Chargé de valorisation de la recherche - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Etudes, recherche et développement

lu 5016 fois | publié le 14/09/2017

Chargé de valorisation de la recherche

Le chargé de valorisation de la recherche favorise et négocie les conditions de collaboration entre un laboratoire public ou privé et d'autres acteurs de la recherche.

Autres intitulés

  • Responsable cellule de valorisation
  • Consultant en valorisation de la recherche

 

Activités principales

Étude des travaux de production du laboratoire de recherche

  • Identifier les pistes de réflexion et les avancées scientifiques des chargés de recherche du laboratoire afin d'évaluer les enjeux scientifiques.
  • Assurer une veille technologique et scientifique dans son domaine (lecture des publications scientifiques en lien avec les travaux du laboratoire) afin de positionner les travaux du laboratoire par rapport à ceux de la recherche nationale et internationale.
  • Réaliser des bilans avec les chargés de recherche sur la conduite de leurs travaux.
  • Suivre et conserver l'ensemble des publications scientifiques émanant des chargés de recherche du laboratoire.

 

Identification des partenaires stratégiques

  • Repérer l'ensemble des acteurs au niveau régional, national, européen, voire mondial susceptibles de travailler sur des sujets scientifiques proches ou connexes et d'être intéressés par les travaux du laboratoire de recherche.
  • Analyser leurs besoins en matière de collaboration scientifique : expertise, tests et essais, recherche fondamentale, recherche appliquée, matériels à disposition...
  • Mettre en place les études nécessaires à la bonne connaissance des partenaires potentiels : évaluation des entreprises régionales, nationales, européennes, collaboration avec un cabinet conseil en management de l'innovation...

 

Mise en place des accords de collaboration et de valorisation de la recherche

  • Traiter les demandes extérieures de collaboration, en évaluer la faisabilité et l'intérêt scientifique et économique.
  • Développer les relations avec les partenaires potentiels par différents contacts : appels téléphoniques, rencontres, présentations du laboratoire...
  • Assurer une communication et une visibilité au laboratoire de recherche par des actions de communication ciblées : publications, référencement régional, national ou européen au sein de différents annuaires ou guides, participation à des conférences sur la valorisation ou le transfert de technologies...
  • Proposer des modalités de collaboration adaptées et négocier la mise en place des partenariats stratégiques : financement, budgets, propriété intellectuelle et industrielle...
  • Rédiger ou faire rédiger les contrats de recherche, de prestations et/ou de licence.

 

Reporting et suivi des projets de valorisation

  • Suivre le bon déroulement des transferts de technologies entre le laboratoire et ses partenaires stratégiques.
  • Mettre en place un système de reporting pour suivre l'avancée de la collaboration scientifique et le respect des conditions fixées contractuellement.
  • Rédiger des bilans et rapports à usage interne au laboratoire et aux partenaires, ou à usage externe dans le cadre de publications scientifiques.

 

Activités éventuelles

Le chargé de valorisation de la recherche peut participer à des travaux collectifs de valorisation de la recherche en lien avec d'autres associations ou universités. Dans ce cadre, il prend en compte les attentes collectives d'un groupement de laboratoires et coordonne ses actions avec d'autres personnes occupant la même fonction pour renforcer les liens entre différents acteurs : organismes de recherche, entreprises, universités...

Il peut également consacrer une part significative de son temps à des actions de développement commercial ou de promotion. Dans ce cadre, son action est proche de celle d'un chargé de communication ou de partenariats.

Enfin, le chargé de valorisation de la recherche peut prendre part à des groupes de normalisation ou d'affaires réglementaires, afin de suivre et défendre les intérêts du laboratoire et de ses partenaires stratégiques.

 

Variabilité des activités

  • Au sein d'une université ou d'une école d'enseignement supérieur, son rôle est davantage tourné vers la compréhension scientifique des travaux de recherche et vers la communication scientifique. Il gère les appels téléphoniques des partenaires, répond à des demandes précises de collaboration et veille à la bonne diffusion de l'information sur l'activité scientifique du laboratoire. Il n'exerce que rarement une activité de prospection commerciale.
  • En cabinet de conseil en management de l'innovation, son approche est davantage commerciale. Il intervient beaucoup en recherche d'opportunités et mise en place de partenariats.
  • Dans les associations spécialisées dans la valorisation de la recherche, son rôle est à la fois un rôle de conseil vis-à-vis des laboratoires qu'il accompagne et un rôle de développement de partenariats. Il anime un réseau et tient compte des problématiques de chacun pour favoriser un dialogue public-privé ou interentreprises.
  • Au sein d'un organisme de recherche, il intervient surtout sur les aspects de communication scientifique. Il constitue des bases d'articles scientifiques, répertorie et cartographie les acteurs d'un marché, coordonne les activités de communication web ou les publications.
  • Enfin au sein d'une entreprise, il suit tout particulièrement les problématiques juridiques et techniques liées à la mise en place de partenariats. Il est garant de la bonne sélection en amont des partenaires, et du bon déroulement de la collaboration.

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 25 et 35 k€

Jeune cadre : entre 35 et 50 k€

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Très bonne connaissance de l’organisation générale de la recherche en France et en Europe afin de comprendre les attentes et le fonctionnement des différents acteurs publics et privés
  • Bonne expertise et culture générale scientifique, capacité à dialoguer avec des équipes de recherche avec une excellente compréhension technique de leurs travaux
  • Connaissance des techniques de négociations commerciales afin de mener à bien les projets de valorisation auprès des partenaires potentiels
  • Très bon niveau d’anglais afin de rédiger des rapports ou des présentations auprès de partenaires ou d’organismes européens

 

Aptitudes professionnelles

  • Bonnes qualités de communication et d’écoute afin de bien cerner les avancées scientifiques des chercheurs, et de les valoriser auprès des différents partenaires
  • Ténacité et tempérament commercial, afin de convaincre des partenaires en amont de collaborer avec un laboratoire extérieur
  • Goût pour les travaux scientifiques, afin d’instaurer un climat de confiance avec les équipes de recherche en interne et en externe
  • Diplomatie, afin de coordonner les synergies entre différents acteurs sensibles à la défense de leurs intérêts, au sein de projets collectifs et à forts enjeux

 

Le profil

Diplômes requis

  • École d'ingénieurs
  • Doctorat spécialisé dans un domaine scientifique en lien avec le positionnement du laboratoire
  • École supérieure de commerce et master en communication
  • Double compétence : ingénieur ou master scientifique, associé à un 3ème cycle en management

 

Durée d’expérience

Ce type de poste s'adresse principalement aux jeunes diplômés ou jeunes cadres.

 

Postes précédents (P-1)

 

Qui recrute ?

  • Organismes publics de recherche
  • Universités et laboratoires de recherche de l'enseignement supérieur
  • Certains grands groupes privés consacrant une part significative de leurs investissements à la recherche appliquée
  • Cabinets de conseil en management de l'innovation
  • Associations régionales ou nationales pour la valorisation de la recherche

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

 

Evolution professionnelle (P+1)