« Pourquoi ne pas profiter du chômage pour créer son activité ? » - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Cadres. Changer de site ?

Travailler autrement

| publié le 18/12/2017

« Pourquoi ne pas profiter du chômage pour créer son activité ? »

Création d'activité et chômage

Une période de chômage peut devenir un temps utile à la réflexion d’un projet de création d’entreprise. Catherine Diemer, consultante à l’Apec, Audrey Guilleux et Érick Gommeaux, deux créateurs d’entreprise se confient.

Comment peut-on mettre à profit un temps de chômage pour étudier et développer son projet ?
Catherine Diemer : Il s’agit de tester son idée d’activité le plus rapidement possible. Pour cela, une méthode intéressante dite « test & learn » : «  j’ai une idée de produit ou de service, je la partage avec ma communauté ou mes prospects, j’étudie leurs réactions et, si elles sont positives, je la lance et la fais évoluer ! » L’expérience prouve que le temps passe très vite ! L’idéal est d’anticiper le projet avant de sortir de l’entreprise, surtout s’il s’agit d’une reconversion.
Audrey Guilleux : Nous avons la chance en France de pouvoir créer notre entreprise tout en maintenant nos allocations chômage. Il faut donc utiliser ce temps pour creuser son idée, rencontrer des experts du domaine dans lequel on veut se lancer et échanger avec eux.
Érick Gommeaux : J’ai coutume de dire que le chômage a été ma première levée de fond. II est fondamental de challenger son projet autant que possible auprès d’experts et de potentiels clients. Il faut tester son idée, la corriger et l’adapter afin d’être opérationnel et capable de générer du chiffre d’affaire à l’issue de cette période car après il n’y a plus de filet.

Quelles actions doit-on mettre en place pour organiser son projet ?
C. D. : Identifier le problème que l’on souhaite résoudre, les attentes des clients, la « valeur perçue unique » pour les clients et aller au contact de sa cible. Il faudra également trouver des structures qui peuvent vous accompagner ou vous donner un coup de pouce.
A. G. : Quand on démarre, on a mille idées à la minute, il faut donc prendre l’habitude de les noter car on peut très vite en oublier en cours de route… surtout quand elles sont bonnes, c’est dommage ! Ensuite il faut essayer de se faire accompagner.
É. G. : Élaborez votre plan d’action et tenez-vous y : respectez vos deadlines. Donnez-vous des objectifs clairs, définis dans le temps et mesurables : les indicateurs de succès. Si la direction prise ou l’angle d’attaque choisi n’est pas le bon, analysez rapidement pourquoi et trouvez en un autre.

Quel conseil donneriez-vous aux cadres au chômage qui veulent en profiter pour lancer leur projet ?
C. D. : Bien identifier ses compétences et points de vigilance par rapport à l’activité quotidienne qui sera exercée dans le futur afin d’être rapidement opérationnel, puis savoir s’entourer ou déléguer si nécessaire.
A. G. : Se lancer au plus vite et ne pas trop tergiverser. Le temps passe et on arrive plus vite que prévu à la fin de ses droits ! 
É. G. : Bien réfléchir à son USP (unique selling proposition) : en 30 secondes, vous devez être en mesure de faire passer un message clair et compréhensible par n’importe qui.

 

Propos recueillis par Marc Ezrati

 

Audrey Guilleux est fondatrice de Papoti, application dédiée aux grands-parents et petits-enfants 
Érick Gommeaux est fondateur du groupe Adintime, plateforme d’achat d’espace dans la presse et agence média 

Consultez les profils LinkedIn de Catherine DiemerAudrey Guilleux et Érick Gommeaux 


Des services pour vous accompagner

Devenir entrepreneur

Envie d'entreprendre, prêt ?

Par téléphone, des conseils rapides pour y voir plus clair et se préparer.

» En savoir plus

Devenir entrepreneur

La fabrique à entrepreneurs

Futurs entrepreneurs, testez-vous en collectif !

» En savoir plus