« Savoir passer d'un rôle de chercheur à un rôle d'encadrement d'équipe. » - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Temoignages

lu 147 fois | publié le 23/07/2009

Témoignage · « Savoir passer d'un rôle de chercheur à un rôle d'encadrement d'équipe. »

Laurence Roy, Responsable de laboratoire de recherche, IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire)

Laurence Roy est diplômée d'une école d'ingénieur, l'École polytechnique féminine. Elle réalise un DEA lors de sa dernière année d'études, puis une thèse de doctorat en radiologie en lien avec le CEA qu'elle termine en 1999. Elle intègre alors l'IRSN, Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire en tant que chercheur puis devient responsable d'un laboratoire de recherche, poste qu'elle occupe depuis fin 2003.

L'IRSN, environ 1 500 salariés, est un Epic, Établissement public industriel et commercial, qui dépend de plusieurs ministères (Recherche, Santé, Environnement, Défense, Industrie...) et travaille notamment en lien avec le CEA. L'IRSN, pôle public d'expertise sur les risques nucléaires, évalue pour les différentes autorités compétentes les dossiers fournis par les exploitants. Il analyse en permanence le retour d'expérience du fonctionnement des installations et l'exposition des hommes et de l'environnement aux rayonnements. L'expertise de l'IRSN repose sur ses activités de recherche, conçues le plus souvent dans un cadre international qui lui assure les moyens d'investigation les plus performants. Il participe également à l'information du public sur l'ensemble de ses activités.

Laurence Roy dirige un laboratoire de dosimétrie biologique, consistant à estimer, par des procédés biologiques, les doses de rayonnement reçues. Elle encadre une équipe composée de cinq statutaires, deux chercheurs confirmés, trois techniciens et quatre chercheurs débutants (doctorants ou post-docs) ou stagiaires : « Nous accueillons également régulièrement des stagiaires étrangers. »

« Les chercheurs sont relativement autonomes. Mon rôle consiste avant tout à fixer leurs priorités et à définir les programmes de recherche annuels et pluriannuels. Notre laboratoire réalise des travaux d'expertise (mesure des doses de rayonnements reçues accidentellement) et de recherche finalisée. Il faut trouver en permanence un équilibre entre l'expertise, avec des objectifs à court terme, et les travaux de recherche qui peuvent s'inscrire sur plusieurs années. »

En tant que responsable du laboratoire, Laurence Roy participe activement à la recherche de financements pour les différents programmes qu'elle souhaite déployer. Elle constitue les dossiers nécessaires pour l'obtention de fonds auprès de différents organismes publics et/ou privés. « Les chercheurs et moi-même analysons des publications scientifiques pour orienter nos choix en matière d'axes de recherche et donc de financement. »
« La gestion de l'équipe constitue le cœur de métier d'un responsable de laboratoire. J'avais précédemment des fonctions de recherche auxquelles je consacre aujourd'hui beaucoup moins de temps. Cependant, il est important de conserver une activité d'analyse scientifique : par exemple, je continue à faire des observations au microscope, même si je me suis progressivement éloignée de la "paillasse" ». Laurence Roy consacre une partie importante de son temps à l'organisation de la vie du laboratoire et à l'animation de réunions avec son équipe et différents services de l'IRSN.

« Le métier de responsable de laboratoire de recherche est riche pour sa dimension humaine et managériale. Faire progresser une équipe et atteindre des objectifs communs de recherche est une source de satisfaction. » En revanche, il s'agit d'un poste moins orienté vers l'expérimental : celui-ci reste le terrain de prédilection des chercheurs. « Il faut savoir laisser de l'autonomie aux équipes. Nous travaillons sur des sujets très pointus qui font appel à plusieurs disciplines. Cela signifie que le responsable de laboratoire doit avoir une vision d'ensemble sur plusieurs thématiques et faire preuve d'une curiosité intellectuelle permanente. »