"Se faire un réseau relationnel au siège en y travaillant dès le départ" - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Partir à l'étranger

| publié le 25/09/2009

Expatriation · "Se faire un réseau relationnel au siège en y travaillant dès le départ"

Guillaume Baril, Directeur de la stratégie, de retour de Singapour.

Guillaume Baril, photo


(photo : Yves Gellie )

Après avoir travaillé comme contrôleur financier en France, Guillaume Baril a intégré le groupe BIC en tant que CFO. Basé tout d’abord en Allemagne, à Francfort, il a ensuite rejoint la branche Asie du groupe, pour un poste à Singapour. Revenu en France, il a gardé de cette expérience d’expatriation une "ouverture d'esprit" et reconnaît avoir "besoin aujourd'hui de travailler dans des organisations internationales, ouvertes et flexibles".
Pour lui, la durée idéale d’un contrat est de 3 à 4 ans – "il faut un an pour s'intégrer et comprendre le pays". Une erreur fréquente ? "Certains ne cherchent pas à s'intégrer, mais transposent leurs habitudes et leurs réflexes".
Parmi les conseils qu'il prodiguerait à un candidat à l'expatriation, il faut "anticiper les enjeux éducatifs des enfants", gérer l'éloignement avec le siège "se faire un réseau relationnel au siège, en y travaillant dès le départ". Il conseille également de porter une attention particulière à la situation du conjoint. Dernier point : "attention au COLA, le cost of living allowance". Et d'insister sur la compensation salariale du coût de la vie sur place : "plusieurs de mes amis ont dû renégocier avec leur siège, une fois arrivés sur place".
www.linkedin.com/in/guillaumebaril

Mots-clés : mobilitéinternationalexpatriationtémoignage