Webdesigner - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Communication, création

commentaire (0) | lu 4186 fois | publié le 13/09/2017

Webdesigner

Le webdesigner ou graphiste Internet est en charge de la conception graphique et visuelle ainsi que de l’ergonomie d’un site web et de ses services associés (newsletter, e-mailing…).

Autres intitulés

  • Graphiste Internet
  • Infographiste
  • Ergonome 2D
  • Designer 3G
  • Scénariste webmedia

 

Activités principales

Analyse de la demande client

  • Prendre connaissance du brief créatif qui décrit les enjeux de la création ou de la refonte d’un site ou d’une application web ainsi que le budget défini.
  • Connaître l'univers global de la marque ; comprendre l'évolution et les lignes directrices de la charte graphique (couleurs, matières, formats, messages...).
  • Observer les tendances du marché, suivre les concurrents sur le Web et le Web mobile en termes de graphisme et d’ergonomie.
  • Se familiariser avec le style de l'annonceur (quand il travaille en agence), apprécier et s'approprier ses codes graphiques.
  • Échanger avec le directeur artistique sur les objectifs du projet, prendre connaissance des étapes et des délais de production.
  • Elaborer le projet avec le directeur artistique pour le chiffrer et le soumettre au client.

 

Conception du design du site et/ou des applicatifs

  • Participer au brainstorming, généralement dirigé par le directeur artistique.
  • Créer la maquette et le story-board du site dans le respect des règles de confort de navigation et d’ergonomie.
  • Améliorer les suggestions retenues par le directeur artistique et les faire évoluer en tenant compte des remarques émises par l'équipe.
  • Réaliser des esquisses, des maquettes.
  • Réfléchir à la possibilité de décliner l'idée créative sur différents supports (Internet, mobiles, tablettes) et formats (logo, brochure, affiche, habillage d'une home page, d'un site, clip vidéo...).
  • S'assurer de la bonne harmonie entre les visuels et le contenu, optimiser la mise en page pour faciliter la navigation par les internautes ainsi que le référencement naturel du site.
  • Penser à la pérennité de l'identité visuelle sur le long terme.

 

Réalisation de la production graphique

  • Démarrer la conception des éléments de communication, une fois l'accord client obtenu sur les maquettes présentées.
  • Créer les pictogrammes, bannières, boutons, les interfaces graphiques, illustrations, animations…
  • Manipuler les différents outils de modélisation (CAO : conception assistée par ordinateur) et logiciels de programmation (ex : Illustrator, Photoshop, QuarkXpress, Indesign).
  • Anticiper et organiser sa charge de travail, planifier les différentes étapes de production et maîtriser les délais.
  • Briefer les éventuels prestataires, (concepteur multimédia spécialisé en 3D, sound designer).
  • Perfectionner les finitions des visuels, en retouchant les couleurs, la typographie ou encore les illustrations en fonction des remarques de l’équipe de développement.
  • Veiller à la bonne cohérence entre le fond et la forme de chaque support ; retravailler chaque élément de la chaîne graphique jusqu'au « bon à tirer » par le client (interne ou externe).

 

Activités éventuelles

Selon l’organisation de l’entreprise, il peut être chargé d’intégrer les textes et images au site selon les formats web.

 

Variabilité des activités

L'activité du webdesigner peut varier selon…

Les conditions d'exercice :

  • En agence : on distingue les agences généralistes, dites « 360° », des agences spécialisées dans les nouveaux médias (agences web, agences de communication interactive). Dans le premier cas, le graphiste est susceptible d’intervenir sur n’importe quel média et support (affiche, spot TV, animation on line, mini site pour mobile), dans le second, il se spécialise dans la conception multimédia (Internet et mobile) et est graphiste webdesigner, expert en création digitale et capable de jouer sur l’interactivité propre à l’Internet.
  • En entreprise : certaines entreprises décident d’internaliser une partie de la gestion de leurs problématiques artistiques, en particulier celles qui ont une image de marque forte à gérer, et/ou qui ont une politique éditoriale exigeante et/ou qui éditent un important volume de catalogues. Le graphiste webdesigner peut être alors amené à travailler avec des prestataires spécialisés dans certains domaines : 3D, vidéos…

 

Bien que ce métier s’exerce en agence et en entreprise, le nombre de postes à pourvoir en agence est plus important.

Par ailleurs de nombreux graphistes et webdesigners travaillent en indépendant pour des agences ou des PME. Ils doivent alors consacrer du temps à des activités commerciales et de gestion.

 

La spécialisation :

Le designer web peut intervenir dans des secteurs très pointus qui exigent des compétences techniques particulières. Au gré des progrès technologiques et de l’apparition de nouveaux outils, il peut être amené à participer à des projets intégrant des éléments de plus en plus animés que l’on peut confondre avec des spots TV et des films animés. Certains peuvent être spécialistes des applications sur mobile ou travailler dans le monde du jeu vidéo on-line où il leur est parfois demandé de travailler sur du graphisme 3D.

 

La taille et la nature des entreprises :

Dans les petites agences ou sur certains projets courts, certains webdesigners confirmés peuvent se voir confier des missions de direction artistique.

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 24 et 30 k€

Jeune cadre : entre 30 et 45 k€

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Compétences artistiques, pour conceptualiser les attentes de la marque au travers de visuels on line, pour dessiner des formes originales, pour associer les bonnes notes de couleur
  • Bonnes notions en communication et en marketing, pour comprendre la stratégie de promotion d’une entreprise
  • Notions de l’univers artistique de la marque ainsi que son univers concurrentiel
  • Connaissance de la charte graphique on line, c’est à-dire l’ensemble des étapes de création d’un support
  • Notions de référencement et de webanalytics pour comprendre les problématiques liées au référencement des sites et des pages sur les réseaux sociaux
  • Connaissance des pratiques et usages sur les réseaux sociaux
  • Connaissance des outils de programmation et des logiciels en usage dans le développement web ( HTLM, XHTLM, XML, CSS, Web 2.0, W3C, Java/Java script, PHP, ASP, JSP )
  • Maîtrise de divers outils de création graphique et multimédia (Illustrator, Xpress, QuarkXPress, Photoshop, programmation Flash, 3DS Max, Dreamweaver, After Effects, Ajax, Indesign,Imageready…)
  • Capacité d’organisation et rigueur afin de respecter les délais de mise en ligne
  • Capacité à travailler en équipe avec d’autres graphistes et prestataires (retouche d’images, studio de montage vidéo, intégrateurs de contenus…)

 

Aptitudes professionnelles

  • Grande créativité, imagination mais aussi pragmatisme, afin de proposer des chartes graphiques originales et adaptées au positionnement de la marque
  • Capacité à réagir vite, rebondir sur de nouveaux concepts lorsque les premières idées ne sont pas approuvées par le client
  • Capacité à se former et à s’auto former régulièrement, afin de connaître les derniers outils de création graphiques
  • Pugnacité, pour travailler à plusieurs reprises sur un même thème et pousser la réflexion artistique le plus loin possible
  • Force de conviction, pour susciter l’adhésion autour d’un projet créatif en interne comme en externe.
  • Qualités relationnelles, pour parvenir à un travail en équipe efficace
  • Bonne résistance à la pression, dans la mesure où les délais sont souvent serrés et la charge de travail importante
  • Intérêt pour le Web et les réseaux sociaux

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formations Bac+2 (DUT/BTS) spécialisées en création graphique ou formation informatique avec spécialisation en graphisme
  • Formations Bac +3 à Bac+ 5 spécialisées en arts graphiques, arts appliqués ou informatique avec option webdesign (licences professionnelles de webdesigner, d’infographiste...)
  • Ecoles de graphisme

 

Dans ces métiers, l’alternance est valorisée.

 

Durée d’expérience

Une expérience de 1à 5 ans est souvent requise. Cependant, ce poste est aussi ouvert aux débutants, en particulier à ceux qui ont une formation Bac +3 à 5, ainsi qu’aux stagiaires et aux étudiants des écoles spécialisées qui font des études en alternance.

 

Postes précédents (P-1)

  • Assistant graphiste web
  • Graphiste web stagiaire

 

Qui recrute ?

  • Grandes entreprises ayant un département Internet
  • SSII et sociétés de conseil ayant une activité Internet
  • Agences web
  • Agences de communication et de publicité.
  • Agences médias
  • Entreprises investissant massivement dans les campagnes de communication ou produisant de nombreux catalogues en ligne (VPC, luxe, grande consommation…) ou ayant une politique éditoriale importante
  • Studios de création indépendants
  • Éditeurs de jeux vidéo

 

Rattachement hiérarchique

 

Environnement de travail et interlocuteurs

 

Evolution professionnelle (P+1)

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Avec l'essor des applications web sur mobiles et sur tablettes, le  webdesigner doit concevoir ses maquettes en fonction des différents supports. Les supports et les usages évoluant rapidement, il devra de plus en plus être force de propositions sur des améliorations ergonomiques. Enfin, outre les compétences artistiques exigées par le métier, le webdesigner devra de plus en plus travailler en équipe, aussi bien avec la communication et le marketing qu’avec les développeurs techniques.