Suis-je payé·e au juste prix, et comment le savoir ? - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Rémunération

commentaire (0) | | publié le 20/08/2018

Interview · Suis-je payé·e au juste prix, et comment le savoir ?

Interview Jonathan Danielsen

Le sujet est rarement ouvertement évoqué en entreprise mais il est pourtant très présent à l’esprit des salariés. « Suis-je bien payé·e ? » est une question à laquelle il est possible de trouver des réponses et des solutions en cas d’insatisfaction. Jonathan Danielsen, consultant à l’Apec, vous dit comment.

 

Comment peut-on répondre à cette question, « suis-je bien payé·e » ?

On trouve facilement sur internet différentes études sur le sujet. L’Apec propose en plus de ses études un simulateur de rémunération. Mais les informations seront un peu différentes d’une source à l’autre. Il n’y a pas une méthode unique de recueil des rémunérations, avec ou sans les primes par exemple. En complément, vous pouvez regarder ce qui se pratique dans votre entreprise : grille de rémunération dans les grandes entreprises et le secteur public, votre convention collective. Pour cela vous pouvez solliciter les partenaires sociaux, car ils participent aux négociations annuelles obligatoires. Enfin, vous pouvez mener votre propre étude de rémunération, en interrogeant des personnes à des postes similaires et d’un même niveau de diplôme. Cela peut se faire en discutant avec votre premier cercle (amis, famille) ou en contactant les gens sur des réseaux sociaux professionnels. Il faut bien sûr aborder le sujet après avoir demandé d’autres informations sur le parcours, le métier, et d’une manière un peu détournée, par exemple « Quelle est la grille de rémunération dans votre entreprise pour un poste comme le vôtre » ?
 

Que faire si on estime être mal payé·e ?

Tout d’abord il faut se demander sur quoi se fonde ce sentiment. Est-ce que je m’estime mal payé pour le métier que j’exerce en fonction de mon diplôme, mon expérience, etc. ou en fonction du contenu réel de mon poste ? Ce n’est pas la même chose. Il faut aussi prendre en considération ce qu’il y a en plus du salaire : les primes, l’intéressement, la participation, les tickets restaurants, un comité d’entreprise… Ainsi que les conditions de travail. Si vous postulez ailleurs, est-ce que le poste sera aussi intéressant, est-ce que la qualité de vie au travail, la mentalité de l’entreprise, vous correspondront ? Mais si effectivement après avoir fait le tour de ces questions, vous vous rendez compte que c’est uniquement le salaire qui pèche, il faut prendre rendez-vous pour négocier.
 

Comment aborder cette négociation, et quand ?

On peut raisonnablement négocier une réévaluation de son salaire deux à trois ans après son embauche. Cette négociation de remise à niveau est à priori peu évidente, car il y a des rendez-vous dans l’année pour parler de ces sujets et on risque de vous renvoyer à l’entretien annuel. De plus, l’entreprise estime souvent qu’elle vous paye à la hauteur de ce que vous valez. Bien sûr, il y a toujours des exceptions, quelques profils très recherchés, dans l’informatique, la fonction commerciale, le conseil, qui peuvent mettre en avant leur rareté pour négocier plus rapidement. Mais dans beaucoup de cas, il faudra aller chercher un meilleur salaire dans une autre entreprise.

 

Propos recueillis par Coralie Donas

Consulter le profil de Jonathan Danielsen

 

 


Des services pour vous accompagner

Une question - une réponse

Flash Conseil

Par téléphone, obtenez des réponses immédiates à toute question sur votre situation professionnelle.

» En savoir plus

Votre marché

Simulateur de salaire

Etes-vous bien payé(e) ? Le simulateur évalue le salaire des cadres qui occupent le même type de responsabilités que vous.

» En savoir plus