Documentaliste audiovisuel - Apec.fr - Cadres

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Communication, création

commentaire (0) | lu 1968 fois | publié le 13/09/2017

Documentaliste audiovisuel

Le documentaliste audiovisuel collecte, gère, valorise et diffuse des documents iconographiques, audiovisuels ou sonores. Il identifie, décrit et résume le contenu de ces ressources pour en faciliter la recherche. Il assure à la fois la recherche, la gestion et la diffusion d’un fonds sonore et/ou d’images fixes ou animées (dessin, photographie, film, etc.) pour des journalistes, photographes, réalisateurs de films, etc. Il conçoit des produits et services audiovisuels numériques.

Autres intitulés

  • Gestionnaire de documents audiovisuels
  • Gestionnaire de fonds audiovisuel
  • Gestionnaire d’archives audiovisuelles
  • Gestionnaire de fonds photographiques
  • Iconographe
  • Discothécaire
  • Sonothécaire
  • Phonothécaire
  • Vidéothécaire

 

Activités principales

Gestion d’un fonds d’images fixes ou animées

  • Assurer et mettre à jour l’inventaire des fonds audiovisuels existants.
  • Analyser, indexer et décrire précisément le contenu des ressources audiovisuelles afin d’en faciliter la recherche.
  • Enrichir le fonds documentaire en s’appuyant sur des dispositifs de veille.
  • Alimenter et paramétrer les bases de données, régler les problèmes techniques.
  • Construire, utiliser et mettre à jour des outils de classement et d’indexation (thésaurus, liste d’autorité, etc.)

 

Valorisation des fonds documentaires

  • Réaliser et diffuser des produits et services numériques pour les utilisateurs (intranet, sites Web, portails, etc.)
  • Concevoir des produits et services spécifiques pour valoriser les collections audiovisuelles (portfolio, banques d’images, etc.).
  • Rédiger et publier des contenus sur le Web.

 

Recherche d’informations, d’images et de fonds sonores

  • Étudier et comprendre les besoins et les attentes des commanditaires (s’adapter à leurs demandes, trouver les bons formats et supports de restitution, veiller au budget, etc.).
  • Effectuer des recherches pour les commanditaires internes/externes dans l’ensemble des ressources audiovisuelles disponibles (photographies, banque d’images, dessin, fonds sonores, etc.) à des fins de reproduction pour l’illustration ou l’accompagnement d’une nouvelle production (catalogue, livre, magazine, site Web, etc.).
  • Sélectionner les documents et les proposer aux commanditaires.

 

Organisation de l’archivage

  • Concevoir et mettre en place des critères de sélection, d’acquisition, de conservation propres aux collections et aux fonds audiovisuels (papier et numérique).
  • Mettre en place des dispositifs de conservation préventive des supports.
  • Choisir les formats et les standards qui permettent de conserver et de diffuser les ressources audiovisuelles.
  • Choisir les formats techniques appropriés selon l’usage des fonds documentaires (qualité de la reproduction, conservation à long terme, etc.)

 

Aspects légaux et contractuels

  • Identifier les ayants droit et mener des négociations des droits de reproduction ou de diffusion auprès des agences.
  • Mettre en application les dispositions légales, réglementaires et contractuelles du droit à l’image et du droit d’auteur.
  • Garantir la possibilité juridique de la reproduction et de la diffusion des images.

 

Activités éventuelles

Dans certaines structures le documentaliste audiovisuel peut accomplir des tâches d’archivage, à savoir le classement, l’indexation et le catalogage des archives.

Il peut également participer à l’organisation des déplacements et des déménagements des fonds documentaires.

Enfin, une surveillance de l’état des locaux et des collections peut lui être demandée.

Dans le cadre de la valorisation des fonds documentaires, le documentaliste audiovisuel collabore avec le département de la communication. Il participe aux actions de communication telles que la création et la diffusion de portfolio ou encore l’élaboration et la publication d’une newsletter.

 

Variabilité des activités

Les activités du documentaliste audiovisuel peuvent varier selon...

Le type de structure :

  • Dans le secteur des médias (chaîne de télévision, radio, société de production), le suivi des demandes en fonction de l’actualité, des pics et des urgences, l’adaptation aux évolutions techniques (formats, supports, transmission de fichiers, etc.), les questions juridiques (droits d’auteur, droit lié à l’image, etc.) nécessitent des compétences spécifiques incontournables chez les documentalistes. En plus de toutes ces missions, le responsable d’un service de documentation devra aussi encadrer et manager des équipes (formation, montée en compétences, etc.), gérer et réajuster les plannings en fonction des ressources, rester à l’écoute des commanditaires, anticiper et être force de propositions (création de nouveaux services par exemple).
  • Dans les musées, bibliothèques et médiathèques : le documentaliste audiovisuel s’occupe de la gestion des fonds audiovisuels. Dans les médiathèques et les espaces de consultation, il réceptionne les nouveautés, les répertorie et assure les tâches de prêt au public. Il participe également à la production éditoriale en communicant sur les nouveautés, les revues parues dernièrement ou encore les prochains événements culturels organisés au sein de la structure dans lequel il exerce.
  • Dans les centres de recherche : le documentaliste audiovisuel coopère avec les chercheurs et a pour mission la vulgarisation scientifique. Dans cette structure, le documentaliste audiovisuel a un rôle pédagogique dans la mesure où il favorise l’accès à la culture scientifique.

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 25 et 30 k€

Jeune cadre : entre 30 et 40 k€

Cadre confirmé : entre 40 et 50 k€

(Fourchettes de rémunération selon profil, niveau d’expérience, taille et statut de la structure, encadrement d’équipes, etc.)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Bonne connaissance de la gestion documentaire (référencement, catalogage, indexation, classement, recherche)
  • Bonne connaissance de la gestion de bases de données
  • Bonne connaissance des techniques et des méthodes de recherche
  • Connaissance en droit de la propriété intellectuelle, notamment le droit d’auteur et le droit à l’image
  • Bonne connaissance des outils informatiques et plus particulièrement les logiciels de gestion de fonds documentaires spécialisés en images
  • Bonne culture du numérique et des médias
  • Connaissance sur les techniques de gestion de projets numériques et médias

 

Aptitudes professionnelles

  • Excellente connaissance et suivi de l’actualité
  • Mémoire visuelle
  • Sens de la communication et du travail en équipe
  • Sens de l’écoute pour bien comprendre la demande du commanditaire
  • Sens du relationnel
  • Sens de l’organisation
  • Analyse, rigueur et précision
  • Réactivité
  • Créativité
  • Sens de l’anticipation et force de proposition pour de nouveaux projets
  • Intérêt pour les nouvelles technologies liées à l’audio, la vidéo et l’imagerie

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formation de niveau Bac +3 en documentaliste multimédia, en gestion et édition de fonds photographiques et audiovisuels, en ressources documentaires et bases de données
  • Formation de niveau Bac +5 (Master 2) en gestion de l’information et de la documentation, en conservation et documentation de l’image et du son, en science de l’information et du document
  • Écoles spécialisées : Institut national des sciences et techniques de la documentation (INTD), École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (Enssib), École des bibliothécaires-documentalistes (EBD)
  • Formations spécialisées : Institut national de l’audiovisuel (INA), Centre national des arts et métiers (CNAM)

 

Durée d’expérience

Le métier de documentaliste audiovisuel est accessible aux jeunes diplômés dans la mesure où ils ont réalisé un ou des stages au cours de leur cursus ou suivi une formation spécialisée dans ce domaine.

 

Postes précédents (P-1)

  • Assistant documentaliste

 

Qui recrute ?

  • Stations de radio
  • Chaînes de télévision
  • Sociétés de production cinématographique
  • Centres de documentation spécialisés en audiovisuel (médiathèque, phonothèque, etc.)
  • Agences de publicité
  • Grandes entreprises possédant un centre de documentation

 

Rattachement hiérarchique

  • Directeur de la communication / documentation

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

 

Externes :

  • Journalistes (radio, TV, etc.)
  • Photographes
  • Cinéastes
  • Instituts de recherche (chercheurs)
  • Musées, bibliothèques et médiathèques (usagers)

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Expert documentaliste
  • Ingénieur documentaliste
  • Responsable du service documentation / archives
  • Responsable de centre de documentation, d’un pôle numérique d’information et documentation

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Le passage au numérique a profondément transformé le métier de documentaliste audiovisuel. Bien que le cœur du métier réside dans la description, l’indexation des fonds documentaires, les recherches documentaires et les réponses aux commanditaires, celui-ci doit avoir aujourd’hui un socle de compétences techniques incontournable.

En effet, la conservation des ressources documentaires repose désormais sur des formats numériques et non plus analogiques. Cette migration de l’analogique au numérique a nécessité, pour les documentalistes audiovisuel, de mener des réflexions techniques approfondies sur les interfaces de consultation Web, l’enjeu des formats qui doivent être lisibles sur tous les supports numériques (smartphone, tablette, liseuse électronique, télévision mobile, etc.)

Avec le passage au numérique, le documentaliste audiovisuel a dû renforcer ses compétences techniques : il participe désormais à la gestion des flux de fichiers et aux projets impliquant la numérisation des documents. Dès lors, il doit avoir une bonne connaissance des normes et des standards techniques, être capable de mettre en œuvre un projet ou encore de rédiger un cahier des charges.

Mais au-delà des seules compétences techniques, il continuera à avoir un rôle d’interface essentiel avec ses partenaires, en termes d’aide à la recherche, de conception et mise à disposition de produits et services, de valorisation et commercialisation des ressources audiovisuelles.

Mots-clés : métierdocumentationgeddocumentalisteaudiovisueliconographe