Validation des acquis de l'expérience : pour quoi faire ? - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Formation

| publié le 03/09/2015

Carrière · Validation des acquis de l'expérience : pour quoi faire ?

Formation

Transformer ses années d'expérience en diplôme reconnu : c'est l'enjeu de la VAE. Un dispositif qui peut vous aider à franchir une étape dans votre carrière.

Toute personne ayant au moins 3 ans d'activité (salariée ou non-salariée) peut voir cette expérience reconnue par l'obtention d’un diplôme ou d’une certification. Le dispositif de Validation des acquis de l’expérience génère un certain engouement. A juste titre : dans une France qui a le culte du diplôme, enrichir son CV de nouvelles certifications est à coup sûr un atout.

 

Un retour sur soi enrichissant
Une cadre commerciale de groupe d’assurance AGF en a fait l’expérience : n'avoir qu’un BTS ne l'a pas empêchée d’accéder à des responsabilités managériales. Elle a toutefois considéré que pour franchir une étape supplémentaire, elle devait muscler son CV : elle a donc décroché une Licence professionnelle et envisage, à moyen terme, de préparer un Master, toujours par le biais de la VAE. "Pour valider les neuf Unités d'enseignement de ma licence, j’ai dû rédiger un mémoire d’une centaine de pages mettant en rapport mon parcours professionnel avec le référentiel de compétences requises, explique-t-elle. C’est lourd, un peu narcissique… mais c'est un formidable travail de réflexion sur soi". Identifier ses points forts et ses points faibles, mesurer ses compétences à l'aune d’un référentiel établi, identifier les lignes de force de son cheminement professionnel : la VAE est effectivement l’occasion de tirer les enseignements de son expérience.

 

Mais un travail exigeant
Mais attention : la validation de l'expérience n'a rien d'automatique. Au contraire, la procédure est particulièrement exigeante. "Un candidat a plus de chance de réussir s'il est accompagné, estime Nicolas d'Hérouville, qui anime l'espace Cadres du groupe AGF. La VAE est un exercice académique : connaître son métier ne suffit pas. Le candidat doit aussi être capable d'assimiler des connaissances théoriques et de les mettre en rapport avec son expérience".
C'est la raison pour laquelle le groupe d’assurance a inscrit ses candidats à la VAE dans le dispositif d'accompagnement mis en place par l’Ifpass (Institut de formation de la profession de l’assurance) en partenariat avec le Cnam (Conservatoire national des arts et métiers).

La VAE convient particulièrement aux cadres qui n’ont pas achevé leur cursus de formation initiale, ou aux diplômés de filières généralistes qui veulent valider l'expertise acquise au fil des années dans leur entreprise.

 

Se faire accompagner
La réussite n'est pas forcément au bout du chemin : "Pour les candidats que nous accompagnons, le taux de réussite est d’environ 70 % pour les validations partielles (1) et de 50 % pour les validations totales, compte Laurence Stalin. Mais il est nettement plus faible pour les candidats qui se lancent seuls". Bon à savoir avant de se lancer.
(1) Chaque diplôme, titre ou certification inscrit au Répertoire national de la certification professionnelle (RNCP) est décomposé en Unités d’enseignement que le candidat peut valider progressivement, sur plusieurs années.



 

Mots-clés : cadrecompétencescarrièreformationVAEconseils


Des services pour vous accompagner

Votre projet de formation

Solution Formation

Et si vous transformiez votre intention de formation en réalité ?

» En savoir plus