

Il peut également être ouvert, dans le cadre d’une promotion interne à des personnes Bac + 2/3 (DUT, licence professionnelle) ayant une expérience de 5 à 10 ans minimum en tant que technicien dans ce domaine.

 

Postes précédents (P-1)

  • Chimiste/technicien chimiste
  • Chercheur
  • Assistant d’un responsable de laboratoire d’analyses
  • Ingénieur / responsable formulation
  • Ingénieur contrôle qualité

 

Qui recrute ?

  • Entreprises de la branche des industries chimiques : fabrication de produits pharmaceutiques de base, savons, parfums et produits d’entretien, chimie minérale, chimie organique...
  • Ce métier est également présent dans d’autres branches industrielles : industries du médicament, agro-alimentaire, plasturgie, caoutchouc, papiers-cartons, ciment...
  • Laboratoires d’analyses industriels ou publics
  • Laboratoires d’essais écotoxicologiques

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • R&D
  • Production
  • Affaires réglementaires
  • QHSSE
  • Achats

 

Externes :

  • Laboratoires en charge des analyses écotoxicologiques
  • Autorités de contrôle

 

Evolution professionnelle (P+1)

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Le contrôle qualité à toutes les étapes est devenu un élément primordial pour les entreprises du secteur pour s’assurer que le produit répond au cahier des charges et aux attentes du client.

Le développement des référentiels internationaux de régulation des marchés (normalisation, certification, systèmes de management de la qualité) et une demande croissante de la part des consommateurs de sécurisation des produits mis sur le marché incitent les entreprises à rechercher des professionnels qualifiés et compétents dans les domaines de l'analyse et du contrôle qualité. De plus, les Etats (Europe, pays partenaires) ont besoin de mettre en place des structures de surveillance du marché nécessitant des spécialistes en analyse et contrôles divers.

Des réglementations des produits chimiques similaires à REACH sont en cours d'introduction dans d'autres parties du monde et plusieurs pays renforcent leurs programmes existants (par exemple, la Chine, le Japon, la Corée, la Turquie, le Canada, l'Australie, les États-Unis), multipliant les analyses en fonction des critères parfois différents des différentes législations. Des laboratoires indépendants peuvent être de plus en plus souvent sollicités afin de garantir la bonne prise en compte de toutes les réglementations. Certains laboratoires d’analyses sont spécialisés dans les essais éco-toxicologiques et recrutent des spécialistes de ce domaine.

Enfin, des contrôles de plus en plus nombreux et sophistiqués sont nécessaires, obligeant le responsable du laboratoire d’analyse à devoir investir dans de nouveaux types de matériels  coûteux, notamment dans le domaine de la chromatographie qui permettent de réduire considérablement le temps de cycle analytique.

Mots-clés : métierR&Dindustriechimie