S'expatrier : pourquoi ? - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Partir à l'étranger

| publié le 09/11/2016

International · S'expatrier : pourquoi ?

S'expatrier : pourquoi ?

L'expatriation dans un parcours professionnel est un atout sous condition.

 Avant de s'engager dans une démarche d'expatriation, il faut clarifier ses motivations : pourquoi partir travailler à l'étranger ? Est-on vraiment prêt à s'intégrer ? Quels sont nos atouts pour réussir : compétences, motivations, relationnels ? L'expatriation professionnelle est rarement une fin en soi. L'expérience sera d’autant plus bénéfique si elle est, dès le début, envisagée comme une étape à part entière de votre parcours professionnel. Il faut donc s'interroger sur l’intérêt de cette expatriation.

 Les premières années vie professionnelle, elle sera ainsi un accélérateur de carrière. Et pour certains profils, comme dans le commerce international par exemple, un séjour à l'étranger sera sinon indispensable, du moins fortement recommandé.

 Selon les cas, il sera important d'évaluer le moment le plus propice pour partir. Aucune règle en la matière : tout dépend de la situation de chacun. A noter que l'expatriation peut être obligatoire : certains groupes internationaux imposent un passage hors des frontières pour pouvoir progresser professionnellement.

Pour Stéphane, expatrié à Pékin ,cela a constitué "une excellente opportunité pour construire un nouveau projet professionnel au sein du Cabinet, mettant en valeur à la fois l’expérience acquise en Chine pendant mon premier séjour, et celle acquise lors de mes différentes missions en Afrique".

 Moteurs personnels et professionnels

 Chez les candidats à l'expatriation, le désir de découvrir un nouveau pays est évoqué en priorité devant les motivations professionnelles. L'enrichissement culturel apparaît comme fondamental dans la décision de s'expatrier. Esprit de découverte et volonté d'apprentissage seront des éléments déterminants de la réussite d'une expérience de mobilité internationale, tout comme l'ouverture à la culture de l'autre et la fibre de l'international.

 Partir pour échapper à un quotidien professionnel sans perspective est risqué. L'enjeu d'une expatriation est bien de contribuer à l'enrichissement d'un parcours. L' "expatriation fuite" est généralement synonyme d'échec. Dans le même esprit, partir pour apprendre une langue étrangère ou pour faire des "petits boulots" sera chronophage et ne constituera pas nécessairement une expérience professionnelle transférable.

 Enfin, bien mesurer sa capacité personnelle d'adaptation, ainsi que celle des siens, est le meilleur moyen de prévenir l’impression de décalage avec le pays d’origine qui peut survenir. Pensez notamment aux pratiques professionnelles qui peuvent différer. Cela permettra également de ne pas céder au sentiment d'éloignement (de la France, de sa famille) qui peut naître de l'expatriation. Mieux vaut être préparé !

 Enfin quand faut-il réfléchir au retour ? Ce dernier est parfois programmé avant même l'expatriation. Dans tous les cas, il est important de l'anticiper, voire de l"envisager en même temps que l'on pose les bases de son départ.

 

Article rédigé par J.Bordier


Des services pour vous accompagner

Envie de travailler à l'étranger ?

Préparer votre mobilité internationale

Vous recherchez un poste à l'étranger ? En 4h, cet atelier vous permettra de faire le tour de la question !

» En savoir plus

Envie de travailler à l'étranger ?

Rendez-vous conseil international

Faites le point sur votre souhait de travailler à l'étranger ou en France dans un environnement international.

» En savoir plus