Chargé d'affaires (environnement) - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Commercial, marketing

commentaire (0) | lu 4000 fois | publié le 08/09/2017

Chargé d'affaires (environnement)

Le chargé d'affaires environnement analyse les besoins du client et construit en partenariat avec l'équipe technique une offre commerciale et technique de produits ou prestations dans le domaine de l'environnement (dépollution, mesures et analyses, déchets, traitement des eaux...). Il gère un portefeuille clients et développe l'activité commerciale de son entreprise.

Autres intitulés

  • Ingénieur d'affaires environnement
  • Ingénieur chargé d'affaires environnement
  • Ingénieur technico-commercial environnement

 

La spécialité recherchée (en éco-conception, dépollution, eau, risques industriels,...) est souvent précisée.

 

Activités principales

Développement de l'activité,  gestion du portefeuille client et négociation commerciale

  • Développer les parts de marché et prospecter de nouveaux clients sur un secteur régional, national ou international.
  • Analyser et définir les besoins du marché (public et /ou privé) : assurer une veille économique et commerciale sur le marché.
  • Répondre aux appels d'offres et monter des propositions techniques et commerciales en accord avec les contraintes réglementaires et normatives environnementales (Reach, normes Iso 14001,...).
  • Proposer des offres attractives et innovantes en accord avec les équipes techniques (prestations de traitement et valorisation des déchets ou de l'eau, équipements permettant des économies d'énergies, matériaux de construction plus isolants et améliorant la performance énergétique des bâtiments, etc.).
  • Construire une relation commerciale de proximité avec les clients, proposer des solutions adaptées à leurs problématiques et contraintes (financières, techniques, géographiques ou temporelles).
  • Participer à la négociation commerciale avec les clients pour trouver un accord final sur le contenu et le tarif de la prestation.

 

Suivi de la réalisation de la prestation commercialisée  

  • Analyser le cahier des charges du client et chercher des solutions.
  • Rédiger le contrat commercial. 
  • Etre l'intermédiaire entre l'équipe technique et le client.
  • Etablir le devis, négocier les tarifs avec les prestataires, gérer le budget.
  • Assister l'équipe technique et/ou R&D dans la réalisation de la prestation ou du produit.

 

Veille et stratégie marketing

  • Participer à des salons liés au secteur d'activité de l'entreprise (traitement des déchets, recyclage, énergies renouvelables...).
  • Représenter sa marque ou son entreprise en France et à l'étranger.
  • Surveiller ce que fait la concurrence pour rester à la pointe de la technologie.
  • Rédiger les plaquettes et supports de communication.

 

Variabilité des activités

Si la vente reste le cœur de métier du chargé d'affaires environnement, ses missions et les compétences nécessaires pour les mener à bien peuvent varier.

  • S'il s'adresse à des acheteurs publics, il doit connaître les règles des marchés publics pour répondre aux appels d'offres et obtenir des contrats.
  • Dans une petite structure, son champ d'intervention peut être très large et nécessiter une plus grande polyvalence. Il peut être responsable du projet qu'il a vendu et suivre sa réalisation en assumant la gestion financière et le management d'équipe (définition des tâches, des plannings...). Il a dans ce cas un rôle d'encadrement. 
  • Dans une entreprise de taille plus importante, le chargé d'affaires environnement est souvent plus spécialisé : il peut par exemple être en charge d'un secteur d'activité particulier au sein de l'entreprise (automobile, agroalimentaire, énergie...).

 

Enfin, le poste peut avoir une dominante projet ou commerciale. Dans le premier cas, la partie gestion et coordination du projet (suivi du chantier et relations régulières avec le client, encadrement des équipes...) sera plus importante. Dans le second cas, c'est l'aspect prospection de nouveaux clients, développement des parts de marché et négociation commerciale qui sera prédominant.

 

Rémunération

Jeune diplômé : entre 25 et 35 k€

Jeune cadre : entre 35 et 45 k€

Cadre confirmé : entre 45 et 55 k€

Ces postes incluent une part variable dans les rémunérations.

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Compétences scientifiques en fonction de la spécialité exercée (en géologie, biologie, travaux publics, instrumentation, thermique...)
  • Bonne connaissance du secteur d'activité de l'entreprise, des prestations proposées, expertise technique des produits et services
  • Connaissance de la réglementation en matière d'ingénierie industrielle, de marchés publics, de respect de l'environnement et de normes (ISO, Afnor)
  • Capacité d’analyse et de diagnostic pour comprendre les contraintes et les besoins du client
  • Maîtrise des techniques de gestion de projets
  • Maîtrise des techniques de vente et de marketing
  • Capacité à développer des solutions innovantes
  • Maîtrise des langues étrangères (anglais, parfois une autre langue) pour répondre aux projets internationaux

 

Aptitudes professionnelles

  • Aisance relationnelle et sens de l'écoute pour répondre aux exigences du client
  • Aptitudes commerciales, talents de négociateur et force de conviction
  • Réactivité pour répondre rapidement aux appels d'offres, aux aléas et aux demandes de la clientèle
  • Rigueur, esprit de synthèse et aisance rédactionnelle pour monter et rédiger les propositions techniques et financières
  • Mobilité, disponibilité pour couvrir une grande zone commerciale
  • Autonomie et sens de l'initiative

 

Le profil

Diplômes requis

  • Ecoles d'ingénieurs (Ecoles des Mines, ENSIACET, ENSIC, ENSAM, ENSGTI...)
  • Masters en génie des procédés, physique, chimie, biologie, environnement
  • Ecoles de commerce avec double compétence ou double diplôme (technique)
  • DUT, licences professionnelles en mesures physique ou chimie 

 

Durée d'expérience

Le poste de chargé d'affaire environnement est accessible aux jeunes diplômés et aux jeunes cadres. Les profils confirmés seront choisis pour leur expertise et se verront confier des portefeuilles grands comptes ou des secteurs géographiques plus importants.

 

Postes précédents

 

Qui recrute ?

  • Fabricants de biens d'équipements et matériels pour les éco-industries (traitement de l'air, des eaux, de boues, tri transport et collecte de déchets...)
  • Bureaux d'études, d'ingénierie ou de conseil spécialisés en environnement (risques industriels, dépollution...)
  • Fabricants et distributeurs de produits dépolluants (traitement des eaux...)
  • Entreprises de récupération et réutilisation de matières recyclables
  • Services d'enlèvement, de collecte, d'élimination de déchets industriels et d'ordures ménagères, d'hygiène et sécurité, de mesure et détection, de prévention...

 

Rattachement hiérarchique

  • Directeur d'agence
  • Directeur commercial (pour les fournisseurs de produits et d'équipements spécifiques)
  • Directeur régional (pour les services éco-industriels généraux : eaux, déchets)
  • Directeur général (dans les petites structures)

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Services techniques pour réaliser les produits ou prestations (ingénieurs R&D, ingénieurs travaux...)
  • Services R&D et marketing pour développer de nouvelles offres
  • Services administratif, financier et comptable
  • Service juridique

 

Externes :

  • Clients : entreprises, services de l'Etat et collectivités territoriales, associations, particuliers
  • Fournisseurs et prestataires (bureaux d'études, maîtres d'œuvre, organismes de contrôle, sociétés de transport...)

 

Evolution professionnelle

  • Directeur d'agence
  • Responsable secteur
  • Directeur des ventes
  • Directeur commercial
  • Responsable marketing

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

L'évolution des normes et de la législation dans le domaine environnemental impose au chargé d'affaires d'assurer une veille permanente pour vérifier l'adéquation de ses offres aux contraintes règlementaires : réglementation Reach pour les produits chimiques, quotas des gaz à effet de serre à respecter, nécessité d'appliquer les meilleures techniques disponibles (MTD) pour les installations IPPC. Par ailleurs, l'évolution des politiques environnementales et notamment les contraintes liés au Grenelle de l'environnement (développement du recyclage, éco-conception des produits...) ainsi que la forte concurrence au niveau international oblige le chargé d'affaires à se positionner sur de nouvelles prestations et à rechercher de nouvelles opportunités commerciales.