Ingénieur R&D - Apec.fr - Cadres
 
Etudes, recherche et développement

commentaire (0) | lu 2198 fois | publié le 01/12/2015

Ingénieur R&D

Finalité du métier

L'ingénieur R&D participe à la conception et au développement de nouveaux produits, services ou procédés dans le cadre d'un projet d'innovation.  

 

Autres intitulés

  • Ingénieur en recherche appliquée
  • Ingénieur d'études
  • Ingénieur développement
  • Ingénieur "domaine"
  • Ingénieur conception
  • Ingénieur modélisation
  • Ingénieur de recherche

 

Pour en savoir plus sur la fonction Conception et Recherche

 

Missions principales

Analyse et compréhension du positionnement produit

  • Échanger avec les équipes marketing, le chef de projet, voire le directeur de programme afin d'appréhender l'ensemble du programme.
  • Prendre connaissance des contraintes techniques du projet : délai, planning, budget.
  • Participer à l'analyse fonctionnelle des besoins utilisateurs.
  • Apporter si nécessaire un éclairage complémentaire sur l'identification des spécifications fonctionnelles du produit

 

Traduction des besoins fonctionnels en cahier des charges

  • Déterminer l'ensemble des outils nécessaires au développement produit, en tenant compte des contraintes du projet (délais, budgets...).
  • Étudier les spécifications et la faisabilité technologique du produit.
  • Élaborer et rédiger le cahier des charges technique, à partir des caractéristiques fonctionnelles du produit.

 

Conception et développement du produit

  • Choisir et exploiter les outils à disposition (Plaque verissage, outillage divers...) qui permettront d'optimiser les expérimentations.
  • Définir les paramètres à étudier : nature du produit, paramètres d'utilisation, process d'industrialisation...
  • Spécifier les différentes méthodes d'analyse qui permettront de développer des solutions innovantes, en tenant compte des contraintes techniques.
  • Valider la protection industrielle par le dépôt de brevet une fois le concept abouti.

 

Phase de tests et de validations

  • Définir les scénarios de test.
  • Tester, identifier et traiter les dysfonctionnements éventuels du produit développé.
  • Tester le produit dans différentes conditions, liées à celles de production et d'utilisation.
  • Interpréter et valider les résultats des tests effectués.
  • S'assurer de la conformité des spécifications du produit et des éléments qualité, en réponse à la demande exprimée par le client.

 

Correction et amélioration du produit

  • Adapter les spécifications du produit en tenant compte des tests effectués et des besoins utilisateurs.
  • Corriger si nécessaire la documentation technique.
  • Créer différentes versions du produit ou une version spécifique suite à une commande client.
  • Améliorer les caractéristiques du produit grâce à une veille technologique et concurrentielle.
  • Remplacer et optimiser des matériaux suite à la mise en place de nouvelles normes techniques ou à l'amélioration de la performance de ces matériaux.

 

Soutien à la mise en production et au lancement

  • Transmettre le cahier des charges techniques aux ingénieurs de production.
  • Échanger avec l'équipe de production sur les problèmes rencontrés sur la chaîne de production.
  • Dialoguer avec l'équipe marketing sur la valeur ajoutée du produit développé : innovation technique, positionnement concurrentiel.

 

Activités éventuelles

L'ingénieur R&D peut avoir des activités de veille (veille brevets et technologique, concurrentielle) pour identifier de nouvelles orientations scientifiques et animer la réflexion stratégique. Il peut faire du benchmarking, tester les produits concurrents, afin d'en extraire des données pertinentes, transposables aux spécifications de son produit.

Il peut aussi rassembler les éléments juridiques (lois, règlements, brevets...) nécessaires à l'évaluation de la faisabilité du projet, surtout dans les secteurs fortement soumis à des contraintes juridiques (agroalimentaire, santé...). À ce stade, il peut également participer à des réunions de brainstorming. Les innovations (produits ou procédés) qu'il a développées peuvent faire l'objet de dépôt de brevets.

Au stade semi-industriel, il peut être chargé de trouver les fournisseurs des matières premières et travailler les critères qualité en lien avec le service qualité.

 

Variabilité des activités

Plusieurs facteurs peuvent avoir un impact sur les activités de l'ingénieur R&D.

 

Selon le secteur d'activité de l'entreprise dans laquelle il travaille :

  • dans l'automobile et l'aérospatial, l'ingénieur R&D est amené à travailler en mode projet avec ses prestataires, avec lesquels il développe en commun les nouveaux produits.
  • dans la santé, l'agroalimentaire ou la cosmétique, il travaille en synergie avec des experts du domaine de recherche : biologistes, chimistes, médecins... Il doit aussi se documenter sur les réglementations sanitaires.
  • dans l'informatique et les télécoms, ses activités sont déterminées par la phase sur laquelle il intervient : étude de faisabilité technique, développement, tests, mise en production.

 

Selon la taille du projet et l'organisation :

  • projets avec cycles courts de développement nécessitant peu d'acteurs et pouvant être gérés de manière autonome par l'ingénieur R&D. Cela lui offre l'opportunité d'avoir une vision globale d'un cycle de recherche, de l'analyse des besoins client jusqu'à la livraison du produit.
  • projets avec cycles longs de développement impliquant un grand nombre d'acteurs, ce qui nécessite une définition précise du champ d'action de chacun des intervenants. Dans ce cas, il travaille plus spécifiquement sur une phase du projet.

 

Selon que le département R&D de l'entreprise est plus tourné vers le développement ou l'adaptation d'innovations technologiques de nouveau produit, il est en relation avec des interlocuteurs différents. Si le département est plus orienté vers le développement, l'ingénieur R&D est amené à collaborer étroitement avec les autres départements de l'entreprise : marketing, équipes de recherche, direction générale.

 

Si le département est plus orienté intégration, il est davantage en contact avec le client final afin d'adapter l'innovation technologique aux spécifications du produit demandé. Il peut participer aussi à l'écriture de la documentation technique du produit.

 

Le type de contrat de travail varie en fonction du secteur de rattachement. Dans le secteur privé, les contrats proposés sont souvent des CDI. Dans le secteur public, le statut de l'ingénieur R&D est soit contractuel (CDD), soit fonctionnaire. Dans ce dernier cas, le poste s'obtient sur concours, avec à la clé un grade spécifique.

 

Salaire

Jeune diplômé : entre 24 k et 35 k€

Jeune cadre : entre 35 k et 50k€

 

Compétences requises

  • Des compétences techniques. L'ingénieur R&D possède de bonnes connaissances scientifiques du sujet lié au projet R&D, du fonctionnement d'un projet R&D (cycle de recherche, étapes de gestion d'un projet scientifique...) et du marché associé au projet afin de bien cerner l'environnement général de ses activités. Il maîtrise l'anglais, à l'oral comme à l'écrit, tant pour prendre connaissance des travaux menés, que pour rédiger ses propres conclusions.
  • Des qualités personnelles. L'ingénieur R&D possède de bonnes capacités à travailler en équipe car ce métier s'inscrit dans le cadre d'une équipe projet. Ses qualités relationnelles et de communication lui permettent de collaborer avec l'ensemble des départements de l'entreprise et d'échanger sur les sujets de recherche en interne ou dans les congrès. Organisé, il gère ses différents projets et respecte les contraintes définies préalablement (délais, coûts...). Rigoureux, il obtient des résultats fiables et sait tenir les délais. Ses qualités de synthèse et d'analyse l'amènent à discerner, parmi toutes les pistes envisageables, les solutions techniques intéressantes. Il possède enfin une aisance rédactionnelle pour ses rapports et notes scientifiques sur l'avancée de ses propres activités ou de son projet.

 

Profils les plus demandés

Diplômes

  • École d'ingénieurs généraliste ou spécialisée dans le domaine d'activité de l'entreprise.
  • 3e cycle universitaire (Master) technique spécialisé dans le domaine d'activité de l'entreprise ou de l'organisme public.
  • IUP, diplôme d'ingénieur maître spécialisé dans le domaine d'activité de l'entreprise.

 

Expérience

Un jeune diplômé peut intégrer ce poste.

 

Postes précédents

  • Ingénieur tests et essais
  • Assistant de recherche

 

Type d'employeurs

  • Grandes et petites entreprises du secteur privé, en particulier dans les secteurs agroalimentaire, informatique, technologies de l'information, santé, chimie, aéronautique, automobile, énergie, cosmétique...
  • Sociétés de conseil et d'ingénierie, éditeurs de logiciels dans les secteurs télécoms et informatique.
  • Organismes publics de recherche : CNRS, Inria, CEA, Cnes, Inserm, MNHN, Cirad, Inra...

 

Rattachement hiérarchique

  • Chef de projet R&D
  • Directeur études, recherche et développement

 

Environnement de travail et interlocuteurs

  • Chargé de recherche
  • Chef de produit technique
  • Ingénieur tests et essais
  • Ingénieur calcul
  • Responsable du laboratoire
  • Directeur de programme R&D

 

Evolution professionnelle

  • Chef de projet R&D
  • Ingénieur brevet
  • Ingénieur devis et estimation
  • Chef de produit technique
  • Ingénieur en valorisation de la recherche
  • Consultant en management de l'innovation

Mots-clés : métier