La fonction documentation, rédaction technique offre des opportunités dans l’encadrement ou la spécialisation - Apec.fr - Cadres

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Carrière

commentaire (0) | lu 172 fois | publié le 27/01/2012

Documentation, rédaction technique · La fonction documentation, rédaction technique offre des opportunités dans l’encadrement ou la spécialisation

La filière documentation, traduction et rédaction technique permet principalement une évolution hiérarchique, mais également l’accès à d’autres fonctions.

Les métiers en documentation, traduction et rédaction technique permettent plusieurs types de mobilités :

Les évolutions hiérarchiques. Moyennant une bonne expertise dans leur domaine, les documentalistes, les traducteurs et rédacteurs techniques peuvent évoluer vers des postes de management d’équipes (responsable de centre de ressources documentaires, de service d’information ou de traduction… ). Les traducteurs peuvent se destiner à des postes de réviseurs.

Un approfondissement de leur expertise. Les professionnels de la documentation peuvent s’orienter vers les métiers de la formation (initiale ou continue) ; cela les amène à concevoir et animer des cours et parfois même à gérer les ressources d’un établissement. S’appuyant sur leur expertise, ils peuvent également évoluer vers des postes de « records manager » (responsable de l’archivage), de webmaster éditorial, (responsable de contenus web), de knowledge manager (gestionnaire des connaissances) ou encore de chargé de veille.

Les traducteurs peuvent s’orienter vers de nouveaux publics en devenant interprètes de conférence. Cette évolution leur permet d’intervenir pour le compte de grandes entreprises, d’institutions gouvernementales, d’organismes internationaux… dans le cadre de traduction simultanée.

Les rédacteurs techniques peuvent s’orienter vers les métiers de l’assistance et support technique auprès de client, des méthodes et de l’industrialisation.

Une mobilité vers d’autres fonctions. Par le biais de la formation continue, les documentalistes, les traducteurs et les rédacteurs techniques ont la possibilité de s’investir dans des postes nécessitant une bonne culture générale (ou technique), la maîtrise des techniques de gestion documentaire ou les langues étrangères. Ils peuvent par exemple s’orienter vers des postes de chargé d’études (R&D, marketing, RH, etc. ), de journaliste (généraliste ou spécialisé), de chargé/responsable de communication interne ou externe, etc.

Le choix du statut d’indépendant. Documentaliste comme traducteur peuvent choisir de travailler à leur compte (notamment dans le conseil, la veille) ou dans un cabinet, à condition de développer une expertise et de répondre à des demandes ciblées. Les documentalistes peuvent ainsi devenir consultant en ingénierie documentaire ou conseil en système d’information.

Article rédigé par May CHA


Des services pour vous accompagner

Votre projet - votre stratégie

Next Step

Envie d'évoluer ? Affûtez votre stratégie professionnelle avec un consultant.

» En savoir plus