Ingénieur tests et essais - Apec.fr - Cadres

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Etudes, recherche et développement

commentaire (0) | lu 3515 fois | publié le 14/09/2017

Ingénieur tests et essais

L’ingénieur tests et essais vérifie les différentes fonctionnalités et la conformité du produit en cours et en fin de développement. Il garantit la fiabilité technique et la sûreté des équipements, process et produits.

Autres intitulés

  • Ingénieur qualité
  • Ingénieur procédés et méthodes
  • Ingénieur en instrumentation scientifique
  • Ingénieur de validation
  • Ingénieur validation fonctionnelle

 

Activités principales

Conception et positionnement de l’offre

  • Définition et rédaction des programmes de tests
  • Analyser le cahier des charges, la documentation du bureau d’études et les plans du prototype afin de prendre connaissance des spécifications du produit.
  • Déterminer les spécifications à tester en rappelant toutes les défaillances qui peuvent intervenir au cours de la vie du produit.
  • Élaborer des scénarios et des plans de tests.
  • Concevoir les moyens d’essais (bancs d’essais) et mettre au point les méthodologies de mesure.
  • Rédiger les procédures d’essais.

 

Réalisation des contrôles, tests et essais

  • Étudier les pièces composant le prototype afin de contrôler leur conformité par rapport aux spécifications du cahier des charges.
  • Mettre en place les instruments et le protocole nécessaires à la réalisation des essais, mesures, contrôles et mises au point, et garantir leur productivité.
  • Procéder aux tests des produits sur les bancs d’essais en effectuant des simulations de fonctionnement.
  • Tester le produit en le soumettant à différentes contraintes de fonctionnement, de résistance, d’endurance, dans des conditions de température, de pression et de mouvement variables.
  • Relever les paramètres et l’enregistrement des mesures obtenues grâce à des machines informatiques ou électroniques récentes et perfectionnées.
  • Proposer des améliorations et/ou modifications des méthodes et procédures de tests et essais.

 

Analyse et compte-rendu des tests

  • Recueillir les résultats des tests, mettre en forme les informations issues des systèmes de mesures et extraire les données pertinentes afin de délivrer des résultats exploitables.
  • Procéder à des calculs de fiabilité et de probabilité sur les risques de dysfonctionnement durant le cycle de vie du produit.
  • Interpréter les résultats et analyser les écarts obtenus par rapport aux spécifications du produit et aux performances attendues définis dans le cahier des charges.
  • Diagnostiquer les points de défaillance, en rechercher les causes et évaluer leurs conséquences sur le produit final.
  • Rédiger un rapport de bilan des tests et essais effectués qui consigne les défauts et défaillances détectés.
  • Proposer des mesures correctives.

 

Activités éventuelles

L’ingénieur d’essais a un rôle d’interface entre les fonctions recherche, études et fabrication. Son domaine d’intervention peut donc s’étendre à d’autres tâches. Il peut notamment être amené à rédiger des documentations techniques sur le produit pour le compte du service fabrication.

S’il travaille chez un prestataire de services, il peut effectuer des tâches d’assistance technique, de maintenance ou de formation aux utilisateurs du produit développé grâce à son expertise technique.

Dans le cadre de propositions d’amélioration des méthodes et procédures de tests et essais, il effectue une veille technologique sur l’évolution des outils et procédés d’essais. Il peut participer éventuellement à l’élaboration de nouveaux bancs d’essais en relation avec les fournisseurs.

Sur des projets de taille importante, il peut être amené à encadrer une équipe de techniciens d’essais, dont le rôle principal est de préparer et d’effectuer les manipulations sur le banc d’essais et de délivrer les premières analyses des résultats. 

 

Variabilité des activités

En fonction de la taille du projet ou du département au sein duquel l’ingénieur tests et essais évolue, la largeur de son spectre d’intervention est variable :

  • S’il travaille sur des projets à effectif réduit, son rôle est plus polyvalent. Il définit les programmes des tests, effectue lui-même toutes les manipulations techniques sur le banc d’essais et analyse la totalité des résultats.
  • Si son équipe projet est plus importante, il participe à la phase de réalisation des tests et essais mais ne les effectue pas dans leur totalité. Assisté par des techniciens d’essais, il étudie plus en profondeur les données et mesures complexes résultant des tests.

Selon l’intitulé de son poste, son éventail d’intervention varie. Si son statut est non cadre, il occupe la fonction de technicien d’essais. Il est souvent issu d’une formation plus courte type BTS, DUT avec une spécialisation dans le domaine d’activité de l’entreprise ou complétée par une licence professionnelle. Son intervention est plus opérationnelle : paramétrage des appareillages, relevés de mesures. Avec l’ingénieur tests et essais, il peut participer à l’élaboration du programme d’essais mais son rôle est avant tout de préparer et d’effectuer les manipulations sur le banc d’essais ainsi que de délivrer des premières analyses de résultats.

Quant à l’ingénieur procédés et méthodes, il intervient davantage sur l’amélioration des processus et des équipements de production. Dans le secteur informatique, l’ingénieur validation a pour mission de vérifier la conformité d’un logiciel par rapport aux spécifications d’origine, ainsi que par rapport à des normes officielles. L’ingénieur validation fonctionnelle vérifie plus particulièrement que le produit correspond bien aux attentes des utilisateurs finaux.

Enfin, ses conditions de travail sont variables. Il peut travailler sur des bancs d’essais, dans des laboratoires de métrologie (pour les mesures de grande précision). Il peut également réaliser des essais dans des conditions réelles : par exemple tests sur pistes dans l’automobile ou encore essais en vol dans l’aéronautique. 

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 25 et 30 k€

Jeune cadre : entre 30 et 45 k€ 

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Compétences dans le domaine d’activité de l’entreprise pour appréhender l’ensemble des caractéristiques des produits développés par l’entreprise
  • Connaissances théoriques (physique, chimie, hydraulique, mathématiques) auxquels font appel les moyens ou les équipements de tests, afin de concevoir les procédures d’essais
  • Savoir utiliser les systèmes et instruments de mesure pour réaliser les tests en autonomie ou intervenir en soutien aux techniciens d’essais
  • Bonnes capacités rédactionnelles afin de rédiger les programmes de tests et le rapport du résultat des essais
  • Compréhension des processus et des métiers liés à la conception et à la fabrication du produit car l’ingénieur tests et essais est l’interface entre les fonctions recherche-études et fabrication
  • Bon niveau d’anglais technique car les documentations techniques sont souvent en anglais et les produits sont développés dans un environnement international

 

Aptitudes professionnelles

  • Créativité et sens de l’initiative car l’ingénieur tests et essais doit non seulement imaginer toutes les défaillances qui pourraient intervenir au cours de la vie des produits, mais aussi proposer des mesures correctives
  • Grande rigueur et sens de la minutie car les tests et essais ne laissent pas de place à l’approximation ou à l’improvisation. Les failles non détectées peuvent avoir un impact négatif fort sur le produit final
  • Goût pour la technique et la manipulation des produits. L’ingénieur tests et essais touche directement le produit
  • Disponibilité car il peut être soumis à des astreintes, des horaires variables et des déplacements si les conditions d’essais le nécessitent
  • Bonnes capacités d’analyse et de synthèse car la réalisation d’essais suppose une succession minutieuse de contrôles, de mesures, de vérifications, qu’il s’agit ensuite d’analyser et d’interpréter pour publier des résultats fiables
  • Goût du contact car l’ingénieur d’essais travaille en équipe, avec d’autres ingénieurs et d’autres services en interne. Communication et dialogue sont indispensables à la bonne circulation des informations et à la qualité du travail

 

Le profil

Diplômes requis

  • Ingénieur spécialisé dans le domaine d’activité de l’entreprise (mécanique, électronique, informatique industrielle, électromécanique…)
  • Formation de type Master 1 (anciennement maîtrise) : IUP avec une spécialisation dans le domaine d’activité de l’entreprise
  • 3e cycle (Master) universitaire technique, spécialisé dans le domaine d’activité de l’entreprise

 

Durée d’expérience

Ce poste est accessible aux jeunes diplômés.

 

Postes précédents (P-1)

  • Technicien tests et essais
  • Ingénieur R&D

 

Qui recrute ?

  • Grandes et petites entreprises du secteur privé, en particulier dans les secteurs informatique, technologies de l’information, pharmacie, chimie, aéronautique, automobile, énergie…
  • Laboratoires tests et essais, prestataires de service
  • Organismes de contrôle et de certification 

 

Rattachement hiérarchique

  • Chef de projet R&D
  • Responsable du laboratoire d’essais
  • Directeur études, recherche et développement
  • Directeur technique 

 

Environnement de travail et interlocuteurs

  • Ingénieur R&D
  • Ingénieur calcul
  • Chef de produit technique
  • Directeur de projet R&D
  • Directeur de bureau d’études
  • Directeur de fabrication
  • Responsable sécurité/HSE
  • Directeur de programme R&D

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Ingénieur R&D
  • Chef de projet R&D
  • Ingénieur calcul
  • Responsable du laboratoire d'essais
  • Autres métiers de l'entreprise : ingénieur production, ingénieur bureau d'études

Mots-clés : métierR&Dessaistests