Ingénieur hydraulicien - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Etudes, recherche et développement

lu 3913 fois | publié le 14/09/2017

Ingénieur hydraulicien

Spécialiste de la mécanique des fluides, l'ingénieur hydraulicien conçoit et réalise les réseaux d'approvisionnement en eau. Il réalise les études techniques de faisabilité, assiste la maîtrise d'œuvre et assure la mise en route des installations.

Autres intitulés

  • Ingénieur études hydrauliques
  • Ingénieur traitement des eaux
  • Ingénieur d'études eau et assainissement

 

Activités principales

Réalisation d'études techniques préalables

  • Analyser les caractéristiques humaines et environnementales du lieu d'implantation prévu pour l'unité (étude d'impact) en prenant en compte les demandes du client dans son cahier des charges.
  • Réaliser des études de faisabilité et de conception par des mesures, analyses et calculs afin d'effectuer un avant-projet (ex : levées topographiques de niveaux d'eau, études de débit minimum biologique, contraintes vis-à-vis des cuves, études de passe à poissons, évaluation des risques hydrauliques, conception des aménagements, études de zonage d'assainissement, schémas directeurs d'assainissement pour les collectivités, diagnostics de réseaux d'eaux usées et réseaux pluviaux...).
  • Interpréter les résultats et en faire l'analyse critique. 
  • Définir les méthodes et outils de travail à utiliser, les choix des procédés et des matériaux appropriés pour la réalisation du projet.
  • Déterminer les corps de métiers à faire intervenir. 
  • Budgéter le projet pour le soumettre au client.

 

Assistance à la maîtrise d'ouvrage du chantier

Une fois le principe général de l'unité retenu (procédé, taille) et le budget calé :

  • Etablir des dossiers de consultation, lancer des appels d'offres pour sélectionner les entreprises, en concertation avec le client.
  • Réaliser des études de dimensionnement  (ex : calcul des débits, des pressions et du temps de séjour de l'eau dans un réseau de distribution, modélisation d'écoulement, calculs de zones inondables, schémas directeurs en eaux potable, eaux usées et eaux pluviales, diagnostics et modélisation de réseau en eaux potables et assainissement, détermination des diamètres de canalisation et des spécificités des équipements...).
  • Solliciter les techniciens et ingénieurs spécialisés (électricité, automatisme...) pour concevoir les plans d'exécution.
  • Coordonner les sous-traitants.
  • Apporter une assistance technique tout au long du projet. 
  • Assurer le suivi des travaux, aussi bien sur les aspects administratifs, techniques que financiers jusqu'à la fin du chantier en veillant à faire respecter les plannings, l'optimisation des coûts de réalisation et la qualité. 

 

Veille réglementaire et technique

  • Effectuer une veille juridique, réglementaire sur l'évolution de la législation en matière d'environnement.
  • Se tenir informé des évolutions techniques (nouveaux matériels, nouvelles techniques en génie civil, hydraulique ...).
  • Suivre et actualiser le dossier " Loi sur l'eau et les milieux aquatiques ".  

 

Mise en route des installations

  • Piloter les essais, régler les derniers détails et apporter une solution pratique aux derniers dysfonctionnements dans les installations complexes.

 

Activités commerciales

  • Participer aux  réponses aux appels d'offres.
  • Exercer une compétence technico-commerciale sur tout un secteur technique et/ou sur toute une région. 

 

Activités éventuelles

  • En tant que responsable d'unité, l'ingénieur hydraulicien  encadre une équipe de techniciens et d'ingénieurs : il assure le suivi des plannings et la coordination de ses équipes.
  • Il peut avoir un rôle plus commercial, gérer la relation client sur une région donnée (niveau régional, national ou international), participer au développement du secteur. 
  • En cas de problème sur les ouvrages, il peut avoir à effectuer des réparations, dépannages et mises au point. Il peut être soumis à des astreintes en cas de problèmes sur des installations ou suite à des catastrophes (inondations).

 

Variabilité des activités

Dans le domaine de l'eau, où le client est souvent une commune ou un syndicat intercommunal, l'ingénieur hydraulicien  peut avoir la responsabilité d'unités complètes. Il a en outre un rôle de conseil des collectivités dans les domaines de l'hydraulique et de l'environnement. Il est en contact  avec les collectivités locales avec lesquelles il développe et entretient des relations régulières.

Il peut par ailleurs être amené à intervenir directement dans le processus de production en participant à des missions techniques sur les projets du département (hydraulique fluvial, assainissement pluvial, modélisation d'écoulement, calculs de zones inondables...).

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 28 et 30 k€

Jeune cadre : entre 30 et 40 k€

Cadre confirmé : entre 40 et 50 k€

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Connaissances scientifiques et techniques pointues (en génie civil, hydraulique, hydrogéologie) particulièrement dans un contexte régional
  • Bonne maîtrise de la réglementation sur l'eau et l'environnement
  • Connaissance des domaines  traitement des eaux usées et déchets (techniques, réglementation...), hydraulique de réseau, métrologie (connaissances des limitations de mesures utilisées...), des différents types de traitement des eaux usées et de l'assainissement des stations d'épuration
  • Organisation et planification afin d'assurer la conduite de projets (études et maîtrise d'œuvre)
  • Maîtrise des logiciels de modélisation (logiciel 1D  Hec -Ras, Mike  11, Mike Flood, Mike Urban, Canoe ou similaires) et des outils de cartographie (Mapinfo)
  • Bonnes capacités rédactionnelles (rédaction des rapports et offres commerciales)
  • Connaissance des marchés publics et du service aux collectivités locales et territoriales
  • Culture générale de l'environnement

 

Aptitudes professionnelles

  • Rigueur et méthode afin de respecter les procédures techniques et assurer le suivi de chantiers
  • Esprit d'analyse pour organiser les données, les intégrer dans un modèle mathématique, les interpréter pour en tirer des conclusions
  • Sens du travail en équipe et ouverture d'esprit pour dialoguer avec différents interlocuteurs (collaborateurs internes, sous-traitants, clients/commanditaires, élus locaux...)
  • Aptitudes relationnelles, notamment pour gérer les relations avec les clients
  • Sens de l'innovation dans l'élaboration de projets (matériaux, outils, méthodes...)
  • Créativité et ingéniosité pour adapter et utiliser au mieux ses connaissances techniques
  • Capacité à défendre des contrats lorsque l'ingénieur hydraulicien est ingénieur d'affaires
  • Vigilance pour prendre les précautions nécessaires car l'ingénieur hydraulicien peut être amené à utiliser des matériaux dangereux surtout lorsqu'il intervient dans les circuits hydrauliques
  • Mobilité (déplacements sur le terrain pour rencontrer les différents acteurs et effectuer le suivi des travaux), de plus en plus à l'étranger avec le développement de l'internationalisation du marché de l'eau
  • Possibilité d'effectuer des astreintes, c'est-à-dire de travailler la nuit ou en fin de semaine, par exemple en cas de problème sur les installations ou les ouvrages ou suite à des catastrophes (inondations)

 

Le profil

Diplômes requis

  • Ecoles d'ingénieurs spécialisées dans l'hydraulique (Ense3, fusion de l'école nationale supérieure d'hydraulique et de mécanique de Grenoble et de l'école de l'énergie et du traitement de l'information, Ecole nationale supérieure d'électrotechnique, d'électronique d'informatique, d'hydraulique et des télécommunications de Toulouse ENSEEIHT, Ecole nationale du génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg  ENGEES)
  • Ecoles d'ingénieurs spécialisées en génie civil ou génie mécanique (Ecole nationale supérieure d'arts et métiers, Insa Lyon, Polytech Montpellier, Ecole des ponts ParisTech)
  • Ecoles d'ingénieurs spécialisées dans le domaine des travaux publics et de l'aménagement (école nationale des travaux publics d'Etat : ENTPE)
  • Ecoles d'ingénieurs généralistes
  • Plus rarement : masters universitaires (master de l'institut national polytechnique de Lorraine, spécialité Réseau de distribution d'énergie et de fluides, master Recherche énergie, fluides et environnement de l'université du Havre-Rouen)

 

Durée d’expérience

Les jeunes diplômés sont embauchés majoritairement dans les bureaux d'études. Ils peuvent s'orienter dans la gestion des collectivités territoriales après une première expérience. Les ingénieurs hydrauliciens qui ont une responsabilité plus globale et une fonction plus commerciale sont en général plus expérimentés. 

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Bureaux d'études techniques, sociétés d'ingénierie
  • Eco-industries : eau, dépollution des sols...
  • Collectivités locales ou territoriales : syndicats de commune, conseils généraux, conseils régionaux
  • Agences de l'eau  
  • Sociétés d'équipement (Compagnie du Bas Rhône et du Languedoc, Compagnie nationale du Rhône, Société du canal de Provence...) 
  • Sociétés d'exploitation d'ouvrages (EDF)... 
  • Ports autonomes

 

Rattachement hiérarchique

En entreprise :

 

En collectivité territoriale :

 

En cabinet conseil/bureau d'études :

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Ingénieurs spécialisés en électricité, projeteurs, conducteurs de travaux)
  • Chef de projet service hydraulique, traitement des eaux, assainissement
  • Responsable service hydraulique 
  • Service juridique (en appui ponctuel aux réponses aux appels d'offres)

 

Externes :

  • Collectivités, préfectures, conseils généraux,  syndicats des eaux, syndicats de rivières
  • Services de l'Etat : office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema)   
  • Sous-traitants et experts : architectes, spécialistes des process, bureaux d'études/sociétés d'ingénierie, groupement de maîtrises d'œuvre

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Responsable d'études, de projets
  • Responsable d'affaires
  • Chef de bureau d'études
  • Responsable d'agence
  • Ingénieur expert au niveau régional, national, international
  • Responsable d'une unité éco-hydraulique
  • Responsable de réseaux d'assainissement
  • Responsable de services techniques en collectivité

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Le renforcement des textes réglementaires dans le domaine environnemental, et plus particulièrement concernant l'eau et le génie civil, demande des compétences techniques de plus en plus pointues. La loi sur l'eau du 3 janvier 1992 imposait des contraintes fortes quant à l'aménagement et à la réglementation des rivières. Elle a été complétée par une directive cadre sur l'eau (loi sur l'eau et les milieux aquatiques, LEMA, du 30 décembre 2006) qui en a rénové le cadre global et s'est doté d'outils en vue d'atteindre en 2015 l'objectif  de " bon état " des eaux fixé par la Directive Cadre de l'Eau (DCE).  Concernant le génie civil, la réglementation est passée du niveau national au niveau européen. Depuis avril 2010, les Eurocodes sont la référence (un ensemble de 58 normes européennes harmonisant les méthodes de calcul utilisables pour vérifier la stabilité et le dimensionnement des différents éléments constituant des bâtiments ou ouvrages de génie civil).