Responsable contenu numérique - Content manager - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Commercial, marketing

lu 11025 fois | publié le 11/09/2017

Responsable contenu numérique - Content manager

Dans le cadre d’une stratégie globale de marketing, le content manager ou responsable de contenu numérique crée et gère des contenus numériques sur le web pour une marque, une entreprise ou une institution afin d’optimiser la relation client. Son périmètre d’action est multicanal et multi support en lien avec les différents métiers du marketing.

Autres intitulés

  • Responsable/chargé de contenu marketing web
  • Content digital marketing manager
  • Marketing content strategist
  • Coordinateur des contenus marketing

 

Activités principales

Veille concurrentielle et analyse du marché

  • Assurer une veille concurrentielle et analyser le comportement des consommateurs, afin de sentir les tendances du marché.
  • Effectuer des analyses de tendances, suivre les évolutions en termes de story telling et de communication dans son secteur et dans sa zone géographique.
  • Rassembler les informations liées aux produits (informations techniques notamment) et créer une banque de contenus.

 

Définition d’une stratégie de contenu numérique

  • Concevoir une stratégie éditoriale web en fonction des besoins et attentes du service marketing afin d’optimiser la relation client (conquérir et fidéliser les clients).
  • Élaborer des stratégies en fonction des cibles par type de support (web, e-mailing, livres blancs, plaquettes, concours, pubs Facebook...)
  • Décliner la stratégie globale de l’entreprise en stratégie locale (marketing glocal)
  • Garantir la cohérence des différents de supports de communication on et off-line
  • Assurer avec le brand manager le bon positionnement et la cohérence des contenus avec la stratégie de marque de l’entreprise.
  • Élaborer des stratégies d’e-influence et d’e-réputation (avec le social media manager lorsqu’il y en a un dans l’entreprise).
  • Concevoir la stratégie de communication marketing sur les médias sociaux et la décliner avec les community managers.

 

Mise en œuvre d’actions de content marketing 

  • Constituer les équipes éditoriales, internes ou externes et assurer le pilotage des prestataires.
  • Produire ou faire produire le contenu marketing de manière à mettre en avant les produits de l’entreprise : e-mailings, brochures, catalogues (on et off-line), blogs, e-magazines, documentation, réseaux sociaux, user stories, vidéos...
  • Assurer la mise à jour des contenus.
  • Concevoir les contenus des call to action1 des campagnes d’acquisition et/ou de visibilité.
  • Gérer la mise en œuvre de la localisation (traduction et adaptation des contenus à la culture et aux usages des internautes en fonction de leurs origines géographiques).
  • S’assurer que la rédaction des contenus soit en adéquation avec les autres actions marketing, dont la stratégie SEO (traffic management).

 

Gestion du budget, suivi des indicateurs et évaluation

  • Assurer le suivi de la planification éditoriale.
  • Définir les ressources, moyens et plannings, ainsi que les indicateurs de performance
  • Gérer les budgets, notamment ceux de la sous-traitance et ceux destinés aux visuels.
  • Suivre les résultats en termes d’acquisition de trafic, de fidélisation de clientèle par segment, grâce à des outils de web analytics.
  • Réaliser la mesure et le suivi de la qualité des contenus, ainsi que le ROI (retour sur investissement)

 

Activités éventuelles

  • Gérer l’image de la marque.
  • Gérer les communautés sur les réseaux sociaux.
  • Répondre aux appels d’offre et participation au développement commercial (en agence).
  • Rédiger des dossiers et des communiqués de presse.

 

Variabilité des activités

L'activité du content manager peut varier selon…

Le type et la spécialisation de l’entreprise :

Dans le marketing BtoB, la communication sur les différents canaux demande un bon niveau d’expertise sur les produits. Le contenu doit être plus argumenté et spécialisé car les interlocuteurs de l’entreprise sont des « techniciens » qui eux-aussi naviguent sur les médias sociaux, et en particulier sur les blogs, afin de trouver des réponses à leurs questions et leurs problématiques. Dans le marketing BtoC, au contraire, c’est le critère de visibilité (le « bruit ») qui l’emporte, même si la qualité est importante.

 

La taille de la structure et son organisation :

  • En PME, le rôle du responsable de contenu peut englober des aspects de communication et d’animation de communautés sur le web, notamment lorsque le poste de community manager n’existe pas, ainsi que la communication sur la marque.
  • Dans les grandes entreprises ou dans les sociétés multinationales, le content manager doit envisager la stratégie de contenu et sa déclinaison de manière « glocal », c’est à dire définie à l’échelon du groupe (corporate), mais réalisée et adaptée à l’échelon local : il peut alors encadrer des équipes de rédacteurs-traducteurs pour que le contenu soit conforme aux exigences culturelles et linguistiques des clients.

 

Le content manager peut encadrer une petite équipe en fonction de l’importance de la marque gérée et de l’organisation de son entreprise. Il peut s’agir de rédacteurs (ou writers), de chargés de contenu, de photographes et de réalisateurs de vidéos ou encore des community managers.

Dans certaines entreprises, le content manager peut cumuler sa fonction avec celle de social media manager et de community manager en étant en charge d’une seule gamme de produits ou d’une seule marque afin d’assurer une cohérence optimale des stratégies et des actions engagées.

1 Formulation incitant le contact publicitaire ou le destinataire d’un document de marketing direct à entreprendre plus ou moins immédiatement une action recherchée par l’annonceur (cliquez ici, participez au tirage au sort, appelez le 800...).

 

Rémunération

Jeune cadre : entre 40 et 45 k€

Cadre confirmé : entre 45 et 70 k€ (et plus selon le profil demandé, la taille de l’entreprise et les missions confiées)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Bonne connaissance des différentes techniques d’études marketing
  • Bonne connaissance des outils de référencement et d’analyse de trafic sur le web
  • Excellentes qualités rédactionnelles et de communication, et notamment  maîtrise des techniques de l’écriture et d’illustration sur le web
  • Connaissance des outils de création sur le Web
  • Bonne connaissance des réseaux sociaux, des outils de veille et des techniques de gestion de l’e-réputation
  • Maîtrise des plateformes de gestion de contenu
  • Maîtrise de l’anglais, les contacts internationaux étant fréquents

 

Aptitudes professionnelles

  • Ouverture et curiosité d’esprit pour sentir les tendances du marché, être capable de comprendre les besoins des clients et parler leur langage
  • Fort intérêt pour les nouvelles technologies et les médias sociaux
  • Force de décision et de conviction, afin de faire avancer les projets et de convaincre en interne du bien-fondé de ses choix
  • Créativité, afin d’apporter de nouvelles idées dans un domaine où il faut être innovant pour pouvoir se différencier
  • Capacité de management transversal, afin de fédérer son équipe autour des projets gérés
  • Sens du travail en équipe, pour dialoguer positivement en interne avec l’ensemble des services concernés
  • Rigueur et qualités de gestionnaire pour assurer un suivi des actions et un reporting efficace

 

Le profil

Diplômes requis

  • Diplôme  universitaire de niveau Bac +5 (master ou équivalent) en marketing, avec si possible une spécialisation
  • Diplôme  universitaire de niveau Bac +5 (master ou équivalent) en lettres ou en communication, avec si possible une spécialisation en marketing ou e-commerce
  • Diplôme d’une école de commerce ou de management ou IEP complété par un master en marketing dans ces mêmes écoles
  • Diplôme d’une école de journalisme, avec si possible une formation en marketing

 

Durée d’expérience

Ce poste s’adresse de préférence aux cadres ayant au moins deux à trois ans d’expérience.

 

Postes précédents (P-1)

  • Webmaster
  • Rédacteur on line
  • Concepteur multimédia
  • Chef de projet multimédia
  • Chargé de communication on-line / web
  • Community manager

 

Qui recrute ?

  • Entreprises, notamment celles ayant une présence importante sur le Web
  • Sites de e-commerce
  • Cabinets conseils en stratégie marketing
  • Agences web (digitales)
  • Agences conseil en marketing et/ou communication

 

Rattachement hiérarchique

En entreprise :

 

En cabinet :

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Direction de la communication (et notamment avec les community managers qui y sont rattachés)
  • Direction commerciale et marketing
  • Direction des opérations
  • Direction des services clients

 

Externes :

  • Agences de design
  • Web agencies
  • Cabinets conseils
  • Instituts de sondage

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Responsable marketing digital
  • Social media manager
  • Brand manager
  • Responsable communication digitale
  • Responsable stratégie digitale

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Avec le développement du web et des médias sociaux, la communication marketing s’est renforcée avec la notion de « story telling » : au lieu de mettre classiquement en avant des arguments marque ou produit, c’est une ou des histoires, réelles ou inventées, qui mettent en avant les qualités et valeurs de la marque.

Le développement du mobile a transformé le type de lecture de l’internaute tant dans le BtoB que dans le BtoC : ebooks, blogs, livres blancs et autres contenus sont consultés le plus souvent dans le métro, le train, ou à domicile  sur smartphone ou tablette, imposant de ce fait des contenus plus courts, mieux illustrés et adaptés à tout type d’appareil.

Plus d’attraction, et de partage, grâce aux contenus visuels (visual content). Le recours aux infographies s’est développé, car ce type de contenu est très facile à lire et à partager  sur mobile ou tablette.

Avec le développement de nouveaux outils qui facilitent la production rapide et la mise en ligne de contenus visuels, le rôle du content manager s’est fortement diversifié. Alors que les premiers gestionnaires de contenus étaient recrutés surtout parmi les journalistes, les compétences dans le domaine de l’image et de la vidéo sont devenues indispensables.

Les plateformes de diffusion de contenus et les réseaux sociaux (comme You Tube, Facebook, Slideshare, PaperLi...) sont devenues des leviers de la présence des entreprises sur le web.

Mots-clés : métierdigitalwebnumériquemarketingstrategistcontent management